« Douche solaire, ‘eau’bligatoire pour tout le monde ;) »

Que ce soit avant ou après la baignade ou simplement pour se rafraichir lors des  périodes de fortes chaleurs, une douche solaire permet de concilier hygiène et confort. Selon vos besoins, eau froide, eau chaude, le tout en utilisant l’énergie naturelle et gratuite du soleil. Voilà un accessoire de plus en plus populaire qu’il faut avoir près de sa piscine

Mais comment ça fonctionne ? Comment la choisir et à quel prix ?

Toutes les réponses ci-dessous.

douche solaire

Douche solaire, confort et bien-être

1 / Comment fonctionne votre douche solaire

La présentation est faite dans le nom. La douche solaire va utiliser l’énergie du soleil pour vous permettre de prendre une douche à bonne température, voire même chaude.

Le principe est lui, simple.

La colonne de douche comporte un réservoir d’une capacité de 10 à 40 litres selon les modèles vous permettant de stocker de l’eau. Ce réservoir sera souvent réalisé en polyéthylène, un matériau qui a la propriété d’emmagasiner l’énergie solaire.

Sa simple exposition aux rayons du soleil permet de réchauffer naturellement l’eau qu’il contient. Bien évidemment, plus le réservoir est grand, plus il contient d’eau et plus il faudra longtemps pour la chauffer. Cependant, par beau temps, il suffira d’1 à 2 heures pour disposer d’eau chaude.

Attention, en plein soleil, cette température peut atteindre 60°C !

Pas d’inquiétude toutefois. Les douches sont en général équipées d’un mitigeur permettant de maîtriser la température de l’eau. Vous aurez ainsi la possibilité de  mélanger celle contenu dans le réservoir et celle arrivant directement du tuyau d’arrosage.

En outre, nul besoin de vivre dans une région très ensoleillée. Même avec une exposition limitée, sous réserve tout de même que la température de l’air soit assez élevée, vous pourrez profiter d’une eau à bonne température.

Même si la lumière du jour est suffisante, une exposition directe aux rayons UV est préférable. Évitez donc de positionner votre douche dans un lieu ombragé.

Et pour l’alimentation en eau ?

Rien de plus simple.

Il suffit de raccorder votre tuyau d’arrosage à la douche pour remplir le réservoir. En fonction des modèles, votre douche sera équipée d’un robinet d’arrêt qui vous permettra de débrancher votre tuyau d’arrosoir une fois le réservoir plein. Je vous conseille cependant de mettre en place une alimentation permanente. Votre réservoir se remplira automatiquement après chaque utilisation et vous pourrez profiter de manière optimale de votre douche.

N’oubliez pas non plus de tenir compte de l’écoulement de l’eau à travers le caillebotis. En général il se fait directement dans le sol, la quantité d’eau n’étant pas très importante.

 

2 /Douche solaire, les avantages

Installer une douche solaire aux abords de votre piscine confère de multiples avantages :

Une installation rapide et facile :

Votre douche solaire sera livrée en kit prémonté. Vous n’aurez plus qu’à l’ancrer solidement au sol et à simplement raccorder votre tuyau d’arrosage pour remplir le réservoir.

Une consommation en énergie nulle :

Comme je l’indiquais dans le paragraphe précédent, c’est l’énergie solaire qui va chauffer l’eau contenue dans le réservoir de la douche solaire. Elle sera donc totalement autonome sur ce point. Résultat, aucuns frais hormis la fourniture de l’eau.

▪ Un investissement très abordable :

Les gammes de modèles sont relativement larges et les prix qui vont avec aussi. Les premiers modèles sont très accessibles, aux alentours d’une centaine d’euros.

 

3 / Sur quels critères choisir votre douche solaire

Pour acheter votre douche solaire, vous aurez aujourd’hui un choix particulièrement vaste.

Alors voici quelques questions à vous poser pour faire le bon choix.

3-1 / Où allez-vous l’installer ?

Pour répondre à cette question, vous devrez prendre en considération 3 points.

  • Choisissez un endroit bien ensoleillé afin que l’eau puisse facilement chauffer
  • Il faudra fixer votre douche solaire au sol. Veillez donc à ce que le futur emplacement soit adapté. Il devra être plan, résistant et en mesure de pouvoir recevoir des fixations permettant d’ancrer solidement votre douche.
  • Pouvoir mettre en place une alimentation en eau. Même si un simple tuyau d’arrosage est suffisant, il est tout de même préférable de prévoir une alimentation en eau dédiée à votre future douche solaire.

3-2 / Est-elle facile à installer ?

