Accroches 4 - 60p
bannière Oklyn 2 bis

« Le stabilisant, les conseils pour le maîtriser »

Dans mon précédent article dont vous pouvez prendre connaissance ici, je vous présentais le stabilisant. Je vais maintenant aller un peu plus loin sur le sujet afin que vous puissiez avoir une connaissance plus complète.

Mesurer le stabilisant

Mesurer le stabilisant

 

1/ Au fait, comment je fais pour mesurer le stabilisant ?

Rien de plus simple.

Cette mesure est donnée par la majorité des bandelettes de mesures que vous trouverez sur le marché. La même bandelette vous donnera en général le taux de chlore, le pH, le TAC et le taux de stabilisant.

Par précaution, faites cette mesure au moins 1 à 2 fois par saison.

2/ Le stabilisant a aussi une autre incidence sur le chlore …

Effectivement, le stabilisant diminue la teneur en chlore actif.

Il vous faudra donc maintenir une concentration de chlore plus élevée.

L’arrêté du 28 septembre 1989 stipule que :

  • Pour les eaux contenant de l’acide cyanurique (le stabilisant), la teneur en chlore libre sera d’au moins 2mg/l, sans toutefois dépasser 3mg/l.
  • Pour les eaux dépourvues de stabilisant, la teneur de chlore actif sera dans ce cas comprise entre 0,4 et 1,4mg/l.

3/ J’ai trop de stabilisant, que faire ?

Voilà une perspective peu réjouissante puisque le stabilisant ne se dégrade pas dans l’eau !

Une seule solution pour faire baisser le taux de stabilisant.

  • Vider partiellement votre piscine et renouveler avec de l’eau « neuve ».

N’oubliez pas de faire ensuite un traitement choc afin de rendre la nouvelle eau saine et propre à la baignade.

Il est par ailleurs conseillé de renouveler annuellement entre 30 et 50% de l’eau de votre piscine. C’est en général ce que vous êtes amené à effectuer au moment de l’hivernage. De plus, tout au long de la saison, vous effectuez des apports réguliers. Ceux-ci sont souvent nécessaires pour compenser l’évaporation naturelle ou encore l’eau que vous avez évacué lors des lavages du filtre.

Ces renouvellements « nécessaires », combinés à la vidange partielle lors de l’hivernage, permettent en général de maintenir le taux de stabilisant en-dessous de la norme de saturation.

En prévention, vous pouvez également alterner les différents types de chlores.

Ainsi, si votre taux de stabilisant est correct, vous pouvez tout à fait utiliser du chlore non stabilisé, présenté sous forme de sticks. Vous pourrez ainsi limiter la sur-concentration de stabilisant dans votre eau de baignade.

Attention :

Il ne faut surtout pas mélanger les 2 types de chlores (stabilisé et non stabilisé). La réaction peut-être explosive !

Veillez à bien vérifier qu’il ne reste plus de chlore stabilisé dans votre distributeur avant de mettre du non stabilisé. L’inverse est vrai aussi.

4/ Et si je n’ai pas assez de stabilisant ?

Dans la quasi totalité des cas, ce problème ne se posera pas. Effectivement les propriétaires de piscine traitant au chlore le font dans la très grande majorité en utilisant du chlore stabilisé. Ils mettent donc du stabilisant dans l’eau sans même le savoir.

Pour ceux qui se sentent plus à l’aise avec la chimie de l’eau et qui traitent au chlore non stabilisé,  rajouteront en plus du chlore la quantité de stabilisant nécessaire. Ils pourront ainsi mieux maîtriser ce paramètre.

Cependant, traiter de cette manière imposera des contrôles plus réguliers et des dosages bien maîtrisés, aussi bien avec le chlore qu’avec le stabilisant.

A réserver donc à des personnes qui connaissent bien le sujet et qui sont prêtes à consacrer plus de temps à la gestion du traitement.

5/ On ne parle pas du brome ?

A juste titre.

Un des avantages du brome est sa bonne résistance aux UV émis par le rayonnement solaire. Contrairement au chlore, il n’a donc pas besoin d’être stabilisé.

Si vous mettez du stabilisant dans une piscine traitée au brome, vous allez provoquer la formation de bromocyanurates ce qui aura pour effet de bloquer les actions bactéricides et oxydantes du brome.

6/ A retenir sur le stabilisant 

Comme je l’indiquais dans l’article précédent, entre le chlore et le stabilisant, chacun à son rôle. Celui du stabilisant est de prolonger l’action du chlore et donc de vous permettre de diminuez votre consommation de chlore tout en l’utilisant comme traitement de fond. On parle alors de chlore stabilisé, chlore lent ou chlore organique.

J’en parlai dans l’article, il est également possible d’utiliser du chlore non stabilisé ou chlore inorganique (hypochlorites de sodium ou eau de javel, hypochlorite de calcium). Vous les utiliserez plutôt pour des traitements rapides et brefs, comme les traitements choc. Pour retarder la sur-stabilisation, vous pouvez aussi les utiliser et ainsi varier les types de chlore utilisés, avec et sans stabilisant.

