« Les galets de chlore, ce qu’il faut savoir pour bien les utiliser »

Dans le précédent article, auquel vous pouvez accéder en suivant ce lien, je vous ai présenté le chlore ou plutôt les galets de chlore. J’y ai également abordé le sujet du prix et le pourquoi d’une telle disparité lorsque vous les achetez. Maintenant vous en avez acheté. Mais comment les utiliser au mieux ?

galets de chlore

Petit tour d’horizon.

1/ Commençons quantifier

La définition du taux de chlore dans votre piscine va se faire principalement à l’aide de 2 unités de mesures.

  • Le Partie Par Million, plus communément appelé ppm,
  • Le Milligramme par Litre, dénommé mg/l.

Ça commence mal. Il y a déjà 2 éléments pour indiquer la même chose !

Pas d’inquiétude, la correspondance entre les 2 mesures est très simple :

1 ppm = 1 mg/l.

Vous pourrez ainsi utiliser indifféremment l’une ou l’autre unité, bien que l’acronyme ppm soit le plus utilisé.

2/ Et je mets combien de galets de chlore ?

Officiellement, il n’y a aucune obligation légale sur ce point, concernant les piscines privées.

Par contre, il y en une pour les piscines publiques.

Cette règlementation, publiée au Décret n°81-324 du 7 avril 1981, encadre le taux de chlore qui devra être présent dans l’eau des piscines publiques.

2-1/ Pour les piscines sans stabilisant

La règlementation impose de respecter les valeurs suivantes :

  • Chlore libre actif : entre 0,4mg/l et 1,4mg/l
  • Chlore combiné : ne devra pas excéder 0,6mg/l
  • Le pH : devra être maintenu entre 7,2 et 7,4

2-2/ Pour les piscines traitées avec du chlore stabilisé

Les valeurs suivantes devront être respectées :

  • Chlore libre actif : au moins égale à 2mg/l sans toutefois dépasser 3mg/l
  • Chlore combiné : ne devra pas excéder 0,6mg/l
  • Le pH : devra être maintenu entre 7,2 et 7,5
  • Le taux de stabilisant (acide isocyanurique) se trouvera idéalement entre 20 et 30mg/l. Les conséquences d’un taux différent, je vous en parle dans cet article concernant le stabilisant.

Pour celles et ceux qui n’ont pas lu mon article sur le stabilisant, notez qu’il y a plusieurs familles de Chlore. La formule qui les lie se présente sous la forme suivante :

Chlore total = Chlore libre (ou chlore actif) + Chlore combiné (ou chloramine)

2-3/ Au final

Dans le cadre privé, vous êtes libre de faire ce que vous voulez. Il n’y a donc pas de préconisations.

Pour l’efficacité du traitement et pour votre santé tout simplement, je vous recommande vivement de respecter les préconisations imposées aux piscines publiques.

3/ Place au contrôle

Vous savez ce que c’est, vous connaissez l’unité de mesure et vous savez combien il faut en mettre.

Il ne reste plus qu’à pouvoir le contrôler afin de maintenir en permanence le taux nécessaire (à vérifier au moins 1 fois par semaine).

3-1/ Testeurs réactifs ou colorimétriques

Le principe est simple.

  • Vous disposez d’un testeur, composé d’un cylindre, pour prélever un peu d’eau dans votre piscine.
  • Rajoutez le réactif (gouttes ou pastilles DPD1). Ce réactif va colorer l’eau contenu dans votre testeur.
  • Il ne vous restera plus qu’à comparer la couleur obtenue avec celles indiquées sur l’échelle de couleur que vous trouverez sur le testeur.
  • Vous avez ainsi une lecture directe de la teneur en chlore de votre eau.

3-2/ Testeurs à bandelettes

Si vous optez pour des bandelettes,

  • Trempez simplement la bandelette dans l’eau de votre piscine.
  • Après quelques secondes, vous la sortez de l’eau.
  • Comparez alors la couleur du réactif sur la bandelette avec l’échelle colorimétrique que vous trouverez sur le tube ayant contenu la bandelette.
  • Là aussi vous aurez une lecture directe votre taux de chlore.

3-3/ Testeurs électroniques

Les plus sophistiqués, les plus simples, les plus précis, mais aussi les plus chers.

Il existe différents types de testeurs électroniques. En général il suffit de tremper la sonde dans l’eau. Un afficheur, soit à d’aiguilles, soit digital, vous indiquera la concentration de chlore dans l’eau de votre piscine.

Afin de garantir des mesures fiables, les testeurs électroniques devront être étalonnés. Vous devrez le faire avant la 1ère utilisation puis plus ou moins régulièrement en fonction du modèle.

