« Pourquoi maintenir un pH idéal ? »

S’il y a un indicateur de qualité de l’eau de la piscine dont tout le monde a entendu parler, c’est bien le pH.

Mais êtes-vous sur de bien le connaître ?

C’est effectivement un indicateur déterminant pour avoir une eau de baignade de qualité. Le problème, car il y en a un, est que cette qualité est amené à varier constamment. L’eau de votre bassin est un milieu vivant évoluant sans cesse aux gré de nombreux facteurs extérieurs comme la température, le temps, les pollutions diverses et variées (environnement, baigneurs, …).

Vérifier souvent la qualité de votre eau de baignade est donc une nécessité. A commencer par le pH de cette dernière afin de procéder aux ajustements nécessaires.

 

Echelle du pH

Echelle du pH

 

Un petit tour d’horizon pour en découvrir ou redécouvrir toutes les facettes de celui-ci.

1/ Le pH c’est quoi exactement ?

Le pH, ou potentiel Hydrogène est un indicateur important pour tous les liquides et donc également pour l’eau de votre piscine. Il permet de mesurer l’acidité ou l’alcalinité (ou basicité) de celle-ci.

Plus précisément, il représente la concentration des ions hydrogènes dans l’eau. Pour ce faire on utilise une échelle de valeurs allant de 0 à 14.

Une eau naturelle et pure, donc neutre, a un pH de 7 à 25°C. Elle est alors équilibrée en ions hydrogènes positifs et négatifs.

  • Si votre pH est compris entre 0 et 6 ?

Votre eau est considérée comme acide et donc corrosive,

  • S’il est plutôt entre 8 et 14 ?

Elle sera alcaline (ou basique) et donc entartrante,

  • Avec un pH de 7, comme je l’indiquais ci-dessus, vous aurez une eau neutre.

 

2/ Le pH idéal pour ma piscine et pourquoi !

Pour être propice à la baignade et non agressive pour les baigneurs, l’eau de votre piscine devra être légèrement basique.

Le taux idéal admis est de 7,4.

Pourquoi ?

Parce qu’il correspond à la valeur du liquide lacrymal (les larmes). Ce sera donc le moins agressif pour les yeux. On considère cependant que le pH est correct s’il est compris entre 7,2 et 7,6.

Ce paramètre, qu’il est nécessaire de maîtriser, a un effet important sur de multiples paramètres comme :

  • l’activité des désinfectants,
  • l’irritation des yeux et de la peau,
  • la corrosion des installations métalliques,
  • la floculation du sulfate d’alumine,
  • la précipitation des sels de calcium qui provoque l’entartrage du revêtement, des canalisations et du système de filtration,
  • le développement des algues.

Vous devrez donc le contrôler régulièrement et l’ajuster afin qu’il soit en permanence compris entre ces valeurs. Il en va de la qualité et de l’équilibre de l’eau de baignade, mais également de l’efficacité de vos traitements.

3/ Qu’est ce qui peut faire varier le pH, et les conséquences de ces variations

3-1/ Variations

Ok, il faut le surveiller, mais qu’est ce qui peut le faire varier ?

Les facteurs pouvant engendrer une variation du pH sont nombreux.

On trouve notamment :

  • La température, autant de l’eau qu’extérieure,

La hausse augmente le pH et favorise la prolifération d’algues qui elles aussi font augmenter à leur tour le pH.

  • Les produits que vous allez utiliser pour traiter votre eau et plus particulièrement les désinfectants.

Non seulement ils impactent le pH, mais leur efficacité est directement lié à ce dernier. Par exemple, le chlore est efficace à 100% avec un pH de 5,5 mais l’eau serait trop acide pour s’y baigner. Il est conseillé de le maintenir entre 7,2 et 7,4, pour un traitement au chlore qui sera alors efficace à 60%. Pour un traitement au brome, votre pH devra se situer entre 7,4 et 7,6.

Les produits qui baissent le pH :

Chlore, Brome, floculants

Les produits qui augmentent le pH :

HypoChlorites

  • Les pollutions externes (les pollens, saletés …)
  • Les pollutions apportés par les baigneurs (sueur, crèmes solaires, …)
  • Le type de revêtement

Un revêtement en ciment (enduit) augmente le pH

  • Le brassage de l’eau

Celui-ci libère le gaz carbonique (CO2) naturellement présent dans l’eau. Ceci a pour effet d’augmenter le taux de calcaire qui n’est plus détruit pas le CO2, et de relever le pH.

Les fontaines, jets d’eau, nages à contre courant, débordements dans une goulotte ou grosse fréquentation du bassin libèrent du CO2 de par les remous qu’ils provoquent. De ce fait l’eau deviendra donc plus basique (plus de calcaire) et parallèlement le pH augmentera.

  • Les adjonctions d’eau

Qu’elles soient volontaires (rajout d’eau) ou pas (pluies), les rajouts d’eau sont susceptibles de modifier le pH. Cette modification dépendra directement de l’origine de ce rajout (pluies acides pour les régions industrielles, eau collectée dans un puit ou un bac de récupération).

Afin de maitriser cette variation, il est conseillé d’effectuer toute adjonction volontaire à partir de l’eau courante disponible au robinet. Vous la paierez un peu plus cher que celle du puits par exemple, mais vous y gagnerez largement en évitant les rajouts de produits pour la rendre propice à la baignade.

  • L’alcalinité (TAC) et la dureté (TH) de l’eau. En fonction de votre région, elle sera plus ou moins calcaire.

Pour compléter votre information, je vous invite à lire cet article spécifiquement dédié aux variations du pH et comment les maîtriser.

