Offre special automne 1500x223
bannière Oklyn 2 bis

«Ça sent mauvais, c’est nocif et ça s’appelle les chloramines !»

Les chloramines ! Dans le monde des piscines, elles sont associées au mot danger pour les baigneurs. Mais qu’est-ce exactement ? Faut-il les craindre ? Comment limiter leurs effets ?

chloramines

Les 3 chloramines

Petit tour de ces composés chimiques pour mieux les comprendre … et donc mieux s’en prémunir.

1/ Les chloramines expliquées

Vous traitez votre piscine au chlore ?

Appelé chlore libre (ou chlore actif), une fois dissous dans l’eau, il va réagir avec l’ammoniac, composé d’azote et d’hydrogène. Cet ammoniac, c’est vous qui l’amenez dans l’eau par le biais des matières organiques (sueur, cosmétiques, salive, urine, poils, cheveux, peaux mortes, etc.). Cette réaction est à l’origine, notamment, des fameuses chloramines, aussi appelée chlore combiné, néfastes pour la santé des baigneurs.

Bien que ce soit également une forme de chlore, son action est très marginale sur la désinfection de l’eau. Le chlore combiné est effectivement chimiquement trop pauvre pour désinfecter et oxyder correctement les micro-organismes présents dans l’eau.

A noter également que certains facteurs favorisent le développement des chloramines.

Notamment :

  • Un taux trop faible de chlore libre,
  • Mais également une température élevée de l’eau.

De même, en fonction de la valeur de votre pH, la réaction entre le chlore libre et l’ammoniac va générer soit des :

  • monochloramines, si votre pH est supérieur à 7,
  • dichloramines, s’il est compris entre 3 et 7,
  • trichloramines, lorsqu’il est inférieur à 3.

2/ Les chloramines ce qu’elles provoquent

2-1/ Des odeurs

Pour commencer, la mauvaise odeur souvent associée au chlore. Cette odeur si caractéristique et si désagréable est principalement le fait des trichloramines.

Mais il n’y a pas que ça. Les chloramines ont encore d’autres effets sur l’organisme.

2-2/ Des irritations

Elles sont aussi responsables de cette sensation d’irritation au niveau de vos yeux et des voies respiratoires. A long terme elles peuvent être à l’origine ou un facteur aggravant pour de multiples maux comme l’asthme, les bronchites chroniques, toux ou allergies notamment chez les personnes plus sensibles. Comme elles ne s’arrêtent pas là, elles pourront également provoquer des démangeaisons ou des irritations cutanées.

2-3/ En dehors de l’eau

Souvent les premières personnes touchées sont celles qui travaillent dans les centres aquatiques ou les nageurs professionnels. Effectivement, ces personnes sont exposées de manière prolongée, moins aux chloramines dans l’eau, mais particulièrement aux trichloramines atmosphériques. Afin de prévenir les effets sur la santé, l’ANSES recommande de ne pas dépasser 0,3mg/m3 dans les piscines. Malgré ces mesures, pour plus de la moitié des personnels des centres aquatiques atteints d’asthme professionnels, les atteintes persistent malgré l’arrêt de l’exposition.

2-4/ Mais encore

Un autre effet auquel on ne pense pas spontanément. Les chloramines servent de nourriture aux micro-organismes comme les algues. Leur présence est donc un facteur favorisant pour leur développement.

Pour finir, les chloramines peuvent également participer à la dégradation des composants métalliques des piscines d’intérieures (échelles, mobilier, …) si la ventilation et la déshumidification ne sont pas suffisamment assurée.

3/ Comment les contrôler ?

C’est un paramètre qui est peu contrôlé par les particuliers.

3-1/ Les pastilles

Pour ce faire, il suffit d’utiliser par exemple des pastilles DPD.

  • Avec les pastilles DPD 1 vous pourrez mesurer le chlore libre, le bon
  • Les DPD 2 vous permettront de mesurer les mono-chloramines
  • Les pastilles DPD 3 vous permettront elles de mesurer les di et tri-chloramines
  • Pour finir, les pastilles DPD 4 vous permettront de mesurer le chlore total

Vous trouverez dans le commerce aux particuliers, essentiellement des pastilles DPD 1 et DPD 3 pour faire vos mesures.

