«

»

Avr 30

« Comment définir le bon emplacement pour votre piscine en bois »

Vous êtes heureux. Vous venez de vous acheter votre piscine hors-sol en bois. Bientôt vous pourrez profiter des joies de la baignade en famille, entre amis, … . Mais avant, vous allez devoir la monter. Pas de soucis. En plus de la notice, il y a un article sur sa-piscine.com qui va vous aider pour cette opération.

Mais au fait, vous allez la monter où exactement ?

Quel est le meilleur emplacement ?

emplacement de votre piscine

Le bon emplacement de votre piscine

En voilà une bonne question.

Elle est surtout beaucoup moins anodine qu’elle n’y paraît ! Une piscine positionnée à un mauvais endroit ou sur un terrain mal préparé peut vite devenir un cauchemar.

Dans cet article, je vais vous aider pour éviter de tomber dans cette situation peu réjouissante.

1 / Choisir le bon emplacement pour votre piscine hors sol

Comme tout le monde, vous souhaitez le meilleur emplacement possible pour votre piscine. Sur ce point, vous avez déjà votre petite idée.

Mais est-elle compatible avec les règles, souvent de bon sens, qui vous garantiront la pérennité de votre piscine ?

Car positionner votre piscine pour pouvoir en profiter le mieux possible n’est pas suffisant. Il faut aussi que vous puissiez en profiter longtemps.

De ce fait, lors du choix de cet emplacement, vous serez souvent amené à arbitrer entre conforts de baignade et aspects pratiques liés à la gestion courante de votre bassin.

Choisir le bon emplacement est donc un point beaucoup plus important qu’il n’y paraît.

Mais quels sont les principaux points de vigilance ?

Ils sont au nombre de 3 :

  • La nature environnante
  • Les spécificités du terrain
  • Le voisinage

1-1/ Tenir compte de l’environnement

Dans l’idéal, vous placerez votre piscine sur emplacement ensoleillé, loin des arbres et autres grandes végétations tout en étant à l’abri du vent.

Pour le soleil, ok, mais concernant le vent et les végétations ? Ils sont là pour vous compliquer la vie.

On pense bien évidemment au côté désagréable du vent pendant la baignade, ou encore à la sensation de froid en sortant de l’eau. Mais le vent nuit aussi beaucoup à la qualité de votre eau de baignade. Il la refroidit et draine de nombreuses impuretés comme des feuilles, des pollens qui viendront la polluer. Mais même sans vent, la végétation trop proche sera source de nombreuses impuretés.

En conséquence vous serez amené à nettoyer plus souvent votre bassin et à laisser fonctionner votre filtration plus longtemps.

Et puis une végétation imposante peut-être esthétiquement jolie, mais risque de vous mettre votre bassin dans l’ombre une partie de la journée. Votre eau ne sera alors plus chauffée naturellement par le soleil de la journée. Préférez donc un endroit bien ensoleillé, si possible toute la journée ;-).

1-2/ Concernant le terrain ?

Ça tombe sous le sens, mais votre piscine devra être positionnée sur une surface bien plane et uniforme. Si ce n’est pas le cas, il faudra l’aménager dans ce sens.

Un sol bien stabilisé et parfaitement plat, pour une répartition uniforme de la masse d’eau.

Voilà le secret d’un terrain parfaitement préparé à supporter votre bassin. Dans le paragraphe suivant, je vous explique comment faire.

Parmi les aménagements nécessaires de votre terrain, pensez aussi à prévoir une arrivée d’eau et d’électricité.

  • Il vous faudra bien remplir votre bassin et faire des appoints d’eau lors des fortes chaleurs. Une arrivée d’eau à proximité vous sera alors d’une grande aide.
  • Je sais, eau et électricité ne font pas bon ménage. Mais du courant sera nécessaire pour alimenter la pompe de votre système de filtration. Alors pensez également à prévoir une arrivée électrique à l’endroit où vous allez positionner votre pompe.

Ces 2 points, eau et électricité, nécessitent des compétences particulières si vous voulez mettre en œuvre une installation pérenne. Si vous ne maîtrisez pas ces domaines de compétences, faites appel à des professionnels du secteur, c’est plus sûr.

1-3/ N’oubliez pas le voisinage

Ce point semble mineur au 1er abord. Mais si vous ne voulez pas être indisposé, veillez à être à l’abri des regards indiscrets, ou pas, de vos voisins.

2 / Primordial, préparer votre emplacement

Voilà un aspect qui mérite une attention toute particulière. De la bonne préparation de l’emplacement qui va accueillir votre piscine hors-sol, dépend la pérennité de votre bassin.

Ainsi, même sur un terrain parfaitement plat, vous serez amené à décaisser. L’objectif est de parfaitement niveler l’emplacement en retirant tout ce qui peut être gênant comme les cailloux et racines par exemple. Cette opération devra être effectuée sur une surface un peu plus large que l’emprise de votre piscine (environ 50cm de plus).

C’est lors de cette étape que vous en profiterez pour aplanir le terrain si nécessaire. Si ce n’est pas tout à fait le cas, une poussée supplémentaire de l’eau s’exercera sur un des côtés du bassin. Si celle-ci est trop importante ou permanente, vous courez le risque de provoquer une déformation de la structure voire même une rupture de cette dernière.

Mais ce n’est pas suffisant.

Une piscine remplie d’eau, même de dimensions modestes, représente un poids loin d’être négligeable pour votre terrain. Pour rappel, 1m3 d’eau pèse 1000 kilos, soit 1 tonne. Et le volume de votre piscine représente en général au minimum 20 à 30m3.

Votre terrain devra donc être parfaitement stable afin de ne pas risquer de s’affaisser une fois la piscine remplie. Il vous faudra ainsi également connaître la constitution de votre terrain afin de confirmer qu’il est en mesure de l’accueillir.

Et plus votre piscine sera grande, plus important sera ce point.

  • Pour une petite piscine une préparation composée d’une couche de gravier concassé ou arrondi d’environ 5 à 7cm posé sur un géotextile peut suffire,
  • Une piscine plus grande nécessitera souvent la réalisation d’une dalle béton de 10 à 15 cm au moins en fonction de sa taille. Cette dalle pourra même être renforcée et dotée d’un film PVC permettant d’éviter les remontées d’humidité. Ce renforcement et donc la profondeur du décaissement nécessaire pour le mettre en œuvre, dépendra essentiellement de la composition de votre sol.

3 / Une piscine qui tient dans le temps

Vous l’aurez compris, la préparation de l’emplacement sur lequel vous allez positionner votre piscine est capital.

Entre les remontés d’humidité du sol, les aléas climatiques, le poids de l’eau dans votre bassin, le bois qui la compose va beaucoup travailler et le sol sur lequel elle repose est soumis à rude épreuve.

Ne négligez donc pas cette étape et respectez bien les préconisations des constructeurs. Certains imposent même des dalles béton pour des piscines de petite taille.

Même si cela ne vous semble pas nécessaire, ou que votre voisin a posé la même piscine sans en mettre une, ne faites pas l’impasse. Il en va tout simplement du maintien de la garantie constructeur en cas de futurs problèmes.

[signature]

D’avance merci. 😉

Crédit photos : © piscine-hors-sol.com

Et pourquoi ne pas consulter :

(3 commentaires)

  1. Piscine en coque

    Merci pour le partage! C’est un article complet avec de très bons conseils

    1. Emmanuel

      Bonjour,

      Merci beaucoup pour vos encouragements.

      Bien cordialement
      Emmanuel

  2. Spa de nage

    Interessant Merci pour le partage!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>