3-2/ Conséquences

Les conséquences d’un pH mal équilibré sont multiples.

Vous aurez notamment :

  • Une altération de la qualité de l’eau.

Les 1ers signes visibles sont un changement de couleur de l’eau. Les phénomènes se traduisent par le développement de calcaire ou l’apparition d’algues.

  • Une efficacité moindre des produits désinfectants, des floculants et algicides.
  • Des irritations au niveau des yeux et de la peau.
  • Une dégradation ou une usure prématurée des matériels (système de filtration, revêtement, conduites, …).

4/ Mesurer et réagir aux variations de pH

Le pH bouge et il faut le rectifier.

OK, mais comment je le mesure ?

Vous avez le choix entre 4 principales méthodes permettant de mesure la densité des ions hydrogènes positifs (H+), responsable de l’acidité de l’eau.

1/ Les bandelettes d’analyse

Simple, économique mais la moins efficace.

Pour effectuer la mesure, vous aller utiliser une bandelette d’analyse comportant du réactif chimique. Il vous suffit de l’immerger quelques secondes dans l’eau puis de comparer la couleur obtenue avec une échelle de référence présente en général sur le tube.

La précision est relative car l’air ambiant ou vos doigts si par malheurs vous touchez les réactifs, impacts plus ou moins fortement les résultats.

Il est donc préférable d’utiliser l’une des 3 autres méthodes.

2/ Les testeurs de pH colorimétriques

Ils se présentent sous forme de réactifs liquides ou de comprimés. Vous remplissez une éprouvette avec de l’eau de piscine puis y mettez le réactif. Il ne vous reste plus qu’à comparer le résultat avec les couleurs de l’échelle de référence présente sur l’éprouvette.

3/ Le testeur de pH électronique

Rapide, simple et efficace.

Il permet de connaître avec précision, par une simple lecture sur un écran, le taux de pH. Vous en trouverez à partir d’une vingtaine d’euros (prix 2014) pour les plus simples.

4/ Le régulateur de pH

Le must !

Non seulement il vous permet une lecture instantané, mais en plus il régule si besoin.

Branché sur votre circuit de filtration, cet appareil intègre un testeur de pH en continu mais également un pompe doseuse. Cette dernière injecte automatiquement en fonction de sa programmation, du pH + ou du pH – afin ramener le pH de votre eau au niveau souhaité.

Intervenant dès l’apparition d’une évolution du pH il permet, en le corrigeant de suite, non seulement de garder une mesure de pH idéale mais également de limiter fortement la quantité de produit nécessaire. A la clé, un niveau toujours parfait et de belles économies de produit. Voici un article pour tout connaitre sur le régulateur de pH.

5/ A savoir

En fonction du résultat de votre analyse, il vous faudra corriger le pH à la hausse ou à la baisse. Pour ce faire vous allez utiliser du pH- ou du pH+.

N’oubliez pas que l’échelle du pH est logarithmique !

Ainsi une eau avec un pH de 6 est 10 fois plus acide qu’une eau avec un pH de 7. Et donc une eau avec un pH de 5 est 100 fois plus acide que celle avec un pH de 7 !

Il vous faudra donc parfois une quantité importante de pH – ou pH+ pour rattraper votre eau. D’ou l’importance de le mesurer régulièrement afin de pouvoir agir dès les 1ères dérives. Vous limiterez ainsi l’apport en produit correctif. C’est là que l’on mesure toute l’utilité d’un appareil régulateur de pH !

Votre pH n’a maintenant plus de secret pour vous ?

Je vous propose donc d’étudier dans l’article à venir la semaine prochaine l’article paru ici un autre indicateur à surveiller, le TAC

Cet article vous a été utile ou vous a plu ?

 Mon souhait est de vous apporter de l’information utile et accessible à tous.

N’hésitez pas à me faire part de vos questions ou remarques dans les commentaires ci-dessous.

Elles m’aideront à vous proposez des articles toujours plus en adéquation avec vos attentes.

Vous avez aimé l'article ?      

Merci de le partager avec vos amis sur Twitter ou Facebook, en cliquant sur les boutons des réseaux sociaux.

D'avance merci 😉

Crédit photos : © piscineinfoservice.com

Et pourquoi ne pas consulter :

Une remarque, un avis, une question ?


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


« Pourquoi maintenir un pH idéal ?...

5 ans ago

[…] S’il y a un indicateur de qualité de l’eau de la piscine dont tout le monde a entendu parler, c’est bien le pH. Mais êtes-vous sur de bien le connaître ?  […]

grimal

3 ans ago

Très bon article claire et explicite.
Il permet de comprendre et agir dans le bon sens pour un quidam, comme moi, qui ne maîtrise correctement pas ces paramètres.
Continuer dans ce sens.
Pour Google: type d’article à placer en premier dans leur liste de propositions.

Emmanuel

3 ans ago

Bonjour,

Merci beaucoup pour vos encouragements.

Bien cordialement
Emmanuel

Vos devis, gratuit et sans engagements

Votre filtration s'encrasse rapidement ?

Evitez cette galère et retenez les pollutions, dès votre panier de skimmer.

Entretien facilité, meilleure filtration, économies d'eau, ... avec Skimm-Protect, efficacité garantie ! 👍

Essayez et constatez. 😍

Carre et 3 logo 2 v1

Recommandé par nos utilisateurs …

bannière-ebook-350-300

Top articles : les plus lus

Chercher un article par catégories

Comme des poissons dans l’eau.

250x250_choix_fun_v2