Offre special automne 1500x223
bannière Oklyn 2 bis

« Eau trouble ? Analysons le problème »

Dans cet article j’ai abordé la problématique d’une eau claire mais ayant pris des couleurs peu engageantes. Je vous y ai indiqué comment traiter le problème et éviter qu’il ne se reproduise.

Mais ce n’est pas le cas le plus fréquent.

Ainsi, une eau colorée s’accompagne aussi souvent d’une certaine turbidité. Cet article traitera plus particulièrement de ce cas de figure.

Eau trouble, pourquoi ?

Eau trouble, pourquoi ?

Déjà, qu’est-ce qu’une eau trouble ?

Cela signifie simplement qu’il y a des éléments en suspension dans l’eau. L’objectif est donc de s’en débarrasser. C’est évident, mais ça va mieux en se le rappelant ;-).

1/ Typiquement, 2 cas de figures

1-1/ Une eau de piscine verte et trouble

C’est le cas le plus courant … et pourtant, pas le plus difficile à traiter.

Vous êtes typiquement là en présence d’algues. Il sera aisé de le constater en passant simplement la main sur les parois. Vous verrez, elles vous paraîtront glissantes.

Pour retrouver une eau cristalline, effectuez un traitement choc dans les règles de l’art. Consulter cet article pour vous rappeler toutes les étapes de cette opération.

N’oubliez pas ensuite de prendre les mesures nécessaires pour éviter la récidive. Pour ce faire, continuez votre lecture de cet article afin de prendre connaissance des éléments pouvant provoquer une situation d’eau trouble.

1-2/ Une eau de piscine blanchâtre

Cette fois les causes peuvent être multiples. Les origines sont cependant très similaires au point précédent.

Ainsi, dans la suite de l’article, je vais traiter de manière commune les différentes origines provoquant un dérèglement de l’équilibre de votre eau, et donc l’apparition d’une eau trouble.

Selon le cas, je ferai un aparté sur l’un ou l’autre cas de figure si cela s’avère nécessaire.

2/ Qu’est-ce qui provoque une eau trouble ?

2-1/ Encore et toujours le pH

Eh oui, le pH est omniprésent dès que l’on parle de traitement de l’eau d’une piscine. Il peut donc également être à l’origine d’une eau trouble. C’est par ailleurs un des cas les plus fréquents.

  • Eau blanche et trouble : Un pH élevé, supérieur à 7,8, va favoriser la formation de sels de calcium (tartre). Ils vont non seulement être à l’origine de la turbidité de votre eau, mais également se déposer sur tous les éléments de votre piscine.
  • Eau verte et trouble : Un pH supérieur à 7,6 favorise le développement des algues vertes. Une eau trop chaude (supérieure à 28°C) accentuera encore ce phénomène.

Vous comprenez donc l’importance de bien suivre et réguler votre pH afin de garder une eau parfaitement équilibrée.

2-2/ Un traitement inadéquat

Un sous dosage de votre désinfectant, quelle qu’en soit la raison, aura toujours pour conséquence de provoquer la prolifération des micro-organismes et par conséquent la turbidité de votre eau.

Veillez donc à toujours maintenir votre taux de chlore à 2 mg/l au moins dans le cas d’un chlore stabilisé. Pour un chlore non stabilisé, ce sera 1,5 mg/l.

2-3/ Un peu trop de monde …

Ce paragraphe est en fait un exemple du cas traité dans le point du précédent.

La période estivale est souvent propice à une fréquentation élevée de votre piscine. Mais avec l’augmentation du nombre de baigneurs, on augmente aussi l’apport de pollutions diverses et variées (sueur, produits solaires, cosmétiques et autres pollutions rapportées). Il n’est donc pas étonnant qu’en fin de journée votre piscine présente un aspect plutôt trouble. 

Dans un 1er temps, vérifiez votre taux de désinfectant. Garder un taux correct nécessitera un apport de désinfectant supplémentaire afin de pouvoir traiter ces pollutions.