Oui, il suffit simplement de la fixer au sol à l’aide d’un système d’ancrage adapté et de l’alimenter en eau.

Pensez qu’une fois remplie, votre douche solaire pèsera un certain poids. Il est donc important de vérifier que votre plage permettra de la fixer solidement afin d’éviter tout accident.

3-3 / Et pour le réservoir, quelle taille ?

Au vu de l’usage qui sera fait de votre douche, principalement se rincer et éventuellement se rafraîchir lors de des journées particulièrement chaudes, celui-ci n’a pas besoin d’être très important.

Il peut donc varier de 10 à 40 litres, voire plus pour certains gros modèles.

Le choix de la taille du réservoir se fera surtout en tenant compte du nombre de personnes amenées à utiliser quotidiennement la douche.

Pour arrêter votre choix, vous pouvez considérer qu’un réservoir de 25l sera suffisant pour 5 à 6 douches consécutives, sur la base d’un rinçage rapide.

3-4 / Avec quels équipements ?

Au vu de la température que l’eau va pouvoir atteindre, jusqu’à 60°C, je vous conseille fortement d’opter pour une douche équipée d’un mitigeur. Ce n’est pas toujours le cas des modèles d’entrée de gamme !

Les autres équipements possibles relèvent plus d’éléments de confort et ne sont donc pas indispensables.

Parmi ceux-ci, on trouve :

  • le rince-pieds, permettant d’enlever d’éventuel débris végétaux accrochés à vos pieds,
  • le pommeau orientable, pour bien se rincer,
  • le thermomètre intégré, afin d’éviter les douches trop chaudes,
  • un ou des brumisateurs, bien agréable pour hydrater et tonifier le corps après une une exposition au soleil.

Ces équipements auront surtout la fâcheuse tendance à augmenter sensiblement le prix d’achat de votre douche solaire.

À vous de voir ce qui vous semble nécessaire.

3-5 / Son esthétique

Il existe de nombreux modèles, vous donnant ainsi accès à un vaste choix. Quelle soit classique ou moderne, en bois exotique, en inox ou en aluminium, choisir votre douche solaire est une affaire de goût.

Optez pour un design en harmonie avec les lignes de votre piscine afin de lui permettre de s’intégrer parfaitement à votre aménagement extérieur.

Les plus haut de gamme sont conçues comme des mobiliers d’extérieur. Atypiques, elles constituent alors de véritables éléments de décoration pour les abords de votre piscine.

En plus du design, les couleurs ont fait leur apparition. Encore des possibilités supplémentaires pour égayer votre plage de piscine.

3-6 / Un entretien particulier ?

Votre douche ne nécessitera aucun entretien pendant toute la saison de baignade. Mais à l’approche de l’hiver, il sera nécessaire de purger l’eau afin de préserver votre douche solaire du gel.

3-7 / Quel est le prix d’une douche solaire ?

Celui-ci varie principalement en fonction de 2 critères.

  • La gamme du produit et
  • la taille du réservoir. Plus ce dernier est grand, plus le prix de votre douche sera élevé.

Pour une centaine d’euros, vous pourrez acquérir une douche solaire classique avec les fonctions de base.

Pour un équipement haut de gamme, plus design, comportant de nombreux équipements et réalisé dans des matériaux de grande qualité, il faudra compter plus de 1.000,00€.

[php snippet=5]

4 / En finalité

Installer une douche solaire près de votre bassin c’est sympa et apporte de nombreux avantages. Ainsi, en plus de ceux que j’ai abordés précédemment, elle vous permettra également :

  • de préserver l’hygiène de votre eau de piscine. Tout comme pour les piscines publiques, passer sous la douche avant de se baigner permet de se rincer et d’éliminer les produits solaires. Vous introduirez alors moins de polluants dans l’eau de votre bassin.
  • de se familiariser avec l’eau après une longue exposition au soleil.
  • Après vous être baigné, elle vous permet de rincer votre corps et votre maillot de bain à l’eau claire.

Des raisons supplémentaires de vous faire plaisir en vous équipant de cet accessoire aussi discret qu’indispensable.

Alors pourquoi hésiter ?

Et pour des douches de marques à prix correct, faites un tour sur PiscineShop.

Cet article vous a été utile ou vous a plu ?

 

Mon souhait est de vous apporter de l’information utile et accessible à tous.

Si cet article n’a pas répondu à vos attentes, n’hésitez pas à m’en faire part dans les commentaires ci-dessous ou à l’aide la page Contactez-moi.

Vos remarques m’aideront à vous proposez des articles toujours plus en adéquation avec vos attentes.

Vous avez aimé l'article ?      

