banner-swimmy 3 à utiliser

« Faire une bonne remise en route après un hivernage passif »

Avec le temps qui passe, le froid est moins mordant, et les beaux jours commencent  à pointer. Si vous avez opté pour un hivernage passif, il est maintenant temps de penser à la remise en route de votre piscine. Pour connaître précisément le moment idéal, je vous invite à consulter l’article précédent, « Faire revivre sa piscine ».

remise en route après l'hiver
eau cristalline après l’hiver

Si vous avez bien procédé à votre hivernage, alors il n’y a rien de bien compliqué.

Il suffit de bien suivre les étapes que je vais vous décrire ci-dessous.

1/ Commencez par votre bassin

Le moment de la découverte arrive.

Vous allez enlever votre bâche d’hivernage ou 4 saisons et découvrir l’état de votre bassin. Dans le cas d’une couverture d’hivernage, nettoyez-là avec soin et rangez-la en attendant l’hiver prochain.

 Si votre hivernage a bien été fait, vous n’aurez pas trop de surprises. Cependant c’est après la trêve hivernale que votre bassin est le plus sale. Il faudra donc pour procéder à un bon nettoyage.

C’est parti pour la 1ère étape.

1-1/ On remet en place

Pour commencer, il faut ré-équiper votre bassin.

Mais avant cela, fermez toutes les vannes de votre local technique, que vous aviez laissé en position intermédiaire pour l’hiver.

  • Enlevez alors les différentes protections hivernales, comme les flotteurs, le(s) gizzmo(s) et les différents bouchons d’hivernage.
  • Replacez ensuite les buses de refoulement, la prise balai et le(s) panier(s) de skimmer.

1-2/ Travailler de l’épuisette

Même avec une bâche bien étanche, on ne sait comment, mais ça arrive presque toujours, vous aurez des impuretés, des débris dans votre bassin. En toute logique, avec une bâche d’hivernage, plus étanche qu’une 4 saisons vous en aurez moins, mais je ne connais pas beaucoup de piscine où il n’y en a pas.

Armez-vous de votre épuisette et retirez tout ce qui n’a rien à faire dans votre bassin.

Entre les feuilles, les verres de terres, et autres insectes il y a un peu de travail. Et pour plus d’efficacité, équipez votre épuisette d’un sur-filet. Vous gagnerez en temps et pourrez capturer des pollutions bien plus fines et cela pour un prix dérisoire. Découvrez les en suivant ce lien.

Profitez s’en pour examiner attentivement votre bassin afin de détecter d’éventuelle fissures dans votre revêtement. C’est le moment de procéder à une réparation, si besoin.

Votre bassin est maintenant débarrassé des principaux débris.

Si le niveau d’eau est insuffisant pour faire fonctionner la pompe, remontez-le. Vous pourrez alors, par la suite, procéder à un nettoyage plus approfondi avec votre aspirateur balai.

2/ Continuez par le local technique 

2-1/ Là aussi on remet en place

Tout ce qui a été démonté pour l’hivernage doit maintenant de nouveau être remis en place.

Filtre et pompes réintègrent leur place si vous les avez rangées pour l’hiver.

  • Dans le cas des filtres à cartouches, remettez une cartouche propre.
  • Pour un filtre à diatomées, rechargez en diatomite.
  • Pour un filtre à sable, une fois refermé, celui-ci devrait être prêt a fonctionner puisque vous l’avez nettoyé au moment de l’hivernage. Si ce n’est pas le cas, pensez à procéder à son nettoyage après le 1er nettoyage de votre bassin.

Il en va de même pour tous vos équipements intervenant sur le circuit hydraulique (sonde de régulateur de PH, traitement automatique de l’eau, etc). Pensez à recalibrer la sonde du régulateur si vous en êtes équipé. N’oubliez pas non plus de revisser les bouchons de purge après les avoir garnis de Téflon et graissez les différents joints avec une graisse siliconée.

Remplissez d’eau le pré-filtre de la pompe, fermez les couvercles et ouvrez les vannes.

2-2/ On contrôles les différents éléments

Après cette longue période d’inactivité, pensez à vérifier le bon état des différents équipements.

Un bon contrôle visuel devrait vous permettre de détecter rapidement tout problème (manomètre pas à 0, apparition de fissures, fuites).

2-3/ Quelques conseils pour vous aider

Avant la remise en route de votre pompe, dégommez-là. Ceci consiste à la faire tourner avec un gros tournevis afin de la dégripper si elle devait être un peu récalcitrante.

Vous trouverez une grosse vis à l’arrière de la pompe. Utilisez votre tournevis et faites la tourner plusieurs fois vers la droite et la gauche.

