« L’entretien de la piscine pour le prix d’un café ! »

Les idées reçues concernant les piscines privées sont nombreuses. Parmi elles il y en a une qui à la vie dure : le prix de revient de l’entretien de la piscine privée est élevé.

Ainsi, plus de la moitié des personnes ne possédant pas de piscine pensent que la consommation électrique et les produits d’entretien reviennent à plus de 1.000,00€ par an (Source : Fédération des Professionnels de la Piscine).

 

l'entretien de votre piscine pour le prix d'un café ...

l’entretien de votre piscine pour le prix d’un café …

Concernant les possesseurs de piscine privée, je suis presque certain que l’immense majorité ne s’est jamais pris le temps de calculer ce prix de revient !

Je l’ai donc fait pour vous.

Suivez-moi, on va mettre fin à ces fausses idées concernant le coût de l’entretien de la piscine privée.

1/ Rappel des bases :

Évidemment, les coûts ne sont pas les mêmes pour toutes les piscines. Je vous rappelle donc les bases que j’ai fixées dans le 1er article de cette série.

  • Elle est équipée d’une filtration composée d’un filtre à sable et d’une pompe de 0,55kW/h – 0,75CV,

J’ai également considéré qu’elle ne comporte pas d’équipements complémentaires susceptibles d’augmenter la consommation électrique. Donc, pas de système de chauffage ou encore de robot automatique de nettoyage.

  • La période d’utilisation effective : elle s’étend du 1er mai au 30 septembre.
  • Du 1er au 30 avril et 1er au 31 octobre, la piscine est considérée en fonctionnement même si elle n’est pas utilisée pour la baignade.
  • Pour le reste de l’année, vous aurez mis votre piscine en hivernage passif, soit un arrêt total du système de filtration.

 

2/ Reprenons les chiffres :

Je vous propose une vision globale de l’ensemble des chiffres que nous avons développés dans les différents articles de cette série. Pour ce faire, je vous les ai regroupés dans un tableau de synthèse.

Comme je vous l’indiquait dans l’article « Le traitement de votre eau, pour vous c’est combien ? », j’ai retenu les 3 types de traitements les plus courant pour cette étude.

 

Postes impliquant des coûts

Chlore

Brome

Électrolyseur au sel

Coûts de base

Eau

73,50 €

Traitements

267,00 €

356,00 €

408,00 €

Electricité

212,00 €

Prix de revient annuel hors amortissement et coûts annexes

552,50 €

641,50 €

693,50€

Coûts annexes

Autres coûts

89,00 €

Coûts auxquels on ne pense pas

86,00 €

Prix de revient annuel, coûts annexes inclus

727,50 €

816,50 €

868,50 €

Amortissement

118,50 €

Prix de revient annuel total

846,00 €

935,00€

987,00 €

 

Une image vaut bien milles mots !

Voici donc ce que donne la représentation graphique du prix de revient annuel de l’entretien de votre piscine privée, et cela pour chaque type de traitement.

Budget avec chlore

Avec traitement au chlore

Budget avec brome

Avec traitement au brome

Budget avec électrolyse au sel

Avec traitement à l’électrolyse au sel

[php snippet=5]

3/ Et pour l’analyse ?

Que peut-on constater à la vue de ces chiffres ?

  • Une prédominance des coûts liés aux traitements chimiques.
  • Le poste suivant concerne la consommation électrique.
  • Le 3ème poste le plus important est ensuite l’amortissement du matériel.

L’eau, et c’est peut-être une surprise pour certains, est le poste le moins onéreux. Souvenez-vous, je vous avais déjà mis la puce à l’oreille à la fin de l’article concernant justement la consommation d’eau de votre piscine.

Je vous rappelle, 1.000,00€ c’est l’estimation de plus de la moitié des personnes ne possédant pas de piscine.

Et encore, elles n’incluent dans ce montant que les consommations électriques et les produits de traitement !

Allons encore un peu plus loin dans l’analyse :

 

 

 Chlore

Brome

Electrolyse au sel

Coût annuel

846,00 €

935,00 €

987,00 €

Coût mensuel pour une saison (base 7 mois)

120,86 €

133,57 €

141,00 €

Coût mensuel annuel (base 12 mois)

70,50 €

77,92 €

82,25 €

Coût journalier pour une saison (base 241 jours)

3,95 €

4,37 €

4,61 €

Coût journalier annuel (base 365 jours)

2,32€

2,56 €

2,70 €

 

Je vous le disais, de manière un peu provocante dans le titre de l’article.