4/ Encore un contrôle

Mesurer la concentration de chlore dans votre bassin ne suffit pas. Vous devrez également mesurer le taux de stabilisant.

Bien qu’il soit utilisé pour son principal atout, permettre de prolonger l’action du chlore, il a aussi un inconvénient de taille. Il peut avoir pour conséquence de baisser voire annihiler l’efficacité du chlore.

Pour en savoir plus, consulter ici mon article sur le stabilisant.

5/ Les conséquences d’un mauvais dosage

5-1/ Le sous-dosage

La conséquence semble évidente. Votre eau ne contenant pas assez de désinfectant, elle va « tourner ».

Les bactéries et autres algues indésirables vont s’installer dans votre piscine. Le taux de chloramines va être élevé, voir ici l’article sur les chloramines, et votre eau va … sentir le chlore ! Effectivement une eau ayant une forte odeur de chlore, ou plutôt d’ammoniac dû aux chloramines, est une eau dans laquelle il n’y a pas assez chlore.

Sur la santé aussi les conséquences peuvent être importantes. Une eau ayant une forte teneur en chloramine peut être à l’origine d’irritations (yeux, cutanées), d’eczéma voire de problèmes respiratoires.

5-2/ Le sur-dosage

Si le sous-dosage est néfaste pour la santé, le sur-dosage également !

Un excès de chlore dans l’eau va également provoquer des irritations avec cette sensation d’eau qui pique, qui agresse. Mais il n’y a pas que pour la santé qu’un surdosage est néfaste.

Une eau fortement chlorée va être agressive. Elle va attaquer les couleurs, provoquer un vieillissement prématuré ou une dégradation des revêtements, textiles, parties en PVC ou métalliques plongés dans l’eau.

5-3/ Le bon dosage

Il est donc nécessaire de surveiller la concentration de chlore de l’eau de votre piscine.

Elle devra toujours être comprise aux alentours de 2mg/l (cf partie 2 de cet article).

5-4/ Pas que le chlore …

Bien doser le chlore n’est pas suffisant. Pour être vraiment efficace, il faut également veiller à 2 autres paramètres, tout aussi importants.

  • Le pH
  • Le stabilisant

Vous pouvez effectivement avoir un taux de chlore tout à fait correct mais une eau qui verdit et se remplit d’algues. C’est que l’un de ces 2 taux n’est pas correct !

  • Le pH, il vous faudra le maintenir entre 7,2 et 7,4. A ces niveaux de pH, le chlore est efficace à environ 60%, ce qui est recommandé. Avec un pH de 7,8 par exemple, le chlore ne sera plus efficace qu’à 30% !

Ne cherchez pas l’efficacité maximale du chlore. Ce sera avec un pH de 5,5. Cependant, à ce niveau de pH, l’eau est beaucoup trop acide pour que l’on puisse s’y baigner.

  • Concernant le stabilisant, je vous ai déjà indiqué précédemment pourquoi celui-ci devait être contenu entre 20 et 60mg/l et les effets dévastateurs d’une sur-stabilisation.

6/ Voyons la diffusion

3 modes de diffusion sont possibles pour vous permettre de traiter l’eau de votre piscine avec des galets de chlore.

6-1/ Le skimmer

Vous mettez directement vos galets de chlore stabilisé dans votre skimmer.

Bien que cette solution soit utilisée par une grande majorité de personnes traitant au chlore, je ne la recommande pas. Effectivement, votre galet va se trouver dans un espace avec finalement relativement peu d’eau, même si elle circule.

La concentration en chlore dans le skimmer (ou préfiltre de skimmer si vous en utilisez) puis la conduite menant à la filtration et finalement la filtration elle-même, sera donc particulièrement élevée. Elle va provoquer un vieillissement et une dégradation prématurée de ces éléments.

6-2/ Le Diffuseur

Si vous utilisez un diffuseur de chlore flottant, celui-ci se trouvera directement dans votre bassin.

Cette solution alternative permet d’éviter de mettre les galets de chlore dans le skimmer. Moins onéreuse que la suivante et même si la forte concentration de chlore risque de le faire vieillir, il sera très facile de le remplacer pour un coût peu élevé, contrairement à un skimmer.

6-3/ Le Chlorinateur

Le chlorinateur est un contenant, dans lequel vous allez placer vos galets de chlore et qui permettra de réguler la distribution de chlore.

Installé au niveau de votre circuit de filtration, il vous donne accès à une gestion plus fine et régulière du taux de chlore dans votre bassin.