Votre eau continue à rester trouble, même avec un taux de désinfectant correct ?

Procédez alors à un traitement choc.

2-4/ Un défaut de votre masse filtrante

Si votre filtre ne remplit plus correctement son rôle, l’eau de votre piscine va rapidement devenir trouble.

Une défaillance de votre filtre peut avoir plusieurs origines :

  • Votre filtre est sale et ne retient plus correctement les pollutions.

Des particules vont retourner dans votre bassin et provoquer la turbitude de l’eau de ce dernier.

Une simple lecture du manomètre de pression permettra de détecter cette situation. Effectivement, cette situation provoque une augmentation de la pression dans votre filtre. Si elle est de 0,5 bars supérieur à la pression initiale (média neuf ou parfaitement nettoyé), il est temps de procéder à un nettoyage de votre filtre.

Vous êtes équipé d’un filtre à sable : procéderez à un contre-lavage.

Vous êtes équipé d’un filtre à cartouches : nettoyez-les à l’aide d’un jet d’eau et d’une brosse. Si besoin, les tremper dans une solution acide permettra de les détartrer.

  • Votre média filtrant est âgé.

Avec le temps, votre média filtrant devient de moins en moins efficace. Si vous utilisez des cartouches, vous aurez tendance à les remplacer régulièrement.

C’est moins automatique avec un filtre à sable. Pourtant, il va aussi falloir le remplacer, même si la fréquence de remplacement est bien moins élevée. Tous les 5 à 7 ans environ, en fonction de l’utilisation de votre piscine.

  • Une finesse de filtration insuffisante.

Dans certains cas, la finesse de filtration de votre média filtrant peut s’avérer insuffisante pour retenir toutes les impuretés. Vous pouvez alors l’améliorer, dans le cas d’une filtration à sable, en utilisant un floculant.

Vous êtes équipé de filtres à cartouches et plus particulièrement de cartouches à diatomées ?

Attention ! Il est déconseillé d’utiliser des floculants, ainsi que des anti-algues à base d’ammonium quaternaire. Ces produits provoquent un « gel » de diatomées, qui peut colmater votre filtre en quelques minutes !

Dans ce cas, utilisez plutôt du « stabilisant calcaire ».

  • Un mauvais dimensionnement de votre filtre à sable.

Si le débit de votre pompe est supérieur à celui admissible par votre filtre, l’eau circulera trop vite et la filtration ne se fera pas correctement.

  • Cas particuliers pour les filtres à cartouches.

Un filtre mal remonté ou présentant un entartrage important peut également être à l’origine d’une eau trouble.

De même, une détérioration des toiles ou supports des diatomées, pour ce type de filtre, aura pour conséquence la présence d’un rejet laiteux dans le bassin.

  • Le dernier cas de figure rejoint le 1er.

Avec le temps, l’eau va créer des canaux préférentiels. Ce sont des chemins façonnés par l’eau dans le sable. Elle va donc principalement les emprunter, ce qui aura pour conséquence une qualité de filtration grandement diminuée.

Pour éviter ce phénomène, faites régulièrement des contre-lavages.

2-5/ Un mauvais taux de stabilisants 

Le taux de stabilisant est un point à surveiller particulièrement si vous traitez au chlore.

  • Un surplus de stabilisant limitera, voire bloquera l’action du chlore.
  • Un sous dosage de stabilisant ne permettra pas une rémanence suffisante du chlore et favorisera indirectement le développement des algues.

Un article spécifiquement dédié au stabilisant et consultable en suivant ce lien.

2-6/ Les suites d’un traitement choc

Vous effectuez un traitement choc, justement pour vous débarrasser des algues. La suite logique sera justement la présence d’une eau trouble et blanchâtre.

Ceci est alors dû à la présence des algues mortes.