2-4/ Redémarrer votre pompe

Vous avez tout remise en place ?

Tout à l’air OK ?

Pas de fuites en vue ?

Remettez alors le boîtier électrique sous tension, programmez l’heure et le temps de filtration.

 Vous pouvez maintenant redémarrer votre filtration pour effectuer un premier test. N’oubliez pas de procéder à l’ouverture des différentes vannes avant la mise en route de la pompe !

Une fois la pompe démarrée, et s’il n’y a pas de fuites, LA 1ère chose à faire :

Surveillez le manomètre sur votre filtre.

  • Si la pression est trop basse, votre pompe et sûrement bouchée ou grippée. Dans le 1er cas, nettoyez votre pompe, dans le second cas procédez comme indiqué ci-dessus.
  • Si la pression est trop forte, les vannes ne sont pas toutes ouvertes ou votre filtre est colmaté. Procédez à un nettoyage du filtre.

Surveillez aussi tout bruit suspect de la pompe. S’il perdure après une petite heure de fonctionnement, il y a de forte chance que vos roulements soient grippés. Il faudra alors procéder à leur remplacement.

De même, au fur et à mesure du redémarrage des différents équipements, surveillez les dans un premier temps afin de vous assurer de leur bon fonctionnement.

On retourne maintenant finir le bassin

3/ Reprenez au niveau du bassin

3-1/ Continuer par l’aspiration

Les plus grosses impuretés ayant été retirées, vous pouvez maintenant procéder à l’aspiration de ce qui reste en utilisant votre aspirateur balais ou votre robot.

Cette première utilisation de la pompe sera également l’occasion de vérifier son bon fonctionnement. Quand au bassin, vous vous rendrez vite compte de la couche de saletés accumulées sur les parois et le fond.

Prenez vous donc le temps et procédez à un nettoyage précis et minutieux.

3-2/ Mon conseil :

Vous avez suivi mes indications pour votre hivernage ?

Alors vous devez avoir un filtre tout propre.

Ce serait dommage de commencer à l’encrasser dès le 1er nettoyage.

De plus, l’automne et l’hiver sont des périodes pendant lesquelles il pleut beaucoup, il neige (en fonction des régions). Si vous avez une couverture 4 saisons, donc non étanche, ces aléas météorologiques auront eu pour conséquence de rajouter naturellement de l’eau dans votre bassin. Il va donc falloir en vider une partie.

Profitez donc de ce surplus d’eau, gratuit de surcroît, pour faire d’une pierre deux coups.

Lors de votre 1er nettoyage, au lieu de faire passer l’eau dans le filtre, rejetez là directement dans les égouts. Pour ce faire, mettez votre vanne 6 voies sur la position « égout ». Les impuretés aspirées seront donc directement évacuées au lieu de s’accumuler dans le votre filtre. Du même coup vous baisserez le niveau d’eau de votre bassin.

Vous n’encrasserez donc pas votre filtre et ramènerez l’eau de votre bassin à niveau souhaité, le tout en une seule étape.

Et pour continuer de permettre à votre filtre de rester au top quant à sa capacité de filtration, je vous conseille d’utiliser des pré-filtres Skimm-Protect Extra dans la période qui suit votre remise en route. C’est effectivement à ce moment là que votre eau contient encore le plus de pollutions. C’est tout même mieux si vous pouvez en stopper une grande partie dès votre skimmer !

3-3/ Pour en finir avec le bassin :

Tant que vous y êtes, baissez le niveau d’eau jusqu’à arriver un peu en dessous de son niveau idéal. Pour pourrez alors en profiter pour nettoyer facilement votre ligne d’eau.

Votre bassin est maintenant bien propre. Il est temps de remettre en place les différents équipements additionnels (échelle, plongeoir, …)

4/ Redémarrer le traitement de l’eau

Tout est fin prêt pour une nouvelle saison. La remise en route est faite. Il ne reste plus qu’à assainir l’eau, si besoin,  puis attendre les chaudes journées.

 Pour ce faire, je vous invite à consulter la partie 2-3/ et 2-4/ de l’article précédent intitulé :

« Faire revivre sa piscine après l’hiver : la méthode complète »

 Cette partie étant identique que l’on ai procédé à un hivernage actif ou passif, il est effectivement inutile que je reprenne mot pour mot le même texte.

5/ Conclusion

Vous avez bien suivi toutes les étapes, aussi bien de l’hivernage que de l’estivage ?

Vous devriez alors être en mesure de profiter de votre espace de baignade dès les 1er jours de beau temps.