3-2/ Les bandelettes

Une autre solution existe aussi pour déterminer le taux de chlore combiné (mono, di et tri-chloramines).

  • Les bandelettes de mesures.

Elles permettent en général de mesurer le taux de chlore libre et le taux de chlore total.

Sachant que :

Chlore combiné = Chlore total – chlore libre

Il vous suffit ensuite de simplement faire la soustraction pour avoir le taux de chlore combiné (chloramines).

Veillez à ce que ce taux ne dépasse pas les 0,6ppm.

3-3/ Version luxe

Une 3ème méthode consiste à utiliser un photomètre. Il vous donnera directement le taux de chlore combiné. Mais le budget d’acquisition n’est pas le même que pour des bandelettes ou des pastilles !

4/ Comment essayer de maîtriser l’apparition des chloramines

Il ne vous sera pas possible de les éviter complètement, mais quelques règles et principes de bon sens vous permettront de lutter contre leur apparition.

4-1/ Commençons par les baigneurs

Souvent ce sont eux qui mettent en place un terrain favorable à leur développement en participant à l’apport de matières organiques dans l’eau de baignade.

Voici donc quelques règles d’hygiène simples permettant de diminuer les facteurs propices à l’apparition des chloramines. Ainsi avant de vous baigner :

  • Pensez à vous démaquiller,
  • Incitez les enfants à passer aux toilettes,
  • Prenez une douche,
  • Passez par le pédiluve, certes quasiment inexistant chez les particuliers.

Moins les baigneurs amèneront de sueur, de résidus de crème solaire, de maquillage ou d’urine, moins le terrain sera favorable au développement des chloramines.

4-2/ La gestion de votre eau

Là aussi, une surveillance accrue permettra de limiter la formation des chloramines.

  • Evitez d’avoir une eau de baignade trop chaude. Plus sa température est élevée, plus les chloramines vont se développer. De plus, est-ce vraiment agréable une piscine à 30°C. C’est une piscine, pas un spa ou une baignoire …
  • Un brassage excessif augmente lui aussi le taux de chloramine. Alors si votre taux est déjà élevé, ne mettez pas en route vos cascades et autres fontaines. Par la même occasion ça vous évitera de faire chuter votre TAC !
  • Dernière recommandation, surveillez et régulez bien votre pH. Ce paramètre est important à plus d’un titre, mais également dans la formation des chloramines. Plus il est élevé, moins le chlore libre est actif et plus il y a de production de chloramines. Avec un pH de 7,8 seul 40% du chlore libre est actif. La valeur idéale du pH pour création de chloramine est 8,4. restez donc loin de cette valeur !

4-3/ Quelques astuces pour les faire baisser

Hélas, les solutions ne sont pas nombreuses.

  • Soit vous effectuez un traitement choc. Une chloration choc à partir de chlore non stabilisé permet de détruire les chloramines et les composés organiques qui participent à sa formation.
  • Mieux encore, effectuez un traitement choc à base d’oxygène actif. Vous ferez alors un apport conséquent d’oxygène. Il permettra de recombiner les chloramines en chlore actif en leur apportant les atomes d’oxygène qu’ils avaient perdus lors de leur formation.
  • Sinon, une solution simple consiste à renouveler une partie de l’eau de votre piscine.

5/ Conclusion

L’association du chlore libre, celui qui a le plus fort pouvoir désinfectant et du chlore combiné, celui qui désinfecte le moins voire quasiment pas, forment le chlore total.

Une forte odeur de chlore, plus précisément d’ammoniac, est à tort associé à un excès de chlore actif (libre), comme je l’indiquais précédemment. En fait, c’est exactement l’inverse. Cette forte odeur est un indicateur, arrivant un peu tard certes, alertant sur un excès de chloramines et donc de manque de désinfectant (chlore actif) souvent associé à un pH trop élevé.

Dans le cadre du traitement des piscines, le chlore combiné est donc considéré comme le « mauvais » chlore. De plus, moins efficace en matière de désinfection, il se maintiendra également plus longtemps dans l’eau.

Comme souvent, la prévention reste la meilleure solution. Ensuite le respect de quelques règles simples citées dans le point 4 de cet article et vous arriverez à grandement limiter la formation de chloramines.

Bref, vous l’aurez compris : les chloramines ce n’est pas bien !

Ça pue, ce n’est pas bon pour la santé et en plus, ça ne sert à rien dans votre piscine !

