« Le meilleur compromis pour chauffer votre piscine ? »

Cette série d’articles consacrés au chauffage de votre piscine se termine. Elle a débuté par une présentation générale des différents types de chauffage. J’ai ensuite abordé le solaire, le réchauffeur et les chaudières.

Aujourd’hui cet article traitera des pompes à chaleur pour piscine, ou PAC.

Pompe à chaleur pour piscine

Chauffer avec une pompe à chaleur pour piscine

Qu’est-ce qu’une PAC ou pompe à chaleur pour piscine ?

Mais encore ?

Un réfrigérateur puise la chaleur à l’intérieur de celui-ci afin d’en abaisser la température puis la rejette à l’extérieur. La pompe à chaleur, à l’inverse, récupère les calories de l’extérieur et les transmet à l’eau qui la traverse. Elle rejette alors l’air dépossédé de sa chaleur donc froid.

1/ La pompe à chaleur pour piscine

L’utilisation d’une PAC est de plus en plus prisée en France, notamment pour sa capacité à restituer beaucoup plus d’énergie qu’elle n’en consomme.

Cela reste tout de même un système de chauffage ne permettant qu’une lente montée en température.

En général, vous ne gagnerez que quelques degrés par jour (1 à 2 le plus souvent). Il vous faudra compter sur une semaine environ pour gagner un peu moins de 10°C.

Couvrir votre bassin la nuit pour permettra de gagner un temps précieux. Vous éviterez ainsi de reperdre trop rapidement ce que vous avez gagné en journée.

 1-1/ Fonctionnement

Sur quel principe repose le fonctionnement d’une PAC ?

  • Elle prélève les calories naturellement présentes en extérieur, dans l’air en général,
  • Les démultiplie,
  • Puis les transmet à l’eau de votre piscine.

En fonction de votre PAC, elle pourra restituer plus de 4 fois l’énergie consommée. Ce coefficient multiplicateur, appelé COP, est donc un élément très important à connaitre lors de l’achat de votre pompe à chaleur. Plus il est élevé, plus votre pompe à chaleur restituera d’énergie, pour une même consommation.

 1-2/ Avantages

Ce système de chauffage pour votre piscine possède des avantages intéressants :

  • Une faible consommation électrique comparativement à l’énergie produite, donc un coût d’utilisation réduit.
  • Une utilisation au quotidien on ne peut plus facile. On règle la température désirée et la PAC s’auto-régule pour chauffer l’eau de votre bassin.
  • Elle utilise l’énergie de l’air extérieur, qui est donc 100% gratuite. La consommation électrique se borne à l’alimentation en électricité du compresseur qui assure l’échange de chaleur. La pompe à chaleur et donc considéré comme un système de chauffage écologique.

1-3/ Inconvénients

Mais il n’a pas que des avantages. Il faudra donc compter avec les inconvénients suivants :

  • Un coût d’achat relativement important,
  • Avec une température extérieure inférieure à 5°C, beaucoup de pompes à chaleur ne fonctionnent plus. De toute manière, lorsque l’on affronte ces conditions climatiques, votre piscine est en général en période d’hivernage, donc la PAC est arrêtée ! Cette dernière remarque n’est bien évidemment pas valable pour les piscines d‘intérieures ou couvertes par un abri et pour laquelle vous avez décidé de ne pas faire d’hivernage.

2/ Deux modèles cohabitent

Si vous vous équipez d’une PAC, vous aurez le choix entre 2 modèles, les PAC horizontales et les PAC verticales. Les deux fonctionnent de la même manière, ont des performances identiques, seul l’esthétique change.

Pour vous guider dans votre choix, voici quelques éléments de différentiation.

2-1/ PAC verticale

Sa conception avec le ventilateur sur le dessus, apporte de nombreux avantages :

  • L’air froid et le son vont donc vers le haut.
  • Le dégagement d’air s’effectuant par le dessus, le bruit lié à ce dernier est moins perceptible. Elle est donc plus silencieuse qu’une PAC horizontale.
  • De par sa conception, elle peut donc être installée près d’un mur.
  • L’air froid s’évacuant par le dessus, elle ne risque pas de vous souffler dessus lorsque vous passez à proximité.