Si l’on prend le coût journalier annuel pour un traitement au chlore, l’entretien de votre piscine privée vous revient moins cher qu’un café pris dans un restaurant (source : étude du cabinet Gira Conseil sur l’année 2012, publiée au 30/10/2012).

Cette étude à été reprise par de nombreux journaux, mais voici le lien de l’article, à mon avis, le plus complet (à lire jusqu’au bout).

Quand vous prendrez votre prochain café au restaurant, vous penserez à votre piscine … .

Surpris ? ou pas ?

A votre tour de me dire ce que vous inspire cette étude.

Et peut-être ne verrez-vous plus votre piscine, ou votre café, de la même manière à partir d’aujourd’hui.

NB : Vous savez qu’il y a maintenant un moyen de vous faire payer l’entretien de votre piscine ?

Faites un tour par ici 😉

Cet article vous a été utile ou vous a plu ?

Mon souhait est de vous apporter de l’information utile et accessible à tous.

Si cet article n’a pas répondu à vos attentes, n’hésitez pas à m’en faire part dans les commentaires ci-dessous ou à l’aide la page Contactez-moi.

Vos remarques m’aideront à vous proposez des articles toujours plus en adéquation avec vos attentes.

D’avance merci. 😉

 Crédit photos : © photl.com

[php snippet=2]

« Connaissez-vous tous les coûts liés à l’entretien de votre piscine ? »

Vous avez suivi les articles de cette série consacrée aux coûts liés à l’entretien de votre piscine privée ? Alors vous connaissez maintenant le prix de votre consommation en eau, en traitements et en électricité. Mais contrairement  ce que l’on pourrait croire, nous n’avons pas encore fait le tour de la question !

coût de l'entretien de votre piscine

Calculer le coût de l’entretien de votre piscine

Il y a effectivement un poste auquel on ne pense pas trop en général. Pourtant il est important de le prendre en considération.

Je veux parler de l’amortissement.

1/ Pourquoi ?

Effectivement, lors du fonctionnement de votre piscine, il y a des matériels qui s’usent. Il est vrai que contrairement aux postes que je vous ai présenté jusque là, celui-ci n’a pas une incidence financière visible de suite.

L’objectif est de répartir le coût, donc le prix d’achat, sur toute la durée de vie du matériel. Pour ce faire, il est nécessaire de calculer son amortissement.

Vous pourrez alors intégrer ces coûts dans le calcul global du prix de revient annuel de l’entretien de votre piscine.

1-1/ Encore la pompe …

Une fois de plus c’est de nouveau la pompe qui va vous coûter le plus cher.

La gamme de prix est relativement large. Cependant, avec un budget de 400€ environ, vous pourrez acquérir une bonne pompe de 0,75CV comme défini dans le 1er article de cette série. De qualité, elle aura une bonne durée de vie, d’environ 8 années. Ce sont donc ces 2 chiffres que je vais retenir pour le calcul de l’amortissement.

400,00€, amortis sur 8 ans, ce qui nous fait un amortissement annuel de 50,00€

 

1-2/ Le filtre

Le filtre ainsi que sa masse filtrante sont 2 autres composantes qu’il vous faudra penser à changer.

Le type de filtre le plus répandu étant celui à sable, c’est donc celui-ci, avec son média filtrant qui sera retenu pour cette étude.

Concernant le filtre, il vous reviendra à environ 400€. Sa durée de vie est plus longue que celle de la pompe puisqu’on l’estime à 15 ans.

400,00€, amortis sur 15 ans, ce qui nous fait un amortissement annuel de 27,00€

Pour le média filtrant, donc le sable, il sera remplacé en moyenne tout les 5 à 7 ans. Pour une filtration de 14m3/h, correspondant à ce que nous retenu, il vous faudra en général entre 4 et 5 sacs de sable.

On va considérer que vous effectuez vous-même le remplacement. Le coût se limitera donc uniquement à l’achat de 5 sacs de sable pour un montant d’environ 30,00€ par sac, soit 150,00€ pour l’ensemble

150,00€, amortis sur 7 ans, ce qui nous fait un amortissement annuel de 21,50€.

Si vous faites réaliser cette opération par un professionnel, il vous faudra compter entre 150,00€ et 200,00€. Celle-ci ne présentant pas de difficulté particulière, nous allons considérer que c’est vous qui procéderez au remplacement de votre sable.

1-3/ Les autres matériels

Pour notre simulation, la piscine ne comporte pas d’équipements complémentaires autres que l’indispensable. Il ne nous reste donc plus qu’à calculer le coût de revient annuel du coffret électrique de programmation.

