Accroches 2 - 60p
bannière Oklyn 2 bis

« L’algue, mais pourquoi elle aime votre piscine ? »

L‘algue ! Le sujet est si problématique qu’il mérite bien plusieurs articles. Dans le dernier article publié, je vous donnais des conseils pour éviter de la voir se développer dans votre piscine.

Mais pour bien comprendre ce phénomène je pense qu’il est également utile que je développe le « Pourquoi ».

l'algue

l’algue a envahie votre piscine

Certains aspects de cet article viendront reprendre des éléments publiés dans le précédent, mais l’approche est différente. Je vais donc développer ici les causes de l’apparition des algues, points qu’il me semble utile de connaître pour une gestion saine de l’eau de votre piscine.

1/ L’algue et les facteurs provoquant

Ils sont au nombre de 4, bien identifiés.

Ils sont connus, mais pourtant on a du mal à les maîtriser. Cette difficulté réside dans le fait :

  • Qu’il faut déterminer lequel à provoquer l’apparition de l’algue. C’est en général assez facile à trouver … quand il n’y en a qu’un.
  • Qu’ils peuvent se cumuler. Là c’est moins sympa ! 

Souvent il y a un facteur déclencheur qui est à l’origine de « l’activation », si l’on peut parler ainsi, d’autres facteurs.

Lorsque vous « enquêtez » pour mettre à jour l’origine de son apparition, ne vous arrêtez pas à la 1ère cause trouvée. Passez en revue l’ensemble des éléments qui peuvent être liés de près ou de loin à la cause trouvée. Ce n’est qu’ainsi que vous allez pouvoir prendre des mesures vraiment efficaces et pérennes.

Déterminez ensuite l’origine de ce ou ces facteurs déclencheurs afin qu’ils ne se reproduisent pas.

Ces origines peuvent êtres :

  • Techniques

C’est typiquement le cas d’une panne d’un de vos appareils du circuit de filtration (pompe, régulateur de pH, …).

La résolution est facile puisqu’il suffit simplement de procéder à la réparation ou au remplacement de l’appareil incriminé.

  • Humaines

Il s’agit là d’interventions qui n’ont pas été faites ou mal faites. Ainsi une négligence ou un oubli dans l’entretien de l’eau de votre piscine peut aboutir à l’apparition d’algues.

Là aussi la résolution du problème lié l’algue est facile à traiter. Il suffit d’être plus vigilant ou rigoureux dans l’entretien de votre piscine.

  • Extérieures

On parle là d’éléments que vous ne maîtrisez pas. Ce sont typiquement les aléas climatiques ou la situation géographique de votre piscine.

Ainsi un orage, une tempête où simplement le vent peuvent apporter des pollutions dans votre piscine qui peuvent ensuite être à l’origine de l’apparition des algues. Il en va de même concernant les éléments entourant votre bassin (végétations, route proche, …). Ils peuvent provoquer les mêmes déboires.

Là par contre il n’y a pas de solution simple pour éliminer ces risques, sauf à couvrir votre bassin. Mais ce n’est pas le sujet de l’article.

2/ Le facteur le plus courant

Le déséquilibre de votre eau. Il provoque, dans la très grande majorité des cas, l’apparition d’algues. Sa traduction peut se faire de plusieurs manières.

2-1/ Le pH

C’est le facteur clé d’un bon équilibre de l’eau. À lui seul, il est responsable de plus des 3/4 des cas d’apparitions d’algues. 

Avec un pH en dehors des valeurs recommandées (7,2 à 7,4 pour le chlore et 7,4 à 7,6 pour le brome), vous favorisez le développement des algues. Mais en plus, plus votre pH sera élevé, plus vous réduisez l’efficacité de votre désinfectant.

Un exemple:

  • Avec un pH de 7,2 et une eau à 30°C, votre chlore est efficace à 66%.
  • Avec un pH de 7,5, toujours à 30°C, l’efficacité du chlore ne sera plus que de 50% .
  • Si votre pH atteint 8, 20%, c’est tout ce qui vous reste d’efficacité de votre chlore !

Maintenir un bon pH est donc primordial. Vous éviterez ainsi la mise en place d’un terrain favorable au développement des algues et vous vous assurerez de l’efficacité de votre désinfectant.

2-2/ La désinfection

C’est le 1er point auquel on pense en général.

Algue = désinfection insuffisante.

Pourtant comme je viens de vous l’expliquer dans le paragraphe ci-dessus, un défaut de désinfection n’est pas la 1ère cause d’apparition d’algues … mais la 2ème.

Soyez donc vigilant quant à la qualité de votre désinfectant (proportion de chlore trop faible dans les pastilles). De moindre qualité, il sera moins efficace. Mais mal utilisé (date de péremption dépassée ou mauvaises conditions de stockage), il peut aussi être à l’origine d’une désinfection insuffisante.

Mais le plus souvent lorsqu’il y a un problème lié au désinfectant, la cause est un traitement inadapté.

Au final, cela se traduit toujours par la même chose :

une quantité insuffisante de désinfectant dans votre eau.

Là aussi les raisons peuvent être multiples :

  • Un sous dosage volontaire en espérant faire des économies sur le coût du traitement. Je vois le sourire se dessiner sur votre visage, mais je vous assure, cela arrive plus souvent que l’on ne pense ;-).
  • Un problème de dosage involontaire. 
  • Un manque de régularité dans le traitement.
  • La panne d’un automatisme si vous êtes équipé d’un régulateur automatique.