Mais cette configuration a aussi quelques inconvénients :

  • Tout ce qui tombe des arbres ou du ciel va donc tomber sur le ventilateur !
  • Elle est plus imposante qu’une PAC horizontale.
  • A puissance égale, elle est plus chère qu’une PAC horizontale.

2-1/ PAC horizontale

La version horizontale n’est pas dénuée d’intérêts :

  • Plus petite et donc plus discrète, elle  s’intègre mieux dans l’environnement.
  • Elle est moins onéreuse qu’un modèle équivalent vertical.

Mais pas seulement :

  • Le mouvement d’air dégagé étant latéral, il faut bien choisir son emplacement, l’air rejeté est très froid. Si vous êtes obligé de passer devant votre PAC pour aller vers la piscine ce n’est peut-être pas forcément très agréable.
  • Pour un fonctionnement optimal, il faudra prévoir un dégagement d’au moins 50cm à l’arrière de la pompe et de 2 à 3 m à l’avant de la PAC.
  • Le son provoqué par le dégagement de l’air est beaucoup plus présent car propulsé vers l’avant de la PAC.

3/ Conseils pour choisir sa pompe à chaleur

L’offre disponible est pléthorique. Choisir sa PAC est donc un exercice qui peut devenir difficile.

Pour vous aider, voici quelques conseils pour choisir votre pompe à chaleur pour piscine sans vous tromper.

3-1/ Sa puissance

Exprimée en kilowatts (kW), la puissance nécessaire pour chauffer votre bassin dépend essentiellement de 2 paramètres.

  • Le volume d’eau de votre piscine. Plus celui-ci est important, plus votre PAC devra être puissante pour arriver à le chauffer.
  • La température extérieure. Il est plus facile pour votre PAC de chauffer votre bassin lorsqu’il fait 25°C que lorsqu’il fait 15°C.

Pour permettre cette comparaison, un référentiel identique pour toutes les PAC du marché a été créé. Les fabricants ont donc pour obligation de donner les puissances restituées à une température de 15°C. Afin de comparer ce qui est comparable, vérifiez donc toujours que la puissance donnée et bien celle pour 15°C.

Ce n’est pas si simple. Une fois l’eau à température, la PAC n’aura plus qu’à la maintenir, ce qui nécessitera peu de puissance. Investir dans une PAC très puissante ne vous permettra que d’atteindre la température souhaitée plus rapidement, mais ensuite cet excès de puissance ne vous sera plus d’une grande utilité.

Alors, il est toujours possible de la faire, mais l’investissement sera plus important.

3-2/ Le COP

Le COP est le coefficient de performance d’une PAC.

Son calcul est simple.

Un COP de 4 indique donc que pour une consommation de 1kW, votre PAC fournira 4kW d’énergie. Plus le COP est important, plus votre PAC sera performante.

Soyez tout de même vigilant.

Le COP est un paramètre très sensible aux conditions extérieures. La température de l’air, de l’eau ou encore le taux d’humidité peuvent le faire varier fortement. De plus, aucune norme ne régit son mode de calcul.

Chaque fabricant le calcul donc à sa manière !

3-3/ Le débit d’eau

Le débit d’eau de votre PAC, exprimé en m3/h, doit être adapté à celui de votre système de filtration.

3-4/ Le volume sonore

Voilà là, son principal défaut.

En fonction des fabricants et des modèles, le niveau sonore varie fortement. N’oubliez donc pas ce point lorsque vous choisissez l’emplacement de votre PAC.

Entendre le ronronnement de votre PAC n’est peut-être pas ce qu’il y a de plus agréable lorsque vous profitez de votre piscine.

De même, en fonction de son positionnement, c’est peut-être votre voisin qui sera incommodé.