Un coffret électrique complet, intégrant la protection différentielle, une horloge de programmation et le pilotage d’un ou deux projecteurs vous reviendra à 200,00€. Ce matériel s’amortit en général sur 10 ans.

200,00€, amortis sur 10 ans, ce qui nous fait un amortissement annuel de 20,00€.

1-4/ Au total

 

Avons-nous maintenant fait le tour de coûts ?

Pas tout à fait

2/ Les autres coûts liés à l’entretien de votre piscine

Les principaux postes de coûts ont bien  été vus. Il reste cependant quelques dépenses qu’il vous faudra effectuer. Autant les intégrer eux aussi dans notre calcul.

2-1/ Le matériel d’entretien courant

Chaque année vous devrez racheter quelques consommables afin de garder votre piscine toujours propre.

Les produits de traitement, que nous avons déjà vu, s’occupent de votre eau, mais à vous de vous occuper de votre bassin.

Pour le garder propre vous devrez donc envisager l’achat d’un produit de nettoyage spécial ligne d’eau. Il vous en coûtera environ 7,00€.

Ensuite, je vous conseille vivement d’acheter également des gommes magiques. Elles sont extrêmement efficaces pour enlever toutes les traces de votre ligne d’eau. En fonction de la pollution de votre environnement, il vous en faudra 1 ou 2 boites, à raison de 8,00€ par boite.

Comptabilisons donc 2 boites, ce qui nous fait 16,00€.

Pour garder une ligne d’eau toujours propre, il vous faudra donc dépenser 23,00€ par an

 

2-2/ Les accessoires

Bien que ce ne soit pas forcément nécessaire, je vous conseille encore 2 autres accessoires. Ils vous permettront :

  • non seulement d’améliorer sensiblement la qualité de votre eau pour un budget très faible,
  • mais également de limiter grandement l’encrassement de votre filtre.

Il s’agit de mettre en place dans votre skimmer un pré-filtre en tissu. Il retiendra toutes les saletés supérieures à 300 microns. Si vous changez ce pré-filtre toutes les semaines, il vous en faudra 31. Toujours en partant du principe que vous filtrez du 1er avril au 31 octobre de l’année, comme nous l’avions défini dans le 1er article de cette série.

A raison de 12 pré-filtres par boite, vous aurez besoin de 3 boites. A 14,00€ la boite, vous en aurez pour 42,00€, et il vous en restera même quelques uns pour l’année suivante.

 

Le 2ème accessoire que je vous recommande et un absorbeur de résidus gras.

Posé dans le skimmer, il vous épurera la surface de l’eau et limitera donc l’encrassement de la ligne d’eau. A changer environ tous les mois, il vous en faudra donc 7.

Vendu en boites de 6, ce sont 2 boites que vous devrez acheter.

A priori il devrait vous en rester pour l’année suivante. Cependant, en fonction de la période de l’année, au printemps par exemple lors des pollens, vous risquez de le changer un peu plus souvent. Tout compte fait, il ne vous en restera pas tant que ça.

A raison de 12,00€ par boite, vous en aurez pour 24,00€ par an.

En total, pour ce que j’ai appelé « les autres coûts », vous en aurez pour :

23,00€ + 42,00€ + 24,00€ soit 89,00€ par an.

3/ Les coûts auxquels on ne pense pas !

Souvenez-vous, dans le 1er article je vous disais qu’il y avait 2 périodes différentes à prendre en compte dans l’entretien annuel de votre piscine.

  • Pendant la 1ère période votre système de filtration est en action. C’est d’elle dont nous avons traité jusqu’à maintenant, puisqu’elle concentre les principaux postes de dépenses.
  • Cependant, pour la 2ème période, l’hivernage que nous avons considéré comme passif, n’est pourtant pas à coût 0, même si la filtration n’est pas sollicité. Effectivement, mettre votre bassin en hivernage engendrera tout de même certaines dépenses.

3-1/ Le matériel nécessaire

Il en faut peu, mais il en faut tout de même.

L’hivernage de votre bassin nécessite donc l’achat :

  • de flotteurs à positionner dans la diagonale de votre bassin,
  • de bouchons permettant de fermer les orifices des refoulement et de la prise balai,
  • d’un ou plusieurs gizzmo, à visser dans le ou les skimmers.

 

Pour notre piscine de 8m x 4m, il vous faudra 18 flotteurs, à 5,00€ pièce, en général 4 bouchons à 3,00€ pièce et 1 gizzmo à 4,00€.