Je me répète, si vous alternez chlore stabilisé et non stabilisé, veillez à bien respecter bien les consignes indiquées précédemment.

Mais pour revenir au chlore stabilisé, voici un petit conseil pour finir cet article.

Lorsque vous achetez vos pastilles/galets de chlore stabilisées, penchez-vous sur 3 paramètres en particulier :

  • Le taux de chlore par pastille (idéalement au moins 90%),
  • La durée de dissolution d’une pastille (plus elle est longue, meilleure est sa qualité),
  • L’augmentation du taux de stabilisant  (faible, ce sera mieux)

Une information simple permet ainsi de vérifier la qualité d’un galet de chlore.

Plus il fond vite, moins bonne est sa qualité.

C’est donc un moyen simple de comparer la qualité de plusieurs galets de chlore. Ainsi plus un galet de chlore stabilisé sera de bonne qualité, plus il comportement de chlore actif et moins de stabilisant. A l’inverse, un galet de moins bonne qualité comportera plus de stabilisant et moins de chlore.

Par voie de conséquence, votre taux de stabilisant augmentera plus vite puisque pour un résultat similaire, vous serez obligé de mettre plus de galets. Je pense que vous imaginez bien quelles en seront les conséquences.

Cet article vous a été utile ou vous a plu ?

 Mon souhait est de vous apporter de l’information utile et accessible à tous.

N’hésitez pas à me faire part de vos questions ou remarques dans les commentaires ci-dessous.

Elles m’aideront à vous proposez des articles toujours plus en adéquation avec vos attentes.

Vous avez aimé l'article ?      

Merci de le partager avec vos amis sur Twitter ou Facebook, en cliquant sur les boutons des réseaux sociaux.

D'avance merci 😉

Et pourquoi ne pas consulter :

Une remarque, un avis, une question ?


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


michel marty

1 année ago

merci pour tous vos bons conseils

Emmanuel

1 année ago

Bonsoir,

De rien, c’est un plaisir de partager mes connaissances

Cordialement
Emmanuel

GIRARD

7 mois ago

Bonjour
J’ai décidé de passer du Brome au Chlore cette saison car outre le prix élevé du Brome , j’ai eu beaucoup de problèmes la saison dernière en terme d’algues présente l’été dernier . Donc , cette saison , renouvellement de 1/3 de l’eau , changement du sable de filtration par des cristaux de verre après un hivernage en arrêt filtration complet . Volume 40m3. Piscine coque polyester .
PH 6.8 donc chlore choc 1 ( 300 grs) avec granulés dilués dans entonnoir . Le versement teinte l eau de la piscine de couleur rouille qui disparait au bout de 30 secondes . Résultat taux de chlore = 0
Chlore choc 2 ( le lendemain ) . 400 grs = résultat idem . 0 chlore
Chlore choc 3 ( le surlendemain ) 800grs = résultat idem 0 chlore
Malgré tout l’eau est assez claire avec une filtration 24h/24 depuis 7 jours
J’ai tenté 2 galets multifonctions mais dissout en 24h ! ( dans skimmer)
Avez vous une idée sur l’origine de mon problème ?
Merci de votre aide .

Emmanuel

7 mois ago

Bonsoir,

Et quel est votre taux de chlore quelques jours après vos chlore chocs ?

Cordialement
Emmanuel

GIRARD DIDIER

7 mois ago

Bonjour
Toujours 0 . J’ai utilisé des galets multifonctions qui ont été dissout en 2 jours . J’ai également tenté un galet de floculent . L’eau s’est éclaircie mais reste un peu trouble . Depuis 5 jours je n’utilise plus aucun produits
Ce matin :
PH=6.8
CHL= 0
Alcalinité = faible
Stab = ok

Merci de vos conseils
Bien cordialement
Didier

GIRARD

7 mois ago

Je pense que ma réponse n’a pas été publiée
Donc ce matin ;
PH 6.8
Chlr 0
Alcal basse
Stab ok
L’eau s’est éclaircie avec un galet de floculant mais j’ai arrêté les galets multifontion ainsi que le chlore choc , depuis 5 jours . Je reste dubitatif …

Emmanuel

7 mois ago

Bonsoir,

Le chlore ne peut pas être à 0 avec ce que vous me dite. Je pense donc que la mesure doit être masquée, notamment à cause du chlore choc.
Attendez quelques jours et vous devriez voir votre chlore apparaître sur vos bandelettes.
Par contre, il ne faut pas arrêter de traiter.
Commencez par remonter le TAC ainsi que le pH tout en maintenant un traitement au chlore.