Vous pourrez les supprimer simplement en utilisant un floculant ou un clarifiant selon le type de filtre dont vous disposez. Une fois agglomérée, vous pourrez facilement les retirer de l’eau.

2-7/ La présence d’une eau dure

J’ai commencé par le cas le plus fréquent, un mauvais pH. Je finirais par le 2ème cas le plus fréquent, la présence de calcaire.

Les eaux calcaires sont des eaux dures. Elles présentent une forte concentration de calcium et de magnésium, entraînant l’apparition de dépôts blancs dans le bassin. Ces dépôts, en plus de provoquer une eau trouble, mettent en place une situation de prédilection pour le développement des algues.

Si vous êtes concernés, vous utiliserez un produit anticalcaire. Le tartre c’est déjà fixé sur votre revêtement ? Il ne vous restera plus qu’à frotter avec un produit détartrant pour essayer de le retirer.

3/ Votre eau redevient toujours verte

Malgré vos précautions et vos traitements successifs, votre piscine redevient toujours verte ?

Vous êtes face à une saturation de phosphates dans votre eau.  Le phosphate provient des organismes vivants, de la pluie, de l’urine, de déchets végétaux, d’engrais, de la poussière… .

Les algues se nourrissent de phosphates pour se développer puis le libèrent lorsqu’elles meurent. Leur mort créée donc la nourriture permettant aux algues vivantes de se développer. Un vrai cercle vicieux !

La seule solution consiste à retirer le phosphate de l’eau.

Pour ce faire, supprimez les algues avec une épuisette (long et fastidieux), vidangez votre piscine ou utilisez un anti-phosphate.

4/ Conclusion

Pour garder une eau claire et saine, un contrôle hebdomadaire de l’eau de piscine est essentiel. C’est la condition indispensable pour garder une eau équilibrée. 

Ce contrôle s’orientera principalement autour du taux de pH, du taux de stabilisant et du contrôle du bon fonctionnement de votre filtration.

C’est la base d’un bon traitement de l’eau de votre piscine.

Souvenez-vous que la majorité des problèmes ont pour origine un manque d’attention dans la mise en oeuvre du traitement de l’eau !

Je finirai par 2 petites précisions qui pourront vous être utiles :

  • La postfloculation. Un excès de floculant pourra également provoquer une eau trouble. Avec un pH supérieur à 7,6, le floculant va se solubiliser et traverser le filtre. Résultat, une eau trouble.
  • Si le revêtement de votre piscine est une peinture appliquée sur une paroi béton, la décomposition de la peinture pourra elle aussi être à l’origine d’une eau trouble.

L’eau de votre piscine est trouble ?

Maintenant vous savez pourquoi et vous pouvez réagir en conséquence.

Cet article vous a été utile ou vous a plu ?

 Mon souhait est de vous apporter de l’information utile et accessible à tous.

N’hésitez pas à me faire part de vos questions ou remarques dans les commentaires ci-dessous.

Elles m’aideront à vous proposez des articles toujours plus en adéquation avec vos attentes.

Vous avez aimé l'article ?      

Merci de le partager avec vos amis sur Twitter ou Facebook, en cliquant sur les boutons des réseaux sociaux.

D'avance merci 😉

 

Et pourquoi ne pas consulter :

Une remarque, un avis, une question ?


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Vos devis, gratuit et sans engagements

Un nouvel article ?
Soyez les 1ers informés

En soumettant ce formulaire, j'accepte que mes informations soient utilisées dans le cadre de ma demande et de la relation personnalisée qui peut en découler.

Vos cadeaux de bienvenue

Top articles : les plus lus

«Eau de piscine trouble, blanchâtre. Mais que se p...
Vues : 380.272
« Comment maîtriser le TAC de votre piscine ? »
Vues : 161.061
« Comment rattraper l’eau d’une piscine verte »...
Vues : 124.417
« Du bicarbonate pour ma piscine ? Et pourquoi pas...
Vues : 121.408

Comme des poissons dans l’eau.

Chercher un article par catégories