Extra pour moins 1€ 3080x450 2

« En fin de saison, profitez autrement de votre piscine »

L’été est fini. Les journées raccourcissent et il commence à faire plus frais, notamment le soir. Bientôt l’hiver va vous obliger à vous enfermer bien au chaud.

Eh bien non, pas tout de suite !

Ce n’est pas parce que vous pensez à l’hivernage que votre piscine doit être oubliée jusqu’à l’année prochaine !

Alors je vous propose de continuer à en profiter, mais autrement.

Votre piscine, ce n’est pas juste un trou rempli d’eau !

C’est un véritable élément esthétique de votre jardin. Et à ce titre, elle participe activement à son embellissement.

Vous ne pouvez peut-être plus vous baigner !

Mais vous pouvez encore bénéficier du spectacle que procure votre piscine et tout particulièrement le soir, à la nuit tombée, lorsqu’elle s’illumine de mille feux grâce à votre éclairage de piscine !

OK pour les soirées en famille ou entre amis, à refaire le monde, avec la piscine en toile de fond, mais il fait quand même un peu frais !

chauffage d'extérieur

chauffage d’extérieur : le parasol au gaz

1/ Ça chauffe !

Il fait frais, oui, mais une solution existe.

Avec des gammes toujours plus larges de chauffages d’extérieurs, vous avez là un allié de taille pour lutter contre cette fraîcheur. Ils vous aideront à profiter plus longtemps de ces moments privilégiés que sont les soirées sur votre terrasse ou dans le jardin.

Bénéficiez, même en arrière-saison, du plaisir d’être dehors, parfaitement à l’aise.

Mais quels sont les critères qui permettront de choisir un chauffage d’extérieur ?

Écologie, puissance et qualité. Voici les principaux.

Faisons le tour des chauffages d’extérieurs. Qu’ils soient au gaz, électriques ou … avec des bûchettes, ils vous rendront bien des services.

2 /Commençons par le chauffage d’extérieur au gaz

Avec des designs de plus en plus élaborés, ce type de chauffage d’extérieur connaît un succès grandissant chez les particuliers.

Pas étonnant quand on connaît ses avantages :

  • il est autonome,
  • sa mise en route est facile,
  • il est doté d’une puissance bien plus importante que les modèles électriques. La surface de chauffe peut atteindre plus de 30 m² pour certains modèles.

Mais il a aussi des inconvénients :

  • il est généralement plus cher qu’un équivalent électrique,
  • il faut changer régulièrement la bouteille de gaz, butane ou propane, en générale placée dans son socle,
  • de par ses rejets non négligeables de CO2, il est bien moins écologique que le chauffage électrique et son utilisation est strictement limitée à l’extérieur,
  • il est relativement lourd, de 15 à 30 kg. De ce fait, il est souvent doté de roulettes pour en faciliter le déplacement.

Toutefois, les avantages prennent souvent le pas sur les inconvénients. C’est donc une solution très efficace pour maintenir une température agréable sur votre terrasse.

Au moment de votre achat, vérifiez bien que le modèle choisi répond bien à la nouvelle norme CE.

Votre appareil devra donc être doté :

  • d’une coupure du gaz par thermocouple,
  • d’un contrôleur de CO/CO2,
  • et d’un système anti-basculement.

2-1/ Comment fonctionne-t-il ?

Pour le mettre en route, rien de plus simple.

  • Vous ouvrez la vanne de gaz, butane ou propane en fonction de votre modèle, et vous appuyez sur le bouton poussoir approprié.

Ceci actionnera un système piézo mécanique qui va l’allumer et permettre à la résistance infrarouge alimentée par le gaz de créer la chaleur. Placé au sommet du chauffage, un réflecteur est là pour mieux diffuser la chaleur.

S’il garantit une grande puissance de chauffe il met tout de même un certain temps avant de pouvoir fournir sa puissance maximale.

2-2/ Quelques précautions à prendre

  • C’est un appareil d’extérieur. Il est donc exclusivement destiné à être utilisé en plein air ou dans un espace très ventilé.
  • Veillez à ne pas le placer trop près des produits et matériaux inflammables.
  • Lorsque vous le déplacez, éteignez toujours l’appareil et fermez le robinet de la bouteille de gaz.
  • Ne pas poser d’objet sur le réflecteur au sommet du chauffage.
  • Gardez les orifices de ventilation du logement de la bouteille de gaz bien dégagé.