D’avance merci. 😉

Crédit photos : © ctoobio.com

[php snippet=2]

« Alternatives abordables à la nage à contre courant »

Dans le précédent article, je vous ai présenté la nage à contre courant. Efficace, pratique et sympa à utiliser, tout le monde pourrait avoir envie de s’équiper. Oui, mais lorsque l’on regarde le coût, l’envie se fait souvent moins présente … .

Pourtant ce serait tout de même top si vous pouviez nager dans votre piscine privée sans être constamment obligé de faire demi-tour !

Oui, ce serait bien.

Et c’est pourquoi il existe d’autres solutions, moins onéreuses.

la nage à contre courant

Elastique de nage ©priceminister.com

Je vous l’accorde.

C’est moins efficace et moins pratique qu’un système de nage à contre courant. Pourtant, pour un coût bien moins élevé, ces alternatives sont loin d’êtres désuètes.

Je vais donc vous les présenter.

A vous ensuite de faire votre choix.

1/ L’élastique de natation

Le principe est très simple.

Il consiste à fixer un ou plusieurs élastiques, sur votre corps, au niveau de la ceinture en général. L’autre extrémité de l’élastique étant fixé à l’extérieur du bassin, au niveau des margelles ou de la plage.

Vous devrez lutter contre la force de l’élastique, celui-ci vous tirant vers l’arrière. En fonction de la tension de l’élastique, l’effort à produire sera plus ou moins important.

Ce système permet de plutôt bien simuler la nage réelle, mais nécessite de vous un effort constant. De plus, lorsque vous n’êtes pas dans une phase propulsive, ce qui forcément est le cas dans toute nage, à un moment donné du mouvement, l’élastique va vous tirer en arrière. Cette inévitable phase de « retour en arrière » vous donne l’impression de faire le yoyo, ce qui est une sensation plutôt bizarre.

Hormis dans les piscines privées, l’élastique de natation est également utilisé par les nageurs professionnels pour travailler la résistance dans l’eau ou par les professeurs de natation. L’élève effectuant les mouvements en restant sur place, il est plus facile pour le professeur de suivre leur bonne exécution. L’enseignement des bonnes techniques en est facilité car il permet, par une intervention immédiate, de corriger sur le champs les erreurs.

Cependant, pour une meilleure efficacité, l’élastique est souvent associé à un arc de nage.

2/ Un arc de nage, c’est quoi ?

Tout comme l’élastique, il permet de pratiquer la nage stationnaire dans votre piscine.

Mais alors quelle différence et pourquoi choisir plutôt un arc de nage ?

En fait l’arc de nage est un système ingénieux associant un système rigide, une arc rigide et un élastique.

Concrètement, ce système en forme d’arc, est fixée hors du bassin.

En fonction du type de votre bassin, elle se fixera :

  • soit sur vos margelles ou plage de piscine,
  • soit elle sera équipée d’un contrepoids à positionner sous les boudins gonflables de votre piscine.

Oui, l’arc de nage peut aussi être utilisé avec tous les types de piscine, y compris les piscines gonflables. Il vous faut évidemment prendre le modèle adapté.

A l’extrémité de l’arc est fixée un élastique qu’il vous suffira d’attacher à votre taille à l’aide d’un harnais pour pouvoir utiliser l’ensemble.

Arc de nage

Arc de nage

Ce système permet de vous maintenir dans une position horizontale stable tout en vous donnant une totale liberté de mouvement. Lors de votre exercice, la rigidité de la perche permet de stabiliser le mouvement et limite le désagréable effet « yoyo » que vous risquez avec un simple élastique.

L’arc associé à un élastique semble donc bien plus pratique.

Il procure en effet un point d’appui supplémentaire qui vous permettra de changer votre rythme de nage. Vous pouvez donc ralentir, accélérer ou même vous reposer en stoppant tout mouvement.

Par contre, tout comme avec l’élastique simple, vos exercices de nage ne permettront pas de faire travailler efficacement les jambes. Ces derniers serviront essentiellement de stabilisateur et les battements sont donc limités. Il n’y a qu’avec une nage à contre courant, ou une perche de nage(*) que vous pourrez bien travailler avec les jambes.

[php snippet=5]

3/ Choisirez-vous la nage à contre courant ou les alternatives ?

L’arc de nage, ou mieux encore la perche de nage(*) sont donc de bonnes solutions alternatives au système de nage à contre courant pour un budget beaucoup plus raisonnable.

Plus écologiques, plus économiquessimple d’utilisation et faciles à mettre en oeuvre.

Voilà des produits qui raviront les personnes souhaitant nager au calme, sans le bruit des remous de l’eau et sans consommations électriques supplémentaires liées à la pompe de la nage à contre courant.

