482366 20180709 1500x185
bannière Oklyn 2 bis

« L’algue, évitez les situations qu’elle aime !»

L’objectif de cette série de 2 articles est de vous informer sur les éléments qui pourraient être à l’origine de l’apparition d’algues dans votre piscine. Ainsi dans le 1er article, je vous ai présenté les 2 principales causes. Vous pouvez les découvrir ici. Il en reste encore 2 à traiter.

algue

L’algue …

Elles font donc l’objet de cet article.

Passons tout de suite à la 3ème cause, le défaut de filtration.

1/ Une filtration efficiente ?

Quels que soient les produits que vous mettez dans l’eau de votre bassin, c’est votre système de filtration qui va le diffuser.

Son rôle est donc capital.

Vous avez une défaillance à ce niveau ?

Vous aurez beau mettre les produits les plus efficaces, mais mal répartis et diffusés, vous n’arriverez pas à résoudre votre problème.

Et les algues vont alors continuer à proliférer !

1-1/ Algue et filtre

En général, c’est le 1er endroit impacté lorsque vous avez un problème de filtration. Cela se traduit par un filtre encrassé et qui ne remplit donc plus correctement son rôle.

Une manière simple de vérifier ce point est de consulter le manomètre de pression, si votre filtre en est équipé.

  • Une pression élevée indique que votre filtre est plus ou moins colmaté.

Votre 1er réflexe sera de procéder au nettoyage de la masse filtrante. La procédure et la fréquence seront différentes selon votre type de masse filtrante (contre-lavage pour le sable, le verre ou les diatomées, et nettoyage ou remplacement pour la cartouche ou l’enveloppe, …). Souvent cette opération suffit à retrouver un filtre pleinement fonctionnel.

Mais avec les années, l’efficacité de votre masse filtrante va diminuer. Après un certain temps, il faudra donc penser à la remplacer. Vous retrouverez un filtre pleinement efficace et limiterez ainsi les risques d’apparition et de prolifération des algues.

1-2/ La durée de filtration

Vous respectez bien les préconisations concernant les traitements. Votre filtre, bien propre, fonctionne à merveille. Mais vous programmez un temps de filtration trop court !

Votre piscine ne sera alors pas suffisamment traitée, ce qui va plaire aux algues.

Ainsi pendant la saison d’utilisation, il est conseillé de faire tourner votre filtration selon la règle suivante :

Temps de filtration journalier (en heures) = Température de l’eau (en degrés Celsius) / 2

Cette règle générale est à adapter en fonction de votre situation. Si elle s’applique bien pour une utilisation normale. Mais en fonction du dimensionnement de votre pompe et du volume d’eau à traiter ou encore en cas de forte utilisation il vous faudra peut-être filtrer plus longuement. Je vous conseille de lire cet article en suivant ce lien pour connaître les détails liés au temps de filtration.

1-3/ La panne

Et oui, cela n’arrive pas qu’aux autres !

Votre filtration est un système global. Le moindre élément qui tombe en panne aura pour incidence de diminuer ou d’inhiber l’efficacité de l’ensemble.

Parmi les pannes possibles, les plus courantes sont :

  • la perte de pression dans le circuit hydraulique, souvent due à une fuite,
  • une panne de la pompe ou d’un appareil de régulation si vous en êtes équipé.

Réagissez vite, car une eau non filtrée, les algues aiment ça !

1-4/ Le défaut

On n’est pas loin de la panne … .

Comme tous les appareils, votre filtration ne tiendra pas son rôle de manière optimale éternellement. Avec le temps, elle vieillit et son travail sera de moins en moins efficace.

La circulation de l’eau par exemple, sera moins bien assurée avec une pompe qui a pris de l’âge, un peu comme une pompe sous-dimensionnée. Mais là c’est un problème de définition des besoins par votre pisciniste.

Cependant le résultat est le même, à savoir une circulation hydraulique insuffisante ce qui peut favoriser l’apparition d’algues.

Vous constatez ce genre de phénomène ?

Je vous conseille de songer à remplacer votre matériel avant que celui-ci ne tombe en panne. Vous y gagnerez en efficacité et économiquement sur le long terme.

Mais un défaut dans la qualité de votre filtration peut également être dû à un mauvais étalonnage. Une sonde pH mal étalonnée et la qualité de votre eau en sera directement affectée.

Soyez donc vigilant et étalonnez vos sondes au minimum à chaque redémarrage de printemps.

2/ Un mauvais entretien 

Vous aurez beau avoir un matériel tout neuf, ajuster de manière optimale vos différents paramètres (cf ci-dessus) et avoir un niveau de désinfectant idéal.

Si vous ne nettoyez pas régulièrement votre bassin et votre filtre, tout cela ne servira à rien !

Votre 1er travail consiste donc à veillez à ce que votre bassin soit dépourvus des principales pollutions visibles et que votre filtre soit propre. Ce dernier pourra alors s’occuper efficacement des particules les plus fines et votre traitement des micro-organismes.