3/ Continuons par le chauffage d’extérieur électrique

Ce 2ème type de chauffage d’extérieur se trouve être plus polyvalent et encore plus simple à mettre en œuvre. Vous le trouverez en version mobile, comme les ceux au gaz, ou doté d’une fixation murale. Cette dernière peut être orientable ou équipée d’un bras articulé afin d’orienter la source de chaleur.

Parmi ses avantages on trouvera :

  • l’écologie. Contrairement aux modèles à gaz, l’électrique ne rejette pas de CO2,
  • très facile et rapide à mettre en place, il chauffera quasiment instantanément,
  • silencieux et sans odeur, il peut même être utilisé en intérieur pour certains modèles,
  • il est également moins cher qu’un chauffage d’extérieur au gaz,
  • son rayonnement est généralement important. Il peut atteindre 10 à 15 m.

Pour ce qui est des inconvénients :

  • il dispose d’une puissance de chauffe bien moins importante que ceux au gaz,
  • il nécessite évidemment une alimentation électrique.

3-1/ Comment fonctionne-t-il ?

Il suffit simplement de le relier à une prise de courant et de l’allumer. C’est tout !

Une fois en route, une lampe de type halogène procure de la chaleur avec un rayonnement infrarouge diffusé grâce au réflecteur placé en haut du chauffage. Ce type d’appareils ne chauffe pas l’air, mais directement les personnes et les objets.

Malgré ses nombreux atouts, ce type de chauffage d’extérieur est donc un peu moins apprécié, notamment à cause de sa puissance de chauffe plus limitée.

4/ Ambiance ‘marrons chaud’ autour du feu

4-1/ Le brasero

C’est un peu une cheminée d’extérieure de petit modèle.

Il séduit particulièrement par :

  • son esthétique. Les modèles sont de plus en plus design et deviennent de véritables objets de décoration,
  • la chaleur intense procurée par ses flammes. Attention, c’est un feu ouvert, donc gare aux risques de brûlures, notamment chez les enfants trop souvent attirés par le feu,
  • sa portabilité. Sa petite taille vous permettra de le positionner quasiment n’importe où dans votre jardin. Attention toutefois à ne pas vous approcher trop de matériaux ou produits inflammables.

Vous trouverez même des modèles équipés d’une grille de cuisson amovible. Et voilà votre brasero qui se transforme en barbecue pour le plus grand plaisir de vos invités.

4-2/ Les véritables cheminées d’extérieures

Oui, vous pouvez tout à fait installer une vraie cheminée d’extérieure. Plus grande qu’un brasero, son emplacement sera en général fixe. Elle alliera la double fonction de chauffage et d’éclairage par ses flammes.

En fonction du modèle que vous aurez retenu, vous l’alimenterez en bois ou en bioéthanol.

5/ Maintenant vous avez chaud ?

Laissez vos petites laines au fond des placards.

Avec toutes ces astuces pour prolonger les soirées de fin de saison, vous n’avez plus d’excuses pour ne pas profiter pleinement de votre piscine, même si ce n’est que visuellement.

Alors, qui a dit que l’on ne peut plus profiter de sa piscine après l’été ?

Vous en pensez quoi des soirées en extérieur bien au chaud ?

Cet article vous a été utile ou vous a plu ?

 Mon souhait est de vous apporter de l’information utile et accessible à tous.

N’hésitez pas à me faire part de vos questions ou remarques dans les commentaires ci-dessous.

Elles m’aideront à vous proposez des articles toujours plus en adéquation avec vos attentes.

Vous avez aimé l'article ?      

Merci de le partager avec vos amis sur Twitter ou Facebook, en cliquant sur les boutons des réseaux sociaux.

D'avance merci 😉

Et pourquoi ne pas consulter :

Une remarque, un avis, une question ?


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Vos devis, gratuit et sans engagements

Avantage pour moins 1€ 400x276

Top articles : les plus lus

Chercher un article par catégories

Comme des poissons dans l’eau.

Avantage pour moins 1€ 400x276