Je ne pense pas qu’il appréciera !

3-5/ Le type d’échangeur

Bien que ce soit souvent le cas maintenant, préférez les PAC équipées d’un échangeur en titane plutôt qu’en inox. Il sera bien plus résistant à la corrosion.

C’est encore plus vrai si vous avez tendance à avoir un pH bas ou si vous traitez votre piscine au sel.

3-6/ La fonction dégivrage

De plus en plus proposée, cette fonction permet à votre PAC de fonctionner à des températures très basses (-5 à -10°C). Elle n’est cependant nécessaire que si vous êtes équipé d’une piscine intérieure ou si votre piscine est couverte par un abri et que vous voulez vous baigner toute l’année.

Autrement, si vous pratiquez l’hivernage de votre bassin, cette fonction ne vous sera d’aucune utilité.

 [php snippet=5]

4/ Pour finir

Malgré un investissement élevé, celui-ci est en général rapidement rentabilisé. La consommation courante étant faible, la PAC apparaît donc pour être un système de chauffage de l’eau de votre piscine particulièrement économique.

Pour compenser l’un de ses plus grand défaut, à savoir sa montée en température lente, il est judicieux de l’associer à un autre système de chauffage.

L’idéal est l’association réchauffeur / PAC.

  • Dans un 1er temps, le réchauffeur vous permet de rapidement monter la température de votre bassin, puis vous l’éteignez pour ne pas trop alourdir votre facture d’électricité.
  • Vous actionnez alors la pompe à chaleur dont le rôle sera de maintenir la température, à 28°C en général, pour toute la saison.

Cette combinaison vous permet d’avoir rapidement une eau à température, et de la conserver pour un budget restreint. De plus, le rôle de votre PAC se limitant au maintient de la température, sa puissance pourra être moins importante et elle sera donc moins chère à l’achat.

Avec cette série d’article sur les différents types de chauffage pour votre piscine, vous avez maintenant tous les éléments pour faire votre choix.

Moi j’ai opté pour une PAC et vous, vous la chauffez comment votre piscine ?

Cet article vous a été utile ou vous a plu ?

 

Mon souhait est de vous apporter de l’information utile et accessible à tous.

Si cet article n’a pas répondu à vos attentes, n’hésitez pas à m’en faire part dans les commentaires ci-dessous ou à l’aide la page Contactez-moi.

Vos remarques m’aideront à vous proposez des articles toujours plus en adéquation avec vos attentes.

Vous avez aimé l'article ?      

 D’avance merci. 😉

Crédit photos : © PSA Zodiac

[php snippet=2]

« Une chaudière dédiée ou pas ? Faites le bon choix »

Dans cette série d’articles traitant des différents types de chauffages pour votre piscine, je vous ai développé le chauffage solaire et l’électrique. Passons maintenant en revue un autre type de chauffage de piscine. Ou plutôt 2 autres types. Effectivement, les 2 solutions traitées ici comportent de nombreux points communs. Je vous les ai donc regroupées dans un seul et même article.

Chaudière ou échangeur thermique ?

Chaudière ou échangeur thermique ?

Comme le titre l’indique, c’est donc de chaudières dont il va être question dans cet article. Ce sont elles que l’on va mettre à contribution ici pour amener puis maintenir la température de l’eau à un niveau confortable pour la baignade.

1/ L’échangeur thermique

Un échangeur thermique, ou échangeur de chaleur, est un appareil vous permettant d’utiliser votre chaudière d’habitation pour chauffer l’eau de votre piscine. Un seul et même système de chauffage pour vous permettre de chauffer votre habitation et votre piscine.

Un système commun pour limiter les coûts et se simplifier la vie !

 1-1/ Fonctionnement

L’eau chaude produite par votre système de chauffage domestique, va transmettre sa chaleur à l’eau de la piscine. Cet échange calorifique se fait donc à l’aide d’un échangeur thermique installé sur le circuit de filtration de votre piscine.