Au final, les différentes caractéristiques de l’arc ou de la perche de nage(*) permettent de rendre la nage beaucoup plus confortable. Il devient alors agréable de nager sur place, est à moindre coût !

(*) : La  « perche de nage » est un terme déposé à l’INPI. Toute mention nécessite l’autorisation de son dépositaire.

Cet article vous a été utile ou vous a plu ?

 

Mon souhait est de vous apporter de l’information utile et accessible à tous.

Si cet article n’a pas répondu à vos attentes, n’hésitez pas à m’en faire part dans les commentaires ci-dessous ou à l’aide la page Contactez-moi.

Vos remarques m’aideront à vous proposez des articles toujours plus en adéquation avec vos attentes.

Vous avez aimé l'article ?      

D’avance merci. 😉

[php snippet=2]

«Nage à contre courant, c’est possible dans votre piscine»

Vous aimez nager, mais construire un couloir de nage n’est pas dans votre budget ? Un système de nage à contre courant va vous permettre, même dans un bassin de petite taille de vous adonner à votre sport favori.

Fini les incessants allers/retours qui vous coupent dans votre effort, vous lassent et qui tout compte fait, font que vous nagez peu.

nage à contre courant

nage à contre courant dans un bassin de taille réduite

Avec votre système de nage à contre courant vous allez pouvoir nager sur place et vous entretenir physiquement.

Mais pas seulement.

Il apporte aussi un aspect ludique à votre bassin en permettant de créer des vagues, des bulles ou même de procurer les bienfaits et les plaisirs de l’hydrothérapie.

La nage à contre courant séduit et l’essayer, c’est l’adopter !

1/ Comment fonctionne une nage à contre courant ?

1-1/ Présentation

Tout d’abord, sachez que plusieurs terminologies peuvent être utilisées pour désigner un système de nage à contre courant.

On le trouvera donc également sous l’acronyme NCC ou sous la dénomination « pompe de nage ».

Mais dans les 3 cas, on parle de la même chose.

Deuxième point. Une nage à contre courant peut s’adapter sur presque toutes piscines enterrées ou hors sol à parois rigides. En fonction de votre installation, vous aurez le choix en 2 sortes de dispositifs.

  • Le 1er se scelle dans la paroi de votre bassin au moment de sa construction.
  • Le 2ème, en version monobloc, se fixe sur le rebord de votre piscine.

Bien évidemment, le 1er aura l’avantage d’être mieux intégré, donc plus discret. Ainsi si vous avez en projet de vous équiper un jour d’un tel dispositif, pensez à intégrer dès la construction la pièce à sceller. Vous pourrez ensuite, le moment venu, rajouter le reste de l’installation sans être obligé d’intervenir directement sur votre bassin.

Venons-en maintenant à la description du fonctionnement.

1-2/ Principe de fonctionnement

A l’identique de votre système de filtration, votre système de nage à contre courant va utiliser une pompe pour aspirer et refouler l’eau de votre piscine.

La différence fondamentale va se situer au niveau de la puissance de cette pompe spécifiquement dédiée. Cette dernière sera bien supérieure à celle de votre système de filtration.

Alors que la pompe de votre filtration va brasser entre 7 et 20m3/h pour une puissance de 0,5 à 1CV, la pompe de votre nage à contre courant va plutôt brasser de 40 à 225m3/h voir plus encore pour les plus puissantes.

Vous aurez alors un véritable jet permettant de nager sur place.

nage à contre courant

schéma d’une nage à contre courant (©piscine-international.com)

Petite précision. 45m3/h est un minimum pour pouvoir nager correctement.

2/ Pour l’exercice physique, mais pas que …

Le principe, on vient de le présenter ci-dessus. Une pompe spécifique aspire l’eau de la piscine pour la refouler avec un grand débit. Le tout passe donc par une buse de refoulement spécifique et orientable permettant d’adapter le dispositif à ses envies.

OK, mais je le pilote comment ?

Tout a été prévu ! Pour une plus grande facilité d’utilisation, une commande pneumatique en façade permet de piloter ce dispositif. Vous gérez depuis votre bassin la mise en route, l’arrêt, et même la puissance du jet.

2-1/ Un dispositif qui s’adapte à toutes vos envies. 

  • Vous êtes plutôt sportif ?

Augmenter les débit et pratiquez intensément la natation.

  • Vous l’êtes moins ?

Réglez un débit moins élevé pour nager plus confortablement.

L’important est de faire de l’exercice, non ?

  • Vous voulez seulement vous amuser ?

