Accroches 4 - 60p
bannière Oklyn 2 bis

« Galet de chlore, à tous les prix … ou presque  »

Vous utilisez des galets de chlore pour traiter votre piscine, comme une grande majorité d’heureux propriétaires de piscines privées. Mais à chaque fois que vous refaites votre stock, vous vous posez à nouveau les mêmes questions.

Pourquoi une telle différence de prix entre les galets ?

Faut-il prendre un galet de chlore de marque ou pas ?

Qu’est-ce qui justifie, ces écarts de prix ?

Et bien d’autres questions encore…

 

Diffuseur de chlore

Diffuseur de chlore

En avant pour un article qui va vous aider à y voir plus clair.

1/ Pour commencer, explications

Le galet de chlore, tout comme le brome, l’oxygène actif, ou d’autres produits de traitement a pour but de désinfecter de votre piscine. Le chlore est cependant le traitement le plus connu et donc le plus utilisé dans le cadre des piscines privées.

Le fait qu’il soit simple à utiliser et bon marché y est sûrement pour beaucoup !

Mais qu’est-ce exactement ?

Le chlore est un puissant oxydant qui détruit toutes les matières organiques. Pour faire simple, l’oxygène contenu dans la molécule de chlore se détache et va se fixer sur les molécules de matières organiques. Cet apport d’oxygène perturbe l’équilibre des molécules qui le reçoivent et se désagrègent.

Revers de la médaille, le chlore ayant perdu tout ou partie de son oxygène, se transforme en chloramines.

2/ Comme souvent, il y a des inconvénients

Malheureusement, il n’y a pas qu’en faisant son travail, détruire les matières organiques, que le chlore se transforme en chloramines. Le chlore est également un produit instable ayant une faible rémanence. Il va ainsi se transformer spontanément en chloramines sous l’effet de la lumière, de la chaleur et des ultraviolets.

Ces 3 éléments, ainsi que certains autres (quantité de matière organique dans l’eau, temps de filtration, …) interviennent donc dans la vitesse de dissolution du galet de chlore.

Pas de quoi nous arranger.

Nous voudrions que l’action du chlore dure dans le temps. Il va donc falloir apprendre à le doser afin de pouvoir contrôler son action désinfectante.

Effectivement, un sous-dosage rend la désinfection insuffisante et un surdosage est nuisible au confort de baignade et à la santé des baigneurs (irritations, allergies). De plus il accélère considérablement le vieillissement des composants de votre piscine (revêtement, éléments de filtration).

Pour nous aider dans cette gestion, au moment de sa fabrication, les molécules de chlore contenu dans les galets ont été associées à un stabilisant.

Cette combinaison permet de ralentir la vitesse de diffusion du chlore et donc d’obtenir la rémanence tant souhaitée. Elle permet ainsi de réguler la quantité de chlore présente dans votre piscine. On parle donc de chlore stabilisé ou chlore à diffusion lente. Le stabilisant résout donc un problème, mais en apporte d’autres.

Je vous invite à lire mon article sur le stabilisant pour en savoir plus.

3/ Il se présente comment le chlore ?

Vous le trouverez sous forme de galets ou de pastilles. L’utilisation de l’un ou l’autre dépendra du volume d’eau de votre piscine.

galet de chlore

Pastilles de chlore

  • La pastille de 20g : elle permet de traiter environ 2m3 d’eau,
  • Le galet de 200g : il permet de traiter environ 25m3 d’eau,
  • Le galet de 500g : il permet lui de traiter environ 50m3 d’eau.

À vous ensuite d’ajuster le nombre de pastilles ou de galets en fonction de la taille de votre bassin.

Par exemple, 3 galets de 200g pour une piscine de 75m3.

3-1 / Son autonomie ?

Elle sera d’environ 1 semaine. Cependant, la situation et l’état de votre piscine peuvent la faire varier fortement. Vérifiez régulièrement et renouvelez le(s) galet(s) dès que celui (ceux) en place est (sont) dissous aux 3/4.

Ainsi en cas de forte chaleur ou d’utilisation intensive de votre piscine, vous pouvez être amené à mettre un nombre plus important de galets, voire même de compléter votre traitement par un apport de chlore non stabilisé et donc à dissolution rapide.

