Accroches 4 - 60p
bannière Oklyn 2 bis

« Un régulateur de pH, est-ce vraiment utile ? »

Le pH ! Voilà quelque chose qui revient systématiquement lorsque vous parlez de l’entretien de votre piscine privée. J’y ai par ailleurs spécifiquement consacré un article, dont je vous conseille de prendre connaissance en suivant ce lien.

Effectivement, ce fameux pH est un paramètre très important dans le maintien d’une eau parfaitement saine et claire. Il est donc essentiel de le contrôler souvent. De préférence 1 fois par semaine, voire même 2 fois par semaine en période estivale ou de forte fréquentation. Vous pourrez ainsi réagir l’ajuster à la moindre dérive.

régulateur de pH

Régulateur de pH avec ses accessoires

1/ Le contrôle

Pour effectuer ce contrôle et procéder à l’éventuelle régulation nécessaire, 2 solutions s’offrent à vous.

  • La solution manuelle :

À l’aide des tests adéquats (bandelettes, colorimétrie, …), mesurez votre taux de pH. Procéder à sa correction en ajoutant la quantité de produit (pH + ou pH -) nécessaire.

La fréquence de cette tâche peut vite devenir une corvée !

  • La solution automatisée :

Un automatisme va s’occuper, à votre place. C’est donc lui qui va se charger de l’ajustement du taux.

Cet automatisme porte un nom : le régulateur de pH ou pompe poseuse de pH.

2/ Mais plus précisément, c’est quoi un régulateur de pH

Le régulateur de pH est un appareil électronique dont le rôle est de garantir un taux de pH constant dans l’eau de votre piscine. Grâce à lui, finie la corvée du contrôle et de l’ajout de correcteur et plus de risques d’erreurs dues à une interprétation imprécise des bandelettes de mesures. 

2-1/ Et ça fonctionne comment ?

Le régulateur de pH est un appareil doté d’une double fonction

  • Dans un 1er temps il mesure le taux de pH de l’eau de votre piscine, 
  • Ensuite il injecte le produit nécessaire afin d’effectuer la correction nécessaire du taux.

Concernant la mesure du taux de pH, il existe 2 manières de procéder, en fonction du régulateur.

  • Soit celui-ci utilise une sonde spécifique placée sur le circuit de refoulement.
  • Soit il utilise une chambre d’analyse, souvent situé dans le corps du régulateur, dans laquelle vous avez dérivé une partie de l’eau de votre circuit de refoulement.

Dans la majorité des cas, votre régulateur utilisera une sonde déportée pour mesurer le taux de pH.

Le résultat de la mesure est ensuite comparé au point de consigne que vous avez programmé.

En fonction du résultat, une micropompe doseuse aspire le produit correcteur (pH+ ou pH-), selon les besoins habituels de votre piscine puis l’injecte dans l’eau de votre piscine afin de corriger votre pH.

2-2/ Un contrôle continu

Votre pH est donc contrôlé en permanence ! La correction en cas de dérive par rapport au point de consigne est immédiate et proportionnée en n’injectant que la quantité nécessaire de produit correcteur.

Concernant la gestion du pH, votre travail sera alors limité.

Vous n’aurez plus qu’à :

  • Entretenir la sonde,
  • Vérifier régulièrement le niveau de liquide correcteur dans le bidon afin que celui-ci ne soit jamais vide.

3/ Que des avantages ?

Comme je l’indiquais ci-dessus, les principaux avantages sont le contrôle et l’ajustement continu de votre taux de pH. 

Cette situation apporte de nombreux avantages :

  • Si votre bidon de produit correcteur (pH+ ou pH-) n’est pas vide, ne rigolez pas, ça arrive plus souvent que vous ne pensez, le pH de l’eau de votre piscine sera toujours conforme à la consigne que vous aurez paramétrée.

Fini les risques de sous ou surdosage.

  • Comme le contrôle est permanent, les ajustements seront réalisés dès l’apparition d’une dérive. Celle-ci n’aura donc pas le temps de s’accentuer.

Au final, un contrôle plus précis pour un taux plus juste.

  • Des économies sur les produits d’entretien. Les écarts étant corrigés immédiatement, vous utiliserez au final moins de produits correcteurs. Votre eau étant bien équilibrée, elle nécessitera également une adjonction moindre de produits complémentaires (anticalcaire, …) et sera bien moins sujette au développement des algues.

Une eau équilibrée pour moins de produits.

  • Que vous désinfectiez votre piscine au chlore, au brome, avec une électrolyse au sel ou autres, un taux de pH en permanence correct améliorera l’efficacité de votre traitement.

Un bon pH pour un traitement plus efficace.

  • Fini les manipulations répétées avec les seaux de correcteur à répandre dans l’eau. C’est le régulateur qui s’occupe de cette corvée.

Le régulateur travaille pour vous.

  • Vous pouvez même partir sereinement, sans trop vous inquiéter de l’état dans lequel vous allez retrouver l’eau de votre piscine à votre retour.

Une eau propre à votre retour.

