« Pour vous, c'est un hivernage actif ou passif ? »

759vues

L’hivernage est une étape essentielle dans la vie de votre piscine. Cette opération, qu’il vous faudra renouveler chaque année, va vous permettre de mettre en sécurité votre bassin et les équipements associés. Vous les protégerez ainsi des assauts de l’hiver. 

Avec un hivernage bien réalisé, vous devriez retrouver votre piscine dans un parfait état au retour des beaux jours.

un hivernage
un hivernage passif

1/ Focus sur les éléments à protéger

L’objectif de l’hivernage est simple.

Sécuriser votre piscine en protégeant tout ce qui risque d’être détérioré par le gel.

  • Au niveau de votre bassin, ce seront plus particulièrement les pièces à sceller, éléments les plus fragiles, mais également les parois qu’il va falloir mettre en sécurité.
  • Pour ce qui est du local technique, ce sera la quasi totalité de ses composantes qu’il va falloir mettre en condition pour pouvoir bien passer la saison hivernale.

Suivant le type d’hivernage que vous allez réaliser, il y en a 2 et je vais vous les présenter tout de suite ci-après, vous allez :

  • Soit mettre les éléments hors d’eau ;
  • Soit faire en sorte que le gel ne puisse pas se former.

2/ Toutes les piscines sont-elles concernées ?

La très grosse majorité des piscines sont concernées par l’hivernage.

Cependant, selon l’implantation géographique de votre piscine et donc la météo en période hivernale, le type d’hivernage pourra être différent.

Dans tous les cas, c’est uniquement lorsque la température de votre eau passe durablement sous les 12°C que vous pourrez commencer un hivernage, qu’il soit actif ou passif. Au-dessus de cette température, les micro-organismes vont continuer à se développer. Il est vrai que ce développement est fortement ralenti lorsque l’eau passe sous les 15°C mais il vous faudra tout de même continuer à traiter afin d’éviter que l'eau de votre piscine ne tourne.

2-1/ Principe de l’hivernage actif

Votre piscine est située dans une région tempérée ?

Les hivers sont donc plutôt doux avec un risque de gel quasi inexistant, ou exceptionnel et de courte durée (pas plus de 3 jours d’affilés). 

Vous pourrez procéder à un hivernage actif.

Il consiste à faire fonctionner votre filtration au ralenti pendant la période hivernale.

Vous la ferez tourner 2 à 3 heures par jour, de préférence en fin de nuit, au moment le plus froid. Votre eau sera ainsi régulièrement en mouvement aussi bien dans votre piscine que dans tout votre système de filtration.

Vous pourrez ainsi filtrer les éventuels pollutions afin de maintenir une piscine propre, mais surtout éviter le gel si les températures venaient à trop baisser.

Cependant, comme la météo peut des fois être capricieuse, je vous recommande de vous équiper d’un coffret hors gel. Il permettra de mettre en marche automatiquement votre filtration lorsque la température passe sous les 2 ou 3°C. Une autre solution consisterait à utilise un système de chauffage de l’eau. Cette dernière risque cependant de faire sacrément grimper le coût de l’entretien de votre piscine.

2-2/ Principe de l’hivernage passif

Vous êtes équipé d’une piscine extérieure dans une région où les risques de gel sont importants et peuvent durer plus 3 jours consécutifs ?

Alors vous êtes concernés par l’hivernage passif.

Celui-ci consiste à baisser le niveau d’eau et à vidanger complètement le circuit de filtration afin d’éviter que l’eau ne gèle.

Vous mettez donc à l’arrêt complet votre piscine et son système de filtration pendant la période hivernale. Votre piscine est pour ainsi dire, mise en sommeil pendant l’hiver.

Effectivement, lorsque l’eau gèle, sa densité augmente. La glace qui se forme nécessitera alors plus de place. Ce phénomène peut aller jusqu’à provoquer d’importantes dégradations de vos équipements.

2-3/ Pas d’hivernage

Dans certains cas, vous ne serez pas concerné par la mise en hivernage de votre piscine. On en dénombre principalement 3.

  • Vous êtes équipé d’une piscine intérieure ou sous un abri fixe, et que celle-ci est chauffée durant toute la période hivernale.
  • Votre piscine est hors-sol et démontable. Effectivement, si vous la videz en fin de saison pour la démonter, vous n’aurez bien évidemment pas à procéder à l’hivernage. Veillez cependant à toujours stocker tous les éléments constitutifs de votre piscine et du local technique dans un endroit sec, protégé et de préférence à une température supérieure à une dizaine de degrés.
  • Votre piscine est située dans une région sans période hivernale et que l’eau de cette dernière ne passe jamais sous les 20°C. Il vous faudra par contre veillez à traiter l’eau de votre piscine tout au long de l’année.

Dans les autres cas, il vous faudra procéder à un hivernage, qu’il soit actif ou passif.

3/ Commençons par l’hivernage actif

3-1/ Points forts

  • C’est la solution la plus simple pour hiverner votre piscine.
  • Comme vous continuez à filtrer, les potentielles pollutions seront immédiatement évacuées et la qualité de votre eau en sera préservée.
  • Votre pompe continue à tourner, même si c'est moins souvent. Vous éliminez de fait, les risques de grippage dûs à un arrêt prolongé.
  • L’esthétique de votre piscine et de votre jardin est préservée. Effectivement, si vous ne la bâchez pas, vous pourrez continuer de profiter du visuel de votre piscine, même si vous ne pouvez pas vous baigner.
  • La remise en route est grandement simplifiée. Il suffit simplement de reprendre un cycle d’entretien plus régulier et plus complet (temps de filtration de nouveau plus long, reprise du traitement).