Il vous faudra donc analyser régulièrement votre eau pour contrôler et réajuster le taux de chlore et donc l’action désinfectante.

3-2/ Attention, vigilance …

Le chlore est un produit chimique qui dans certaines circonstances peut-être dangereux.

Faites donc particulièrement attention à ces 2 points :

  • Ne mélangez jamais du chlore stabilisé et du chlore non stabilisé.

Il y a un vrai risque d’explosion. Si vous avez 2 diffuseurs, vous pouvez mettre du chlore stabilisé dans l’un et du non stabilisé dans l’autre, mais jamais ensemble. De même il est préférable de rincer votre diffuseur avant de passer d’un type de chlore à l’autre.

  • Ne mettez jamais un galet directement dans votre bassin.

Si le revêtement de votre piscine est un liner ou une piscine coque, en se posant sur le fond, la forte concentration de chlore va provoquer une décoloration du revêtement. Vous aurez alors une marque que vous n’arriverez plus jamais à enlever.

4/ Et la différence de prix ? 

Elle s’explique principalement par la qualité de fabrication du galette chlore. Une densité de compactage élevée, un pourcentage de chlore actif important, une concentration de stabilisant limitée au strict nécessaire et vous aurez un galet de chlore de qualité. Il sera aussi plus cher.

En contrepartie, sa dissolution sera plus longue. Un même galet de chlore désinfectera donc plus longtemps.

Pour faire simple, plus un galet de chlore met de temps à se dissoudre, meilleure est sa qualité.

Un cran au-dessus, vous avez également les galets de chlore sans acide borique.

Retenez qu’un galet de chlore de qualité aura :

  • Une densité de compactage importante
  • Un taux de chlore actif élevé, au moins 90%
  • Une concentration de stabilisant limitée
  • Une odeur de chlore limité
  • Mais un prix plus élevé

5/ Et les multifonctions ?

Les galets de chlore appelés multifonctions associent en fait l’action désinfectante à d’autres préparations. En fonction des cas, il peut ainsi avoir une action algicide, floculante, anti-calcaire, … .

D’utilisation facile, mais vous maîtriserez moins ce que vous faites.

6/ Un galet de chlore de mauvaise qualité …

Hormis le fait d’être obligé d’en mettre plus, du fait de sa teneur plus faible en chlore actif, un galet de mauvaise qualité aura souvent d’autres conséquences sur votre piscine.

Il en résultera en général une baisse notable de la qualité de votre eau qui pourra se traduire par :

  • Une eau trouble ou coloré,
  • Le dépôt de résidus blanc dans le fond de votre bassin ou du skimmer,
  • Un apport souvent excessif de stabilisant qui vous imposera des vidanges plus fréquentes.

7/ Finalement, le prix de revient d’un galet de chlore …

Il peut être judicieux de faire le calcul.

Entre un galet de chlore :

  • peu cher mais qui nécessitera d’en mettre plus en risquant de provoquer les désagréments dont je parle juste ci-dessus
  • et un galet plus cher mais plus efficace en terme de désinfection et apportant moins d’effets secondaires sur le long terme ,

Le moins cher n’est peut-être pas nécessairement celui auquel on pense.

Mais comparer des galets ne sera pas facile.

Si vous lisez les caractéristiques, vous verrez que les informations données sont très variables. Alors que certains fabricants vous donnent la composition et vous indiquent même le temps de dissolution en fonction de divers paramètres, d’autres ne vous indiquent rien !

Lors de vos achats, regarder tout de même le taux de chlore actif, (90% pour un galet de bonne qualité) et le dosage recommandé. Vous aurez déjà là de bonnes indications sur la qualité des galets.

Cet article vous a été utile ou vous a plu ?

 Mon souhait est de vous apporter de l’information utile et accessible à tous.

N’hésitez pas à me faire part de vos questions ou remarques dans les commentaires ci-dessous.

Elles m’aideront à vous proposez des articles toujours plus en adéquation avec vos attentes.

Vous avez aimé l'article ?      

Merci de le partager avec vos amis sur Twitter ou Facebook, en cliquant sur les boutons des réseaux sociaux.