Ce dernier possède 2 circuits de circulation bien séparés.

  • Le circuit primaire venant de la chaudière apportera l’eau chaude,
  • Le circuit secondaire arrivant de la piscine voit transiter l’eau de votre piscine.

L’échangeur thermique permettra donc le transfert de chaleur du circuit primaire au circuit secondaire, sans pour autant les mélanger.

 1-2/ Avantages

Ce système est intéressant à plus d’un titre :

  • Il est possible de mettre en place un échangeur, quelque soit le type d’énergie utilisée par la chaudière équipant votre maison (gaz de ville, fuel ou propane),
  • Il permet une montée en température de l’eau de la piscine relativement rapide. Avec la filtration en continue, 1 à 2 jours et vous pouvez profiter d’agréables baignades.
  • Idéal pour une utilisation ponctuelle, ce système est également bien adapté aux utilisations prolongées.
  • Une installation relativement simple à réaliser. A moins d’être du métier, il est cependant préférable de faire appel à un professionnel.
  • Le coût d’utilisation est relativement bas vu le confort apporté.

1-3/ Inconvénients

Il présente aussi quelques contraintes :

  • La puissance de votre chaudière domestique devra être suffisante pour permettre le chauffage de l’eau de votre piscine.
  • Votre système de filtration et donc votre local technique, devront être situés dans votre maison. Ceci implique que votre piscine se trouve elle aussi près de votre maison.
  • Votre circuit de filtration devra se situer près de votre chaudière domestique, ceci afin de limiter les déperditions calorifiques.
  • Vous serez dépendant de l’énergie utilisée par votre chaudière. En fonction de cette dernière le coût d’utilisation peut varier fortement. Ce type d’installation et donc à réserver plus particulièrement aux chaudières fonctionnant au gaz de ville.

Malheureusement, les 2 premiers inconvénients impliquent des contraintes fortes.

Votre cas ne permet pas de palier à ces 2 contraintes ?

 Il vous faudra envisager un autre mode de chauffage pour l’eau de votre piscine.

Par contre, si votre configuration vous permet de ne pas subir les inconvénients d’un échangeur thermique, cette solution est à envisager très sérieusement. Vous aurez là un système vous permettant une chauffe rapide sans pour autant que cela n’engendre des coûts élevés.

2/ La chaudière de piscine

La mise en œuvre d’un échangeur thermique n’est pas possible ou pas envisageable chez vous ?

Votre chaudière est par exemple trop loin de la piscine, ce qui engendrerait trop de pertes calorifiques.

Il existe tout de même une solution pour bénéficier des avantages d’une chaudière.

Vous pouvez prévoir d’installer une chaudière de piscine.

2-1/ Fonctionnement

Présentant les mêmes caractéristiques, le principe de fonctionnement d’une chaudière de piscine est strictement identique à celui d’une chaudière classique.

La composition, elle, diffère quelque peu.

Elle est effectivement équipée d’éléments spécifiquement adaptés à un fonctionnement dans un environnement humide et possède notamment une bonne résistante à la corrosion de l’eau.

Installée dans votre local technique pour être proche de votre système de filtration, elle est équipée d’un régulateur vous permettant de contrôler la température de l’eau.

Celui-ci vous permettra ainsi bonne maîtrise de votre consommation d’énergie.

2-2/ Avantages

Elle reprend un certain nombre d’avantages de l’échangeur couplé à votre chaudière domestique, à savoir :

  • Elle permet une montée en température relativement rapide. En filtration continue, 1 à 2 jours sont en général suffisants pour amener l’eau à la température souhaitée.
  • Ce système de chauffage est donc tout à fait bien adapté aux utilisations ponctuelles (week-ends, résidence secondaire) mais aussi aux utilisations prolongées (résidence principale).
  • Le coût d’utilisation est relativement bas, bien que très dépendant de l’énergie utilisée. Je vous recommande donc fortement l’utilisation de gaz de ville. Les chaudières au fuel, au propane ou même électriques ont un coût d’utilisation bien supérieur au gaz de ville.