  • Bien évidemment, l’utilisation d’un régulateur de pH peut-être implémenté avec n’importe quelle type de traitement.

Compatible avec tous les traitements.

4/ Conclusion

Un régulateur de pH est donc une formidable aide concernant l’analyse du taux de pH contenu dans l’eau de votre piscine. Il permet d’automatiser cette action afin de vous faciliter cette partie de l’entretien. Sans compter qu’il est totalement indépendant du type de traitement que vous mettez en oeuvre.

Au final, c’est donc un gain de temps et de confort non négligeable.

Dans le même principe, vous pouvez aller plus loin encore dans l’automatisation.

Vous pouvez par exemple automatiser la désinfection de votre eau en installant :

  • une pompe doseuse pour automatiser l’injection de chlore ou d’oxygène actif,
  • un brominateur pour la gestion du brome,
  • ou encore un électrolyseur au sel. 

PS : Si vous envisagez la mise en place d’un dispositif de désinfection automatisé pour votre piscine, la présence d’un régulateur automatique de pH est fortement conseillé.

Dans le prochaine article à paraître très prochainement, que vous pouvez consulter ici, j’aborderai la partie choix et installation de votre régulateur de pH.

Cet article vous a été utile ou vous a plu ?

 Mon souhait est de vous apporter de l’information utile et accessible à tous.

N’hésitez pas à me faire part de vos questions ou remarques dans les commentaires ci-dessous.

Elles m’aideront à vous proposez des articles toujours plus en adéquation avec vos attentes.

Vous avez aimé l'article ?      

Merci de le partager avec vos amis sur Twitter ou Facebook, en cliquant sur les boutons des réseaux sociaux.

D'avance merci 😉

Crédit photos : © www.zodiac.fr


Et pourquoi ne pas consulter :

Une remarque, un avis, une question ?


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Dehlinger Alain

7 mois ago

Bonjour esque cela peut se monter pour une piscine h sol « laguetto » car je ne vois pas comment installer la sonde .Merci pour vos bon conseils .cordialement.

Emmanuel

7 mois ago

Bonsoir,

La sonde s’installe après le filtre, sur la canalisation qui va vers les refoulements

Cordialement
Emmanuel

VacanceluberonFr

7 mois ago

Bonjour à tous,
Merci pour cet article qui trace les avantages d’un régulateur pH.
Néanmoins, il a été omis de citer les inconvénients :
– le prix
– temps pour l’installation mécanique et électrique
– prévoir du temps pour l’entretien annuel
Cet entretien annuel consiste à :
– enlever la sonde pH pour la remplacer par un bouchon à vis
– graisser le tube qui se fait écraser par les rouleaux de la pompe doseuse
– mettre de ‘l’eau dans ce tube durant la période de non utilisation.
Aérer le local où se trouve ce régulateur, car les condensateurs
électrochimiques de la carte électronique n’aiment pas la chaleur.
Pensez à bien choisir un régulateur qui dose aussi bien du pH- que du
pH- car suivant le traitement de votre piscine il faudra tantôt mettre
l’un ou l’autre de ces produits.
Bonnes baignades

Emmanuel

7 mois ago

Bonsoir,

Merci beaucoup pour ce commentaire. Cependant je ne pense pas que l’on puisse parler d’inconvénients dans le cadre des éléments que vous citez.
– Le prix. Oui, tout à un prix et automatiser le traitement de sa piscine aussi, malheureusement.
– Le temps d’installation. Tout comme l’installation de votre piscine, de son système de filtration et de tous les éléments y afférent il faudra un peu de temps pour le mettre en place.
– L’entretien annuel. Effectivement, j’ai oublié de le mentionner dans cet article. J’en parle dans mes articles sur l »hivernage puisque c’est à ce moment là qu’il faut le faire, mais vous avez tout à fait raison de le rappeler et votre remarque est donc un complément bien utile à l’article.
– L’utilisation possible de pH+ et de pH-. Dès le début de l’article je parle bien d’ajuster le taux de pH avec du pH+ ou du pH- en fonction de votre situation. Lors du paramétrage du régulateur, il faut donc effectivement lui indiquer dans quel sens il va devoir faire la correction et donc quel type de produit il va injecter.

Merci encore pour ces précisions et bonne saison de baignade à vous aussi.
Cordialement
Emmanuel

Vos devis, gratuit et sans engagements

Vos cadeaux vous attendent.
Indiquez-moi où
je dois vous les envoyer.

En soumettant ce formulaire, j'accepte que mes informations soient utilisées dans le cadre de ma demande et de la relation personnalisée qui peut en découler.

Cadeaux de bienvenue pour l'accès au bulletin d'informations de sa-piscine

Top articles : les plus lus

«Eau de piscine trouble, blanchâtre. Mais que se p...
Vues : 383.842
« Comment maîtriser le TAC de votre piscine ? »
Vues : 164.551
« Comment rattraper l’eau d’une piscine verte »...
Vues : 127.962
« Du bicarbonate pour ma piscine ? Et pourquoi pas...
Vues : 124.380

Comme des poissons dans l’eau.

Chercher un article par catégories