Cordialement
Emmanuel

GIRARD Didier

7 mois ago

Bonjour Emmanuel
Merci pour votre suivit . J’ai finalement décidé de faire analyser l’eau qui était jusqu’à la saison dernière , traitée au Brome .
Résultats :
– TAC = 45 mg/l
– PH = 7.3
– Chlore = 0.1 mg/l
– Dureté = 173 mg/l
– Cuivre = 0.2 mg/l
– Fer = 0.1 mg/l
– Phos. = 1.4 mg/l
-Stabilis = 90 mg/l
Je ne m’explique pas le taux élevé de stabilisant . Les 3 chlore choc ( 300/400 et 800 gr) en 1 semaine sont ils responsables ? Les phosphates élevés peuvent t’ils masquer le chlore qui est toujours illisible ?
Je ne sais pas par quel bout prendre le problème . Relever le TAC aura une influence sur la visibilité du chlore ? J’ai traité contre les phosphates . Ce matin l’eau est claire mais …pas de chlore .
Le pisciniste préconise l’usage de chlore non stabilisé ou …de vider la piscine 🙁
Qu’en pensez vous ?
Bien cordialement
Didier

Emmanuel

7 mois ago

Bonjour,

Il faut effectivement faire baisser dans un 1er temps votre taux de stabilisant car rien ne sert de traiter avec un chlore non stabilisé si vous avez déjà un taux de stabilisant tellement élevé qu’il va rendre inactif votre chlore (stabilisé ou pas).
Pour ce faire, pas d’autre solution que de vider partiellement votre piscine afin d’y remettre de l’eau ne contenant pas de stabilisant et ainsi faire baisser le taux global de votre piscine.
L’idéal serait un vidange complète, mais avec une partielle vous devriez déjà arriver à vous en sortir.

Cordialement
Emmanuel

GIRARD

7 mois ago

Bonsoir Emmanuel
Avec un taux de stabilisant de 120 après analyses , je n’ai plus que 2 solutions ;
Vider le bassin ou traiter toute la saison qui va démarrer à l’Oxygène actif .
Je vais tenter la 2em solution en ayant connaissance , grâce à votre site , des avantages et des inconvénients.
Reste à connaître le dosage pour 42m3 ? Avec quel traitement dois je l’associer pour espérer une meilleur rémanence et/ou , est que le résiduel de stabilisant accumulé ( 120) peut être un allié ?
Que me conseillez vous ?
Merci d’avance
Didier

Emmanuel

7 mois ago

Re-bonjour,

Je vois qu’en quelques jours votre stabilisant est passé de 90 à 120 !
Je réitère ce que je vous indiquais dans mon précédent message, je pense qu’il est opportun de vidanger partiellement votre piscine.
Concernant l’oxygène actif, voici un article qui vous permettra d’en savoir plus.
Je ne pense pas que ce soit une bonne solution que d’utiliser l’oxygène actif en traitement de fond pour toute la saison. Pas que ce ne soit pas efficace, mais l’absence de rémanence va vous obliger à installer une pompe doseuse, sans parler du coût du produit proprement dit sur toute une saison. L’ensemble vous reviendra bien plus cher que le remplacement d’une grande partie de votre eau. Et là vous repartirez sur quelque chose de clean.

Bon courage et prenez connaissance de mon article sur l’oxygène actif. JE pense que les choses seront alors plus claires pour vous.

Bon courage
Cordialement
Emmanuel

MAURIC Jean Pierre

3 mois ago

oui votre article est clair mais incomplet car il manque l’article 3 bis  » je n’ai pas assez de stabilisant que faire ?

Cordialement

Emmanuel

3 mois ago

Bonsoir,

Merci pour votre remarque.
Je viens de compléter l’article.

Cordialement
Emmanuel

jp.mauric@orange.fr

3 mois ago

Merci d’avoir inclus un article sur le manque de stabilisant. Si j’ai bien compris votre réponse, dans le cas d’une piscine « au sel » , il faut que je rajoute du stabilisant puisqu’actuellement son taux est inférieur à 30.

Emmanuel

3 mois ago

Bonsoir,

Comme je l’indique dans mon article si votre électrolyseur est bien dimensionné, il produira en permanence le chlore nécessaire et dans ce cas le stabilisant ne sera pas nécessaire.

Cordialement
Emmanuel

Fabrice

1 mois ago

Lorsque l’eau est au repos. L’acide cyanurique est il plutôt en surface ou au fond du bassin ?C’est important pour savoir s’il faut vidanger par les skimer ou la bonde de fond pour renouveler l’eau.
Sur les forums on trouve les deux hypothèses ? Pouvez vous me donnez la réponse avec certitude svp ?
Merci par avance

Emmanuel

1 mois ago

Bonsoir,

Par les skimmers, il n’est pas possible de vidanger, du moins pas suffisamment ! Les vidanges se font donc par la bonde de fond.

Cordialement

Emmanuel

Vos devis, gratuit et sans engagements

Vos cadeaux vous attendent.
Indiquez-moi où
je dois vous les envoyer.

En soumettant ce formulaire, j'accepte que mes informations soient utilisées dans le cadre de ma demande et de la relation personnalisée qui peut en découler.

Cadeaux de bienvenue pour l'accès au bulletin d'informations de sa-piscine

Top articles : les plus lus

«Eau de piscine trouble, blanchâtre. Mais que se p...
Vues : 383.842
« Comment maîtriser le TAC de votre piscine ? »
Vues : 164.551
« Comment rattraper l’eau d’une piscine verte »...
Vues : 127.962
« Du bicarbonate pour ma piscine ? Et pourquoi pas...
Vues : 124.380

Comme des poissons dans l’eau.

Chercher un article par catégories