Pour finir sur une note optimiste, sachez que les systèmes au sel présentent l’avantage de recombiner les chloramines en permanence. Ceci explique que les piscines qui en sont équipées ne sentent pas ou très peu le chlore.

Cet article vous a été utile ou vous a plu ?

 Mon souhait est de vous apporter de l’information utile et accessible à tous.

N’hésitez pas à me faire part de vos questions ou remarques dans les commentaires ci-dessous.

Elles m’aideront à vous proposez des articles toujours plus en adéquation avec vos attentes.

Vous avez aimé l'article ?      

Merci de le partager avec vos amis sur Twitter ou Facebook, en cliquant sur les boutons des réseaux sociaux.

D'avance merci 😉

Crédit photos : © 123RF.com


Et pourquoi ne pas consulter :

Une remarque, un avis, une question ?


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Seb vivier

1 année ago

Merci pour cet article.
Je serais bien passé à un système au sel. Ho petite piscine, 6m3, pour les mômes.
Un filtre à sable de 4m3/h. Oui oui je sais c’est disproportionné mais le filtre ne m’a rien coûté ou presque.
Pour en revenir au système au sel. J’ai donc lu sur votre site que c’était les UV qui permettrait de faire la transformation. Donc si je met une bâche à bulle sur la piscine est ce que c’est cuit pour un système au sel ?
Merci

Emmanuel

1 année ago

Bonsoir,

Non puisque vous n’allez pas laisser votre bâche en permanence, non ?
Cordialement
Emmanuel

Eric

3 mois ago

Bonjour
Je me permets de vous écrire car j’ai un problème de température d’eau ~30°.voir plus.
Piscine 8×3,5 sous abri coulissant, traitement au sel. bâche à bulles.
Mon problème réside surtout dans l’utilisation de la bâche à bulles utilisée pour éviter l’évaporation qui part la même occasion conserve voir augmente ma température d’eau. Sans compter que je suis sous abri (utilisé comme barrière de sécurité, difficile à ouvrir surtout avec des enfants en bas age). Je pense que la solution serait de trouver une bâche sans effet thermique, en connaissez vous ou avez vous une solution à mon problème de température.
Pour info, je ne filtre quasi que la nuit (plus frais).
Cordialement

Emmanuel

3 mois ago

Bonjour,

En fait vous cumulez toutes solutions pour bien chauffer votre eau (bâche, abris). Il est donc normal qu’elle soit tellement chaude ! C’est un peu comme si vous mettiez votre chauffage en route l’été. Evidemment il fera trop chaud !
Mêmes vous retirez votre bâche, l’abris suffira à chauffer votre piscine plus que nécessaire en été avec le soleil.
Il n’y a que 2 solutions :
1/ Ouvrir votre abris et encore, en plein soleil cela ne sera pas suffisant et il faudra le faire en permanence, donc aussi la nuit pour essayer de faire baisser le température. Pas certain que ce soit suffisant et de plus vous n’aurez plus de protection de votre bassin ce qui n’est pas bon.
2/ Installer une pompe à chaleur réversible capable de vous refroidir l’eau lorsqu’elle dépasse une certaine température. Mais ça a un coût.

Concernant la filtration, il faut filtrer aux heures les plus chaudes, donc en pleine journée et surtout lorsque la piscine est utilisée. Actuellement vous faites exactement l’inverse de ce qu’il faudrait faire, bien qu’avec une telle température de l’eau, il faudrait filtrer presqu’en permanence (minimum 16 à 18h par jour).

Cordialement
Emmanuel

Vos devis, gratuit et sans engagements

Un nouvel article ?
Soyez les 1ers informés

En soumettant ce formulaire, j'accepte que mes informations soient utilisées dans le cadre de ma demande et de la relation personnalisée qui peut en découler.

Vos cadeaux de bienvenue

Top articles : les plus lus

«Eau de piscine trouble, blanchâtre. Mais que se p...
Vues : 380.272
« Comment maîtriser le TAC de votre piscine ? »
Vues : 161.061
« Comment rattraper l’eau d’une piscine verte »...
Vues : 124.420
« Du bicarbonate pour ma piscine ? Et pourquoi pas...
Vues : 121.408

Comme des poissons dans l’eau.

Chercher un article par catégories