2-3/ Le stabilisant 

Le taux trop élevé de stabilisant est la 3ème cause de déséquilibre de la qualité de votre eau.

Vous ne traitez pas au chlore ? Dans ce cas, vous n’êtes pas concernés.

Celui-ci est très sensible aux UV, qui rendent son efficacité très éphémère. Aussi il est naturel de vouloir prolonger son action. Pour ce faire, les pastilles de chlore contiennent un stabilisant.

Malheureusement il a 2 gros défauts. 

  • Il reste dans l’eau et s’accumule au fur et à mesure que vous rajoutez des pastilles de chlore. Son taux va ainsi continuellement croître.
  • L’accroissement du taux de stabilisant va de pair avec la baisse de l’efficacité du chlore. Au-delà d’un certain seuil de stabilisant, le chlore devient inefficace. Je vous invite à consulter mon article sur le stabilisant en suivant ce lien pour en savoir plus.

3/ Les adjuvants présent dans l’eau

Il y a des éléments qui peuvent perturber l’équilibre de l’eau, c’est ce que l’on vient  de voir ci-dessus.

Mais l’eau peut aussi contenir d’autres éléments, naturellement ou rajoutés. Sans pour autant perturber son équilibre, ils favorisent l’apparition et le développement des algues.

3-1/ Une richesse naturelle

Malheureusement vous ne maîtrisez pas la composition de l’eau distribuée dans votre région. Elle peut donc contenir naturellement des éléments favorisant l’apparition des algues.

Parmi ceux-ci, on trouve :

  • Le calcaire.

Certaines eaux sont riches en calcaire et en magnésium. Ce n’est pas forcément pour nous plaire. Par contre, ça plait beaucoup à l’algue qui se nourrit de ces minéraux pour se développer.

Votre premier réflexe sera donc de mesurer le TH (Titre Hydrotimétrique) de votre eau pour vérifier que vous êtes bien dans la fourchette recommandée. Même sans faire de mesure, un premier indice permet de détecter cette richesse indésirée : une eau naturellement trouble.

En fonction du résultat, il faudra donc procéder à un traitement anticalcaire.

  • Le phosphate

Voilà un autre minéral qui fait le bonheur de l’algue. Exactement ce qui convient à l’algue pour se développer et proliférer rapidement.

Pour éviter ça, il est recommandé d’avoir un taux inférieur à 0,3mg/l.

Vous trouverez chez votre pisciniste des kits permettant de mesurer ce taux.

Il est trop élevé ? Votre pisciniste se fera un plaisir de vous vendre un traitement anti-phosphates.

3-2/ Le floculant 

C’est un produit que vous utilisez pour agglomérer les algues mortes. Elles seront alors mieux retenues par votre système de filtration.

Le revers de la médaille, car oui, il y en a un. Certains systèmes de filtration, notamment les filtres à cartouches, à poche ou à diatomées, ne sont pas compatibles avec tous les types de floculants.

Veillez donc à bien utiliser un floculant adapté si vous êtes équipé de ce type de filtration. Vous éviterez ainsi qu’il ne se colmate. 

Si cela venait à être le cas, la filtration ne serait plus correctement assurée. Par voie de conséquence, malgré un temps de filtration correct, vous allez installer un terrain propice au développement des algues.

Après le déséquilibre de l’eau et l’adjonction d’adjuvants, il reste encore 2 autres facteurs qui peuvent être à l’origine de l’apparition de l’algue tant redoutée. Vous pourrez les découvrir dans le prochain article à paraitre sous peu paru ici.

Cet article vous a été utile ou vous a plu ?

 Mon souhait est de vous apporter de l’information utile et accessible à tous.

N’hésitez pas à me faire part de vos questions ou remarques dans les commentaires ci-dessous.

Elles m’aideront à vous proposez des articles toujours plus en adéquation avec vos attentes.

Vous avez aimé l'article ?      

Merci de le partager avec vos amis sur Twitter ou Facebook, en cliquant sur les boutons des réseaux sociaux.

D'avance merci 😉

Et pourquoi ne pas consulter :

Une remarque, un avis, une question ?


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Vos devis, gratuit et sans engagements

Un nouvel article ?
Soyez les 1ers informés

En soumettant ce formulaire, j'accepte que mes informations soient utilisées dans le cadre de ma demande et de la relation personnalisée qui peut en découler.

Vos cadeaux de bienvenue

Top articles : les plus lus

«Eau de piscine trouble, blanchâtre. Mais que se p...
Vues : 377.718
« Comment maîtriser le TAC de votre piscine ? »
Vues : 158.808
« Comment rattraper l’eau d’une piscine verte »...
Vues : 121.919
« Du bicarbonate pour ma piscine ? Et pourquoi pas...
Vues : 119.662

Comme des poissons dans l’eau.

Chercher un article par catégories

fermer la fenetre

Inscrivez-vous gratuitement et soyez les 1ers informés

En soumettant ce formulaire, j'accepte que mes informations soient utilisées uniquement dans le cadre de ma demande et de la relation personnalisée qui peut en découler.

Vos cadeaux de bienvenue