L’ensemble du matériel vous reviendra donc à :

18 x 5,00€ + 4 x 3,00€ + 1x 4,00€ soit 103,00€

Ce matériel n’a pas une durée de vie extraordinaire et devra être remplacé tous les 3 à 4 ans environ.

Le prix de revient annuel de ce matériel est donc de 103,00 / 4 soit 26,00€.

Ce n’est pas énorme, mais tant qu’à faire, intégrons tous les coûts !

 [php snippet=5]

3-2/ Les produits nécessaires

Comme vous l’avez sûrement lu dans les articles sur l’hivernage, la matériel n’est pas suffisant. Vous aurez également besoin de produits vous permettant de réaliser correctement votre hivernage.

Je ne prend en compte que ceux que je considère comme indispensable, à savoir un produit d’hivernage et un produit nettoyant / détartrant pour le filtre.

  • Pour le produit d’hivernage, il vous en faudra environ 1,5l à renouveler une fois au cour de l’hiver. Votre bidon de 3l vous reviendra à 35,00€.
  • Le nettoyant de filtre, à faire lors de la mise en hivernage, vous reviendra lui à 25,00€.

Pour l’ensemble de ces produits, le prix de revient annuel s’élèvera donc à 60,00€.

 

Au total, la mise en hivernage de votre bassin vous coûtera annuellement :

26,00€ + 60,00 soit 86,00€

 

Nous avons maintenant fait le tour de tous les coûts qui entrent dans la composition de votre prix de revient annuel pour l’entretien de votre piscine.

Alors rendez-vous dans le prochain article pour prendre connaissance de la synthèse de cette étude … et si vous voulez vous faire payer l’entretien c’est par ici

 

Cet article vous a été utile ou vous a plu ?

 

Mon souhait est de vous apporter de l’information utile et accessible à tous.

Si cet article n’a pas répondu à vos attentes, n’hésitez pas à m’en faire part dans les commentaires ci-dessous ou à l’aide la page Contactez-moi.

Vos remarques m’aideront à vous proposez des articles toujours plus en adéquation avec vos attentes.

Vous avez aimé l'article ?      

D’avance merci. 😉

Crédit photos : © photl.com

[php snippet=2]

« Electricité, maintenant sachez combien votre piscine consomme ! »

Je vous l’annonce dans le titre. Avec cet article, je vais vous montrer comment vous allez pouvoir calculer la consommation électrique de votre piscine. Sans être le poste le plus gourmand financièrement, il n’est cependant pas négligeable.

Consommation électrique

Quelle consommation électrique ?

Votre facture d’électricité a augmentée depuis l’installation de votre piscine privée ?

Maintenant vous comprendrez pourquoi.

1/ Le plus gros consommateur

Je vais donc vous montrer comment vous allez pouvoir calculer sa consommation électrique.

1-1/ Quelle durée quotidienne ?

Pour commencer, il vous connaître son temps de fonctionnement. Normalement, la durée de filtration devrait correspondre à la moitié de la température en degrés Celsius de votre eau.

Pour une eau à 26°C par exemple, la durée de filtration devrait être de 13 heures.

Dans la pratique, pour une piscine bien entretenue, vous pouvez baisser un peu cette durée. Tout dépend de la qualité de votre eau.

Cependant, il faut bien fixer une base de travail. Je vais donc utiliser cette règle pour calculer le temps de filtration, et par conséquent le temps de fonctionnement de votre pompe.

 1-2/ Durée pour la saison

Dans le 1er paragraphe de l’article « Connaissez-vous le coût annuel de votre piscine ? », le 1er de cette série, les bases suivantes ont été définies.

Comme je pars du principe que votre piscine n’est pas équipée d’un système de chauffage, je vais émettre des hypothèses quand à la température de l’eau de votre bassin. Vous devrez donc ensuite réajuster ces chiffres selon votre région pour avoir un résultat qui corresponde à votre cas particulier.

  • Pour le mois d’avril, on va considérer que la température de votre eau sera de 16°C pendant les 30 jours qui composent ce mois.

Votre système de filtration fonctionnera donc pendant 8 heures par jour et cela pendant 30 jours. Il aura donc fonctionné pendant 240 heures.

  • Pour le mois de mai, votre eau aura 19°C pendant les 31 jours qui composent ce mois.

Votre système de filtration fonctionnera donc pendant 9,5 heures par jour et cela pendant 31 jours. Il aura donc fonctionné pendant 294,5 heures.

  • Pour le mois de juin, la température de votre eau sera en moyenne de 22°C pendant les 30 jours du mois

Votre système de filtration fonctionnera donc pendant 11 heures par jour et cela pendant 30 jours. Il aura donc fonctionné pendant 330 heures.

