Extra pour moins 1€ 3080x450 2

« Les clefs pour une eau de piscine équilibrée »

Dans les 2 précédents articles je vous ai détaillé les 3 paramètres à maîtriser pour avoir une eau de piscine équilibrée. Vous connaissez maintenant leur utilité, ce qui les fait évoluer et quels sont les actions à entreprendre pour les maîtriser.

eau de piscine équilibrée
Analyser votre eau (© propiscine.fr)

Mais je pense que je ne vous apprends rien si je vous dis qu’ils n’évoluent pas chacun de leur côté !

1/ L’interdépendance entre ces 3 paramètres

Si vous voulez bénéficier d’une eau de piscine équilibrée, il va falloir ajuster ces 3 paramètres de manière coordonnée. Ainsi la modification de l’un de ces paramètres nécessitera toujours le ré-ajustement d’au moins l’un des 2 autres. 

Et voilà que ça se complique sérieusement !

Mais rassurez-vous, il y a un outil qui va vous aider dans cette tâche.

C’est la balance de Taylor.

Pour ceux qui me suivent depuis un moment, vous en avez déjà entendu parler. Je lui ai consacré un article entier que vous pouvez retrouver en suivant ce lien.

Mais concrètement, de manière simple :

  • qu’est-ce que la balance de Taylor ?
  • qu’est-ce qu’elle va vous apporter ?
  • comment vous allez pouvoir vous en servir ?

 1-1/ Commençons par la 1ère question.

La balance de Taylor se présente sous la forme d’un diagramme permettant de matérialiser les combinaisons idéales, dans le cadre d’une eau équilibrée,  entre le pH, le TAC et le TH

1-2/ Pour répondre à la 2ème question.

Elle va vous permettre, à l’aide de 2 valeurs, de déterminer la 3ème

Si par exemple vous connaissez le TH de votre eau et que vous souhaitez un pH bien précis, la balance de Taylor vous permettra de déterminer la valeur du TAC de manière à avoir votre eau de piscine équilibrée. 

Génial non  ?

En règle générale, on utilise comme 1ère valeur celle du TH. C’est effectivement celle sur laquelle vous ne pourrez quasiment pas agir. Donc autant s’en servir comme point de départ.

Vous déterminez ensuite le pH que vous souhaitez. Avec la balance de Taylor, une lecture directe sur le diagramme vous donnera la valeur du TAC. Vous avez maintenant les valeurs des 3 paramètres, les uns par rapport aux autres pour avoir une eau de piscine parfaitement équilibrée.

La réponse à la 3ème question est un peu plus longue. Elle fait donc l’objet d’un paragraphe complet, à savoir celui qui suit.

2/ Utiliser la balance de Taylor pour une eau de piscine équilibrée

Ci-dessus, je vous ai indiqué que vous devrez utiliser un diagramme. Voici donc ce fameux diagramme appelé balance de Taylor.

balance de Taylor pour une eau de piscine équilibrée
Balance de Taylor

Note : sur le diagramme ci-dessus 200ppm correspondent à 20°f

  • Comme je vous l’indiquais, la 1ère valeur à positionner est le TH

Vous allez donc le positionner, en fonction de sa valeur, sur la ligne verticale situe à droite.

  • Déterminez ensuite le niveau de pH souhaité. En général 7,2 si vous traitez au chlore.

Le principe de la balance de Taylor consiste à relier par une droite les différents paramètres permettant d’avoir une eau de piscine équilibrée.

Ainsi, comme vous avez positionné votre TH, puis que vous avez défini votre pH, il ne vous reste plus qu’à relier ces 2 valeurs à l’aide d’une droite. Cette droite devra alors être prolongée jusqu’à ce qu’elle coupe la ligne verticale de gauche, représentant l’axe comportant les valeurs du TAC. 

  • L’intersection avec cette ligne vous donnera donc la valeur du TAC nécessaire pour obtenir une eau de piscine équilibrée.

De la même manière, la balance de Taylor vous permettra par exemple de déterminer la valeur de pH en fonction du TH et du TAC.

C’est le cas dans l’exemple ci-dessus, ou la Balance de Taylor a permis de déterminer la valeur du pH grâce à un report du TH et du TAC. Ainsi, avec un TH de 250ppm et un TAC de 100ppm, votre pH d’équilibre sera d’environ 7,4.