Pour ce faire, n’hésitez pas à commencer, en ce qui concerne le local technique par exemple, dès la fin des périodes de gel. En cas de problème avec un matériel défectueux, vous aurez ainsi tout le temps de le remplacer sans qu’il y ai d’incidence fâcheuse sur le qualité de votre eau.

Concernant cette dernière, l’abaissement du niveau d’eau lors de l’hivernage puis son remplissage, soit volontaire, soit par les pluies d’automnes, participent à son indispensable renouvellement.

Rappelez-vous qu’il est conseillé, afin garder une eau de qualité de la renouveler annuellement à hauteur de 30% environ.

 Un hivernage et un estivage réalisé rigoureusement vous permettront non seulement de démarrer la saison dans les meilleures conditions, mais également d’assurer la pérennité de votre piscine et de ses équipements.

A mon avis, ça vaut peut-être le coup d’y consacrer un peu de temps …

Vous voulez être certain de ne rien oublier lors de ces 2 étapes importantes de la vie de votre piscine.

Recevez gratuitement les checklistes qui vous guideront pas à pas dans la réalisation de votre hivernage et estivage.

Rien de plus simple.

Inscrivez-vous maintenant à la newsletter de ce blog à l’aide du formulaire à droite de l’article.

Cet article vous a été utile ou vous a plu ?

 Mon souhait est de vous apporter de l’information utile et accessible à tous.

N’hésitez pas à me faire part de vos questions ou remarques dans les commentaires ci-dessous.

Elles m’aideront à vous proposez des articles toujours plus en adéquation avec vos attentes.

Vous avez aimé l'article ?      

Merci de le partager avec vos amis sur Twitter ou Facebook, en cliquant sur les boutons des réseaux sociaux.

D'avance merci 😉

Et pourquoi ne pas consulter :

Une remarque, un avis, une question ?


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


de Bélinay

4 ans ago

Bonjour,
Je lis avec attention vos articles que je trouve fort bien fait. Merci beaucoup.
je suis en plein estivage (piscine liner, traitement au sel, machine de réglage du ph automatique, hivernage passif, bâche étanche, piscine propre à l’ouverture), à l’analyse par les languettes le niveau d’alcalinité est carrément nul. Que faire ?
Le Chlore est nul également mais je remettrai du sel.
Le Ph est nul également, que faire ?
Merci d’avance pour vos éclairages
Bonne continuation
Marie-Laure

Emmanuel

4 ans ago

Bonsoir Marie-Laure,

Dans un 1er temps refaites vos analyses. Effectivement, que tous les paramètre soient nuls me semble juste hautement improbable. Une eau qui était correcte ne peut pas devenir totalement acide (pH nul) simplement après un hivernage. Je pense que le problème se situe ailleurs.
Dans le doute, faites un relevé de votre eau dans une petite fiole, et allez chez un pisciniste ou Irrijardin par exemple.
Si vous leur demandez gentiment, et mieux encore si vous êtes de temps en temps client chez eux, il vous font en général gratuitement une analyse de votre eau à l’aide de bandelettes d’analyse pro.
Vous serez alors tout de suite fixé sur l’état actuel de votre eau, ce qui vous évitera de vous lancer dans l’injection de nombreux produits chimiques dans votre piscine.

Une question Marie-Laure.
La 1ère phrase de votre commentaire et super sympa. Puis-je la publier dans la rubrique de mon blog appelé « mes lecteurs témoignent » ? J’espère que vous me donnerez une réponse positive. Dans ce cas, pouvez-vous m’indiquer votre ville de résidence ou alors région.

En vous remerciant par avance.

Je reste à votre disposition si vous avez encore besoin de mes conseils pour l’eau de votre bassin.

Très bonne soirée

Emmanuel

fernando

1 an ago

Check list

Emmanuel

1 an ago

Bonjour,

Vous pourrez télécharger une check list en vous inscrivant au blog.
A bientôt
Bien cordialement
Emmanuel

Martine pothier

1 an ago

Faut il obligatoirement utiliser de la graisse a eau pour les joints du filtre..la graisse multiusages au lithium , on peut ou pas ?

Emmanuel

1 an ago

Bonsoir,

Utilisez une graisse siliconée.

Cordialement
Emmanuel

Vos devis, gratuit et sans engagements

Votre filtration s'encrasse rapidement ?

Evitez cette galère et retenez les pollutions, dès votre panier de skimmer.

Entretien facilité, meilleure filtration, économies d'eau, ... avec Skimm-Protect, efficacité garantie ! 👍

Essayez et constatez. 😍

Carre et 3 logo v2

Recommandé par nos utilisateurs …

bannière-ebook-350-300

Top articles : les plus lus

Chercher un article par catégories

Comme des poissons dans l’eau.