Quel que que soit le mode de diffusion que vous aurez retenu, les galets de chlore vont se dissoudre lentement dans l’eau permettant l’apport de chlore nécessaire à la désinfection de votre eau de baignade.

A bientôt pour un nouvel article.

 

Cet article vous a été utile ou vous a plu ?

 Mon souhait est de vous apporter de l’information utile et accessible à tous.

Si cet article n’a pas répondu à vos attentes, n’hésitez pas à m’en faire part dans les commentaires ci-dessous ou à l’aide la page Contactez-moi.

Vos remarques m’aideront à vous proposez des articles toujours plus en adéquation avec vos attentes.

Vous avez aimé l'article ?      

Merci de le partager avec vos amis sur Twitter, Facebook ou Google+, en cliquant sur les boutons des réseaux sociaux.

D'avance merci 😉

Crédit photos : © mfpiscines


Et pourquoi ne pas consulter :

Une remarque, un avis, une question ?



AlainH

2 mois ago

Bonjour et bravo,
Vous auriez fait un excellent prof. Votre façon de croiser les informations de ce post avec celles d’autres précédemment parus permet d’affiner la compréhension globale.
Merci.@+.

Emmanuel

2 mois ago

Bonsoir,

Merci à vous

Cordialement
Emmanuel

Bosher

2 mois ago

Bonjour,
Merci pour vos articles.
Je suis aujourd’hui très confuse au procéder pour ‘rattraper’ l’eau de notre piscine. C est notre 1ère année et il me semble que tous les ‘attentions’ mentionnes par articles (Ph, chlore, stabilisantsetc) je suis tombée dans le panneau!
Nous avons ‘herite’ d’une piscine D*, liner et filtre polyester. Nous avons une eau assez dure. En fin de saison il semblerait que nous ayons eu des algues moutardes (mais pas nos voisins?), nous avons traité et depuis nous avons une eau laiteuse font nous n’arrivons pas à nous débarrasser. En demandant de l’aide à plusieurs pisciniers nous avons eu beaucoup d avis différents et dépense maintenant beaucoup pour aucun résultat. Nous aimerions finir la saison avec une eau claire pour comprendre et esperent redémarrer une saison l’année prochaine avec une meilleure expérience.
Piscine enterrée 5×10 + marches romaines (50m3)
Tests: chlorine inexistante (30gr sulfate cuivre utilisé, nous ne voulons pas vider la piscine pour cette raison)
Ph: 7.5, Alkalinite: 52ppm, Calcium: 408ppm et Acide Cysnurique: 20ppm
Phosphates: très haut (tout l été nous avons rajouté du pH-)
Nous avons utilisé 500gr de bicarbonate de soude pour relever le taux d’alcalinite (but atteindre 110) selon les calculs il nous en faudra encore 4.5kg mais on fait ça graduellement. puis on interviendra sur le PH.
On espère qu’après on pourra faire un traitement de choc avec 50% tablettes de chlore et 50% chlore liquide. Enfin, traiter pour le taux de calcaire ….
Est ce la bonne procédure docteur?
Merci, cordialement apprentie sorcier L.

Emmanuel

1 mois ago

Bonjour

Selon ce que vous indiquez, vous êtes sur la bonne voie. Cependant, pendant votre remise à niveau du TAC, ne laissez pas trop dériver le pH, sinon vous aurez beaucoup de difficultés à le rattraper. Mais vous avez raison, il faut bien commencer par le TAC.
Par contre, vous ne mentionnez pas l’utilisation de floculent. Pourtant, après vous être débarrassé des algues, il est souvent indispensable d’en utiliser pour retenir les particules qui provoquent cet aspect laiteux et retrouver une piscine claire.
Pour augmenter l’efficacité du traitement choc, essayez de ramener votre pH aux alentours 7. Vous le remonterez ensuite aux 7,2 recommandés.

Bon courage.
Emmanuel

Devis piscine

Votre piscine pour l'été ?

C'est maintenant qu'il faut y penser

Gratuit et sans engagement

Ne manquez jamais un article

Vos cadeaux de bienvenue

Top articles : les plus lus

«Eau de piscine trouble, blanchâtre. Mais que se p...
Vues : 149.034
« Comment maîtriser le TAC de votre piscine ? »
Vues : 75.943
« Du bicarbonate pour ma piscine ? Et pourquoi pas...
Vues : 49.073
« Comment rattraper l’eau d’une piscine verte »...
Vues : 47.074

Comme des poissons dans l’eau.

Chercher un article par catégories

fermer la fenetre

Recevez gratuitement ...

Vos cadeaux de bienvenue