2-3/ Inconvénients

Les contraintes sont moins fortes et moins rédhibitoires que pour un échangeur.

  • Elle représente un investissement important tant pour l’achat que pour son installation.
  • L’installation est encombrante et implique donc que l’on possède un local technique suffisamment dimensionné.
  • Le local technique intégrant la chaudière devra se situer proche de votre piscine afin de limiter les déperditions de chaleur.

De par ses contraintes, aussi bien d’installations que financières, le système de chaudière dédié est relativement peu courant dans l’équipement des piscines privées.

 [php snippet=5]

3/ Pour finir avec les chaudières

Bien que dans les 2 cas vous fassiez appel à une chaudière pour chauffer l’eau de votre piscine, les contraintes sont bien différentes.

  • Dans un cas vous êtes dépendant des caractéristiques (puissance, énergie, position physique) de votre chaudière existante.
  • Dans l’autre cas vous avez toute liberté sur ces caractéristiques. Il faudra cependant prévoir une place importante, la chaudière étant volumineuse, et surtout un budget conséquent.

Dans les 2 cas l’efficacité sera au rendez-vous pour un coût d’utilisation bien maîtrisé.

Une courte période de chauffe continue vous permettra d’amener votre eau à température. Ensuite, le mode automatique vous maintiendra simplement et à moindre frais, l’eau de votre piscine à une température idéale.

Pourquoi pas !

Mais faites tout d’abord un petit tour par le dernier système de chauffage de piscine, la pompe à chaleur, à découvrir dans le prochain article, à venir la semaine prochaine, avant d’arrêter définitivement votre choix.

En attendant, aviez-vous songé à votre chaudière pour chauffer votre piscine ?

Seriez-vous prêt à opter pour une telle solution ?

N’hésitez pas à m’en parler à l’aide des commentaires ci-dessous.

Cet article vous a été utile ou vous a plu ?

 

Mon souhait est de vous apporter de l’information utile et accessible à tous.

Si cet article n’a pas répondu à vos attentes, n’hésitez pas à m’en faire part dans les commentaires ci-dessous ou à l’aide la page Contactez-moi.

Vos remarques m’aideront à vous proposez des articles toujours plus en adéquation avec vos attentes.

Vous avez aimé l'article ?      

 

D’avance merci. 😉

Crédit photos : © PSA Zodiac

[php snippet=2]

« Comment avoir rapidement votre eau à température »

J’ai commencé par vous présenter d’une manière globale les 5 systèmes de chauffage de piscine possibles. Un article a ensuite été consacré au 1er type traité, le chauffage solaire. Abordons maintenant ensemble un autre type de chauffage de piscine, le réchauffeur électrique.

réchauffeur électrique piscine

Chauffer votre piscine avec un réchauffeur électrique

Moins utilisé, il permet pourtant, comme je vous l’annonce dans le titre, d’augmenter rapidement la température de l’eau de votre bassin.

1/ Le principe du réchauffeur électrique piscine

Tout comme le chauffage solaire, le principe de fonctionnement de ce type de chauffage de piscine est relativement simple.

Il est composé d’une résistance électrique assurant la chauffe de l’eau et d’un thermostat permettant de réguler la température. Extrêmement peu encombrant, l’ensemble est positionné au niveau de votre circuit de filtration, après votre filtre, sur la tuyauterie de refoulement.

Ce faible encombrement permet d’utiliser le réchauffeur électrique là où il sera plus difficile ou même impossible d’opter pour un autre mode de chauffage.

Il est donc particulièrement bien adapté à un local technique de dimensions restreintes comme les coffres étanches, souvent semi enterrés, où la place est comptée.

 1-1/ Fonctionnement

Une fois installé est branché, sa mise en œuvre est extrêmement simple :

  • Sur le thermostat intégré, vous déterminez la température de consigne à atteindre.