D'avance merci 😉

Crédit photos : © hydrapro.fr


Et pourquoi ne pas consulter :

Une remarque, un avis, une question ?


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


AlainH

1 année ago

Bonsoir, encore moi.
Je comprend les différences de qualité des produits chlore. Est- ce que les mêmes problèmes se posent pour les produits brome. J’ai bien peur que oui…
Je ne suis pas encore à l’hivernage, et je tempête dans mon crâne pour la remise en route et le passage au brome (obligé car le Cl a provoqué des réactions cutanées chez mon épouse et ma petite-fille.).
La marque Bayrol me séduit par sa réputation mais pas par ses prix.
Il doit bien y avoir une alternative….

Emmanuel

1 année ago

Bonsoir,

Malheureusement dans le monde de la piscine, les produits premiers prix sont souvent bien moins qualitatifs. Au final entre en mettre plus pour un même résultat, avec de possibles effets indésirables et en mettre moins avec de meilleurs résultats mais en ayant payé plus cher, … .
Je laisse chacun libre de faire son choix.

Je suis sur que vous ferez le bon

Cordialement
Emmanuel

AlainH

12 mois ago

Bonsoir,
Je reviens tardivement sur les problèmes cutanés de mes baigneuses préférées. Notre médecin homéopathe et néanmoins amie a peut-être levé un lièvre. En reprenant la chronologie de l’utilisation de notre très récente piscine, nous nous sommes aperçu que les urticaires « chloreux » (suis pas sûr que ce soit dans le dico médical) étaient apparus lors du passage du chlore lent (fourni par Desjoyaux en accessoire de démarrage) au chlore multifonction (acheté chez Desjoyaux pourtant). Si c’est multifonction, c’est mutiproduit, non? (vous avez dit : »Elémentaire, mon cher Alain! »?) Allez savoir, les produits complémentaires… Je ne pense pas qu’il y ait de l’extrait de méduse, mais ça donne un effet voisin.
En conclusion, cinq semaines au chlore lent, pas de problème. Multifonction, problème . Malgré la présomption d’innocence, je propose la mise en examen, Monsieur le Juge. Et aussi une assignation à résidence dans le seau du dernier galet multinuisible. Et aussi un complément d’enquête sur les excipients pour collusion avec les méduses!!!
PS: pour ceux qui découvriraient ce message et auraient des doutes sur ma santé mentale, n’ayez crainte. Je suis un fan de Pierre Desprosges et c’est contagieux.

Emmanuel

12 mois ago

Bonsoir Alain,

Quelle belle prose. C’est toujours aussi agréable et plaisant de vous lire ;-).
Oui multifonctions, c’est multiproduits et donc multi-sources-potentielles-de-problèmes. C’est pas que je sois foncièrement contre les multifonctions, mais je préfère mettre individuellement les produits. Je sais donc ce que je mets, à quelle dose et ça me permet de ne mettre que ce que j’ai besoin et … pas plus !

Bonne continuation et un très Joyeux Noël à vous et toute votre famille.

Cordialement
Emmanuel

Ahmed Slimi

3 mois ago

est-ce-que je peut utiliser le galet de chlore pour l’eau de boisson, et à quel dosage?

Emmanuel

3 mois ago

Bonsoir,

Mon blog traite de piscine et non d’alimentaire.
Je ne me permettais pas de vous conseiller sur un domaine qui n’est pas le mien.
Cordialement
Emmanuel

Vos devis, gratuit et sans engagements

Vos cadeaux vous attendent.
Indiquez-moi où
je dois vous les envoyer.

En soumettant ce formulaire, j'accepte que mes informations soient utilisées dans le cadre de ma demande et de la relation personnalisée qui peut en découler.

Cadeaux de bienvenue pour l'accès au bulletin d'informations de sa-piscine

Top articles : les plus lus

«Eau de piscine trouble, blanchâtre. Mais que se p...
Vues : 383.842
« Comment maîtriser le TAC de votre piscine ? »
Vues : 164.552
« Comment rattraper l’eau d’une piscine verte »...
Vues : 127.962
« Du bicarbonate pour ma piscine ? Et pourquoi pas...
Vues : 124.380

Comme des poissons dans l’eau.

Chercher un article par catégories