  • Pour les mois de juillet et août, elle sera en moyenne de 24°C pendant les 2 x 31 jours composant ces 2 mois.

Votre système de filtration fonctionnera donc pendant 12 heures par jour et cela pendant 62 jours. Il aura donc fonctionné pendant 744 heures.

  • Enfin, pour le mois de septembre, la température de votre eau sera en moyenne de 21°C pendant les 30 jours du mois.

Votre système de filtration fonctionnera donc pendant 10,5 heures par jour et cela pendant 30 jours. Il aura donc fonctionné pendant 315 heures.

  • Pour le mois d’octobre, on va considérer que la température de votre eau sera de 16°C pendant les 31 jours qui composent ce mois.

Votre système de filtration fonctionnera donc pendant 8 heures par jour et cela pendant 31 jours. Il aura donc fonctionné pendant 248 heures.

 

Au total, sur toute la saison, votre pompe aura fonctionné :

240 + 294,5 + 330 + 744 + 315 + 248 = 2.171,5 heures

 1-3/ Votre consommation électrique

La pompe la plus répandue chez les particuliers consomme 0,75kWh, pour un modèle à vitesse fixe.

 Votre consommation annuelle sera de : 2.171,5 heures x 0,75kWh = 1.628,62kWh.

Au moment de l’écriture de cet article, les dernières statistiques, celles du 1er août 2013 (source fournisseurs-electricité.com) donnent un prix moyen du kWh en France d’environ 0,13€ TTC.

 

1.628,62kWh x 0,13€ TTC, donne 211,72€ TTC, soit 212,00€ TTC pour une saison.

Rapporté au mois, sur une base de 7 mois, l’électricité consommé par votre pompe représente une moyenne d’environ 30,30€ TTC.

Ce dernier chiffre reste bien évidemment une moyenne et n’a pas une grande signification tellement les durées d’utilisation varient en fonction des mois. Il est plus intéressant de garder en tête le montant total pour une saison.

 2/ Les autres ?

Et les autres éléments consommateurs d’électricité ?

2-1/ Le chauffage

Après la pompe, l’appareil le plus gourmand en électricité est le système de chauffage.

Cependant, vu la diversité des appareils disponibles sur le marché, je vous renvoie à la série d’articles dont le 1er est « choisissez d’augmenter le confort de votre piscine ». Je les ai volontairement exclu de mon étude.

  • D’une part, nombre de propriétaires de piscine privée n’en sont pas équipé.
  • D’autre part, en fonction du système retenu, ils vont avoir une incidence très différente sur la consommation électrique générale de votre piscine.

Celle-ci peut varier d’une consommation nulle pour des capteurs solaires, à une consommation qui peut être supérieure à celle de la pompe pour un réchauffeur électrique.

L’intégration de ce paramètre relève donc plus d’une étude au cas par cas plutôt que d’une étude générale. Le but de cette dernière étant de donner une idée de l’estimation moyenne de la consommation électrique de votre piscine privée.

[php snippet=5]

2-2/ Hormis le chauffage

Vous allez me dire : il n’y a pas que la pompe et le système de chauffage ?

Oui, effectivement.

Cependant, que ce soit

  • le projecteur
  • ou l’un ou l’autre appareil de régulation automatique,

leur consommation est négligeable au regard de celle de la pompe de filtration. Il n’est donc pas utile de les intégrer dans cette étude.

 

Je vous ai présenté les coûts que représentent la consommation de l’eau, les produits de traitement et maintenant la consommation électrique.

Mais avez-vous pensé à l’incidence de l’amortissement du matériel servant à faire fonctionner votre piscine ?

Cela fera l’objet de mon prochain article.

En attendant, chez vous quel est le prix de revient en électricité de votre piscine privée ?

Pour quelle raison ne l’avez-vous jamais calculé ?

Cet article vous a été utile ou vous a plu ?

 

Mon souhait est de vous apporter de l’information utile et accessible à tous.

Si cet article n’a pas répondu à vos attentes, n’hésitez pas à m’en faire part dans les commentaires ci-dessous ou à l’aide la page Contactez-moi.

Vos remarques m’aideront à vous proposez des articles toujours plus en adéquation avec vos attentes.

Vous avez aimé l'article ?      

D’avance merci. 😉

Crédit photos : © photl.com

[php snippet=2]

GRATUIT !
Ne manquez jamais un article !



* champs obligatoires


VOS cadeaux de bienvenue :
ebook en cadeaux

Comme des poissons dans l’eau.

Catégories

Archives