L’eau traversant l’appareil se réchauffe au contact d’une résistance en titane jusqu’à obtention de la température souhaité. Le thermostat intégré gère la mise sous tension ou non de la résistance afin de maintenir l’eau à la température de consigne.

1-2/ Performances :

Vous voulez une eau à bonne température rapidement ?

Filtrez en continu, quelques jours, 2 à 5  en général.

C’est suffisant pour amener l’eau de votre piscine à une température agréable pour la baignade.

 

Vous voulez ensuite garder votre eau à température, mais en limitant les frais ?

Pensez qu’il est possible de combiner les systèmes de chauffage. Un réchauffeur électrique associé à une pompe à chaleur ou un chauffage solaire par exemple.

Vous pourrez ainsi amener votre eau à la température souhaitée rapidement (réchauffeur électrique) et la maintenir pour un coût raisonnable (chauffage solaire).

L’inconvénient sera le coût d’installation de 2 modes de chauffe.

2/ Avantages

Ce système de chauffage de l’eau de votre piscine, le réchauffeur électrique, présente de très intéressants avantages.

Le principal est sans aucun doute :

  • Sa capacité à permettre une montée en température extrêmement rapide par rapport à tous les autres types de chauffage.

Mais ce n’est pas le seul :

  • C’est aussi la solution la plus simple à mettre en œuvre,
  • Celle qui nécessite le moins de place,
  • Et de surcroît, la solution la moins coûteuse, aussi bien à l’installation qu’à l’entretien. Effectivement, concernant ce dernier, les frais sont quasiment nul.

3/ Inconvénients

Un système idéal donc ?

Pas tout a fait. Il possède même un inconvénient de taille :

  • A l’usage, il génère une grande consommation électrique. Tout en étant peu cher à mettre en place, il se révèle donc très coûteux à l’utilisation.

Pour limiter cet inconvénient, il est donc indispensable de bien calibrer la puissance du réchauffeur électrique avec le volume d’eau à chauffer.

[php snippet=5]

4/ En conclusion

Ce système de chauffage très efficace, possède beaucoup d’avantages. Cependant, son inconvénient est relativement rédhibitoire.

Ceci explique que son usage est souvent limité à des utilisations bien spécifiques.

On le retrouve donc principalement dans 2 configurations particulières :

  • Soit pour équiper des piscines de petite taille,
  • Soit sur des piscines ne nécessitant qu’un chauffage occasionnel comme celles situées dans une résidence secondaire.

Une fois de plus, je remets l’accent sur la préservation de la chaleur que vous aurez générée dans votre bassin.

Pour le chauffage solaire traité précédemment, le gain de température obtenue au cours de la journée est précieux car difficile à obtenir.

Ici il est tout aussi précieux, mais pas pour les mêmes raisons. Il est effectivement facile d’augmenter la température de l’eau avec un réchauffeur électrique. Néanmoins ça coûte très cher.

C’est donc pour limiter les dépenses en électricité qu’il est essentiel de couvrir votre bassin la nuit et ainsi éviter les déperditions de chaleur.

Utiliser une bâche en complément d’un chauffage de piscine s’avère d’autant plus judicieux.

Prenez connaissance du prochain article sur les différents modes de chauffage pour votre piscine.

Cet article vous a été utile ou vous a plu ?

 

Mon souhait est de vous apporter de l’information utile et accessible à tous.

Si cet article n’a pas répondu à vos attentes, n’hésitez pas à m’en faire part dans les commentaires ci-dessous ou à l’aide la page Contactez-moi.

Vos remarques m’aideront à vous proposez des articles toujours plus en adéquation avec vos attentes.

Vous avez aimé l'article ?      

D’avance merci. 😉

Crédit photos : © PSA Zodiac

[php snippet=2]

GRATUIT !
Ne manquez jamais un article !



* champs obligatoires


VOS cadeaux de bienvenue :
ebook en cadeaux

Comme des poissons dans l’eau.

Catégories

Archives