Pour ce faire, votre épuisette sera votre 1er alliée. Elle vous permettra d’enlever les pollutions présentes en surface et au fond de l’eau.

L’étape suivante consistera à vider les paniers de skimmer. Pour vous faciliter ces 2 opérations, vous pouvez vous équiper :

  • d’une part de sur-filets d’épuisette qui permettent de ramasser des pollutions plus fines,
  • d’autre part de pré-filtres jetables pour vos paniers de skimmer. 

Il suffira alors simplement d’enlever le pré-filtre ou le sur-filet contenant les pollutions, les détritus, de les remplacer par des neufs et le tour est joué. 

Vous trouverez ces équipements pour moins d’1,50€ le pré-filtre en suivant ce lien.

Le pré-filtre de votre pompe est le 3ème endroit, avant le filtre, où sont retenus les pollutions. Il suffira simplement de le vider et le nettoyer. C’est cependant moins vrai si vous utilisez des pré-filtres de skimmer puisque toutes les pollutions visibles seront retenues dès votre panier de skimmer.

Vous l’aurez compris, si vous voulez limiter, voire éviter l’apparition d’algues, il faut commencer par avoir une piscine et un système de filtration le plus propre possible.

Alors n’hésitez pas à nettoyer régulièrement les éléments que j’ai cités précédemment, les pièces à sceller et évidemment la ligne d’eau. Cette dernière est le lieu privilégié pour les dépôts et autres résidus et minéraux (calcaire, …). Et c’est dans ces dépôts que les algues aiment se nicher.

3/ En conclusion

Avec ces 2 articles, vous connaissez maintenant les principaux facteurs pouvant être à l’origine d’algues dans votre piscine. Vous êtes maintenant armé pour éviter leur apparition et prolifération.

Il ne tient qu’à vous de faire en sorte de ne pas leur faciliter la tâche. 😉

Une dernière chose, la température de votre eau.

Oui, je sais, une eau chaude c’est sympa. Mais ça l’est également pour les algues qui y prolifèrent d’autant plus que l’efficacité du chlore est très fortement réduite dès que la température est supérieure à 28°C.

Si pour vous une piscine doit avoir 28°C pour s’y baigner, préférez plutôt un traitement au brome, bien plus efficace à ces températures.

Cet article vous a été utile ou vous a plu ?

 Mon souhait est de vous apporter de l’information utile et accessible à tous.

N’hésitez pas à me faire part de vos questions ou remarques dans les commentaires ci-dessous.

Elles m’aideront à vous proposez des articles toujours plus en adéquation avec vos attentes.

Vous avez aimé l'article ?      

Merci de le partager avec vos amis sur Twitter ou Facebook, en cliquant sur les boutons des réseaux sociaux.

D'avance merci 😉

Crédit photos : © emotionpiscine


Et pourquoi ne pas consulter :

Une remarque, un avis, une question ?


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Mohamed

1 semaine ago

Bonjour,
Merci pour vos articles qui nous enseigne énormément.
Ma question, s’il vous plait, est : Comment nettoyer le préfiltre de la pompe? et comment le vider d’eau avant de l’ouvrir?
Merci d’avance.

Emmanuel

1 semaine ago

Bonsoir,

Pour le nettoyer, il suffit de le sortir et de le passer à l’eau en frottant pour enlever les détritus.
Avant de le sortir, fermez toutes les vannes qui peuvent apporter de l’eau au niveau de votre pompe puis il faudra ouvrir le couvercle de la pompe. En fonction de votre situation, pompe sous le niveau de la piscine par exemple, vous aurez forcément de l’eau qui va sortir lorsque vous allez ouvrir (celle qui reste en très la vanne fermée et votre pompe).

Cordialement
Emmanuel

Vos devis, gratuit et sans engagements

Un nouvel article ?
Soyez les 1ers informés

En soumettant ce formulaire, j'accepte que mes informations soient utilisées uniquement dans le cadre de ma demande et de la relation éthique et personnalisée qui peut en découler.

Vos cadeaux de bienvenue

Votre électricité moins chère chaque été

Top articles : les plus lus

«Eau de piscine trouble, blanchâtre. Mais que se p...
Vues : 279.384
« Comment maîtriser le TAC de votre piscine ? »
Vues : 132.097
« Du bicarbonate pour ma piscine ? Et pourquoi pas...
Vues : 93.713
« Comment rattraper l’eau d’une piscine verte »...
Vues : 81.139

Comme des poissons dans l’eau.

Chercher un article par catégories

fermer la fenetre

Inscrivez-vous gratuitement et soyez les 1ers informés

En soumettant ce formulaire, j'accepte que mes informations soient utilisées uniquement dans le cadre de ma demande et de la relation éthique et personnalisée qui peut en découler.

Vos cadeaux de bienvenue