Baissez encore le débit et amusez-vous avec le courant. En orientant la buse vers le haut, vous pourrez même créer des vagues.

  • Et ce n’est pas tout …

2-2/ Le bien-être

Votre nage à contre courant peut même vous faire bénéficier de massages ! Décontractants ou vivifiants, à vous de choisir.

Effectivement, certains modèles sont dotés d’un dispositif permettant de capter l’air ambiant afin de le mélanger à l’eau refoulée dans votre bassin.

Ce mélange d’air et d’eau créé un effet balnéothérapie.

Vous avez alors le choix.

  • Soit vous vous positionnez devant la buse,
  • Soit vous vous procurez une lance de massage, une extension flexible à brancher sur la buse. Vous pourrez alors cibler les massages.

Pour en profiter mieux, ces systèmes sont souvent équipés d’anses pour s’accrocher et mieux lover son corps entre les jets.

Et voilà, à vous les bienfaits de l’hydrothérapie dans votre propre piscine !

3/ A ne pas oublier

3-1/ Pour les dispositifs scellés dans la paroi

  • Prévoyez son installation à une trentaine de centimètres sous la ligne d’eau et toujours sur la paroi opposée aux skimmers ou au débordement. Le courant créé par la nage à contre courant dirigera alors les impuretés présentes dans l’eau vers ces éléments afin de les emporter vers le système de filtration.
  • L’intérêt est d’avoir un jet puissant. Limitez donc les pertes de charges en l’installant le plus proche possible de votre bassin. Pour une performance optimale, le système de nage à contre courant sera installé juste à côté de votre piscine.
  • N’oubliez pas que tout comme votre filtration, il vous faudra hiverner ce système. Prévoyez donc les vannes et éléments nécessaires pour pouvoir vidanger l’eau, obstruer les buses de refoulement et d’aspiration. Dans l’idéal, il faudrait même pouvoir démonter votre pompe afin de la mettre à l’abris et au sec pendant la période hivernale.

3-2/ Pour les piscines déjà construites ou hors sol

  • Vous vous orienterez vers un système monobloc fixé à cheval sur une paroi de votre bassin. Il se posera sur ou en lieu et place d’une margelle. N’oubliez pas l’essentiel. La puissance du jet d’eau est conséquente. Il faudra donc veiller à bien le fixer.
  • Les points cités précédemment pour les dispositifs à sceller (positionnement et hivernage) sont également valables pour les systèmes monoblocs.
nage à contre courant

nage à contre courant monobloc (©piscine-online.com)

3-3/ Pour tous les modèles 

Une nage à contre courant permettra un brassage amélioré de l’eau de votre bassin.

  • L’avantage, c’est que ça permettra une meilleure répartition des produits de traitement et une uniformisation de la température de l’eau.
  • L’inconvénient, c’est que ça libèrera le gaz carbonique présent dans l’eau. Votre Tac ainsi que votre pH auront tendance à baisser. Il vous faudra donc les surveiller tout particulièrement.

[php snippet=5]

4/ En synthèse

L’intérêt par rapport à d’autres systèmes de nage en bassins de tailles réduites est d’être totalement libre, sans lien attaché au corps.

Ce sera bien le cas, mais avec toutefois quelques contraintes :

  • une fois en route, il n’y a plus de repos possible, ni de changement de rythme. Si vous vous arrêtez de nager, vous reculerez.
  • vous devrez vous positionner au milieu du jet formé par le système de nage à contre courant et surtout penser à bien y rester. Il y a donc un équilibre à trouver pour toujours conserver la bonne trajectoire.

Mais une fois ces petits réglages bien en place, on y prend bien du plaisir.

Alors en synthèse, la nage à contre courant c’est aussi bien pour l’exercice que pour le fun ou le bien-être.

Faire du sport, s’amuser ou se détendre. Voilà un équipement pour le moins polyvalent qui devrait en ravir plus d’un.

A quand l’équipement de série sur toutes les piscines ?

Cet article vous a été utile ou vous a plu ?

 

Mon souhait est de vous apporter de l’information utile et accessible à tous.

Si cet article n’a pas répondu à vos attentes, n’hésitez pas à m’en faire part dans les commentaires ci-dessous ou à l’aide la page Contactez-moi.

Vos remarques m’aideront à vous proposez des articles toujours plus en adéquation avec vos attentes.

Vous avez aimé l'article ?      

D’avance merci. 😉

[php snippet=2]

Crédit photos : © bassindenage.com

GRATUIT !
Ne manquez jamais un article !



* champs obligatoires


VOS cadeaux de bienvenue :
ebook en cadeaux

Comme des poissons dans l’eau.

Catégories

Archives