3/ En conclusion

3-1/ La gestion de ces 3 paramètres

Le pH, les bicarbonates (TAC), le calcaire (TH) et le gaz carbonique présents dans l’eau sont essentiels à son équilibre.

Concernant les 3 premiers, ce sont donc des paramètres à contrôler très régulièrement. Pour ce faire, vous trouverez de multiples systèmes d’analyses (bandelettes, testeurs électroniques, …). 

Pour ce qui est du 4ème, faire la chasse aux responsables du « dégazage » vous permettra de conserver les bicarbonates dans l’eau. Vous pourrez ainsi maintenir un pH plus stable tout en limitant les dépôts de calcaire.

Au final, la chose la plus importante à retenir et ce n’est pas un scoop, concerne le pH. 

  • S’il est correct et stable dans le temps, c’est que vous avez une eau de piscine équilibrée. 
  • Si ce n’est pas le cas, il vous faudra connaitre les éléments abordés dans cet article. 

Ils vous permettront de pouvoir équilibrer l’eau en ayant une bonne maîtrise de ce que vous faites. C’est une condition sine qua none si vous ne voulez pas aggraver plus encore la situation.

Vous avez défini les valeurs idéales ? 

Vous devrez maintenant procéder à l’ajustement des valeurs réelles de votre eau de piscine

Pour ce faire, une précision importante.

Lorsque vous ajustez les paramètres et plus particulièrement le pH, faites le « en douceur », progressivement, étape par étape.

Il ne faut jamais rectifier brutalement le pH. 

C’est d’autant plus vrai si vous utilisez de l’acide chlorhydrique, ce que je déconseille. Cet acide fort agit brutalement et créé du tartre s’il est utilisé non dilué.

3-2/ Les effets du temps

Avec le temps et les traitements successifs, votre eau de piscine va se charger de plus en plus fortement en sels minéraux et autres (stabilisant par exemple). L’équilibrer sera donc de plus en plus difficile. 

C’est pourquoi il est nécessaire de renouveler chaque année entre 30% et 50% de l’eau de votre piscine. Elle n’en sera que plus saine et facile à gérer, car moins chargée, avec à la clef de substantielles économies de produits. 

Attention, le remplacement de la simple évaporation naturelle de l’eau lors des fortes chaleurs ne suffit pas !

Effectivement, dans ce cas, ce n’est que de l’eau qui s’évapore et non les substances minérales comme le sel de calcium (calcaire). Moins d’eau, mais toujours autant de substances minérales implique donc une concentration plus importante de ces derniers. 

En compensant simplement l’évaporation par un ajout d’eau, vous n’allez donc pas baisser la concentration de sels minéraux mais bien l’augmenter.

Oui ! 

Dans votre piscine, avant l’ajout, vous avez moins d’eau mais toujours autant de sels minéraux. L’eau que vous allez rajouter contient elle aussi des sels minéraux, même si leur concentration n’est pas aussi forte que celle de votre piscine. 

Après remplissage, la concentration en sels minéraux de l’eau de votre piscine sera donc moins forte qu’avant le rajout, mais plus forte que celle de l’eau ajouté. 

Au final la concentration de sels minéraux dans l’eau de votre piscine, à volume d’eau équivalent, sera donc plus importante qu’avant l’évaporation !

Pour la baisser vraiment, il faudra donc bien vider une partie de l’eau qui est très concentré et la remplacer par de l’eau neuve qui elle est normalement concentrée.

Cet article vous a été utile ou vous a plu ?

 Mon souhait est de vous apporter de l’information utile et accessible à tous.

N’hésitez pas à me faire part de vos questions ou remarques dans les commentaires ci-dessous.

Elles m’aideront à vous proposez des articles toujours plus en adéquation avec vos attentes.

Vous avez aimé l'article ?      

Merci de le partager avec vos amis sur Twitter ou Facebook, en cliquant sur les boutons des réseaux sociaux.

D'avance merci 😉


Et pourquoi ne pas consulter :

Une remarque, un avis, une question ?


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Vos devis, gratuit et sans engagements

Avantage pour moins 1€ 400x276

Top articles : les plus lus

Chercher un article par catégories

Comme des poissons dans l’eau.

Avantage pour moins 1€ 400x276