3-2/ Contraintes

  • Votre piscine continue à tourner et … il faudra donc aussi continuer à s’en occuper, même si c’est à minima. Vérifiez régulièrement le bon fonctionnement de la filtration, la chimie (pH, TAC, Dureté) et le niveau de l’eau.
  • Mais il n’y a pas que l’eau. Vous devrez aussi la nettoyer en passant votre aspirateur manuel, en vidant les paniers de skimmer, en nettoyant votre filtre.
    • D’ailleurs, voici un lien qui vous permettra de gagner du temps lors du nettoyage de vos paniers de skimmer et un autre pour optimiser le passage de votre épuisette.
    • Et pour le nettoyage de votre filtre à sable ou de votre filtre à cartouche, je vous invite à consulter mes vidéos où je vous explique dans le détail comment faire.
  • L’installation d’un coffret hors-gel qui permettra de forcer le fonctionnement de votre pompe en continue si la température de l’eau descend sous les 2 ou 3 °C.

4/ Continuons par l’hivernage passif

4-1/ Points forts

  • La tranquillité hivernale ;-). Votre piscine étant en sommeil, vous n’aurez pas d’entretien ni de nettoyage à effectuer
  • Pas d’inquiétude à avoir lors des périodes de grands froids, votre piscine et vos équipements étant préparés à les affronter.

4-2/ Contraintes

  • La mise en oeuvre de l’hivernage et la remise en route de votre piscine au printemps sont plus compliqués à mettre en oeuvre que pour un hivernage actif.
  • Vous ne profiterez plus de l’esthétique de votre piscine pendant cette période, celle-ci étant bâchée.

5/ Pour finir

Dans cet article, je vous ai présenté les principaux éléments vous permettant de comprendre ce qu’est réellement l’hivernage d’une piscine et quel est son utilité. 

Mais maintenant, il vous faudra, selon votre situation, procéder à l’un ou l’autre hivernage.

Pour vous accompagner dans cette démarche, vous pouvez consulter les articles dédiés, comme celui-ci pour l’hivernage actif ou celui-ci pour l’hivernage passif.

Et si vous préférez apprendre en vidéo, je vous ai préparé des vidéos où je vous explique pas à pas toutes les étapes pour réaliser soit un hivernage actif, suivre ce lien, soit un hivernage passif, suivre ce lien.

Il ne me reste donc plus qu’à vous souhaiter une bonne saison hivernale. Etgrâce au bon hivernage que vous aurez réalisé, vous retrouverez votre piscine, au printemps prochain, dans le meilleur état possible.

Cet article vous a été utile ou vous a plu ?

 Mon souhait est de vous apporter de l’information utile et accessible à tous.

N’hésitez pas à me faire part de vos questions ou remarques dans les commentaires ci-dessous.

Elles m’aideront à vous proposez des articles toujours plus en adéquation avec vos attentes.

Vous avez aimé l'article ?      

Merci de le partager avec vos amis sur Twitter ou Facebook, en cliquant sur les boutons des réseaux sociaux (en haut à droite).

D'avance merci 😉

A lire également

Une remarque, un avis, une question ?


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Krawtchenko Philippe

1 mois ago

Bonjour, merci pour tous vos articles que je ne manque jamais de lire.
J'habite le moyen Var et en hiver les variations de températures sont importantes avec quelques matinées de gel.
Je pratique un hivernage actif avec quelques heures de fonctionnement de la pompe qui démarrent à la fin de nuit et le début du jour.
La piscine est bâchée et en principe je ne l'ouvre plus jusqu'au printemps (débâchage et rebâchage fastidieux). Régulation du niveau de l'eau avec une pompe si nécessaire en cas de fortes pluies
Donc pas de nettoyage de fond ni de ligne d'eau. Je teste l'eau régulièrement avec des bandelettes et nettoie les filtres
du skimmer et pré-pompe.
Quels conseils de traitement et précautions pouvez vous donner entre le bâchage et débâchage pour éviter que l'eau ne tourne lors de l'ouverture. Pas d'eau verte depuis 4 ans.
Merci d'avance pour vos conseils.
Cordialement,
Philippe

Emmanuel

4 semaines ago

Bonsoir,
Visiblement vous vous en sortez très bien puisque vous n'avez pas eu d'eau verte depuis 4 ans 😉
Continuez ainsi. Tant que l'eau est sous les 12°C, faites la juste circuler quelques heures comme vous faites.
Si elle passe au-dessus de 12°C, faites un très léger traitement afin de vous assurez qu'elle ne tournera pas.
Au moment de la mise en hivernage actif, pensez à mettre un produit d'hivernage. Il aidera votre eau à mieux passer l'hiver.
Voici le lien vers l'article qui vous en dit plus que le produit d'hivernage
Cordialement
Emmanuel
PS : Retrouvez également sa-piscine sur YouTube en suivant ce lien

Michel RIGAL

1 mois ago

Comment procéder pour une piscine sous un abri

Emmanuel

4 semaines ago

Bonsoir Michel,

Comme je l'indique dans l'article, si vous avez une piscine sous abri et qu'elle est chauffée pendant la période hivernqle, il n'est pas nécessaire de faire un hivernage
Cordialement
Emmanuel
PS : Retrouvez également sa-piscine sur YouTube en suivant ce lien

Vos devis, gratuit et sans engagements

Votre filtration s'encrasse rapidement ?

Evitez cette galère et retenez les pollutions, dès votre panier de skimmer.

Entretien facilité, meilleure filtration, économies d'eau, ... avec Skimm-Protect, efficacité garantie ! 👍

4️⃣ modèles pour s'adapter à Votre situation.

Essayez et constatez. 😍

carre v2 2020

Recommandé par nos utilisateurs …

bannière-ebook-350-300

Chercher un article par catégories

Comme des poissons dans l'eau.