Offre special automne 1500x223
bannière Oklyn 2 bis

« Tous les éléments pour enfin comprendre les variations du pH »

Un problème avec votre pH ? Les variations du pH sont la bête noire de bien des propriétaires de piscines privées. C’est peut-être même également le vôtre ?

Ceci explique le nombre important de questions que vous me posez régulièrement concernant les variations du pH. Aussi j’ai décidé d’écrire un article sur ce sujet. Il va vous expliquer de manière simple, comment vous allez pouvoir gérer les variations du pH de l’eau de votre piscine.

Les variations du pH

Les variations du pH

1/ Le pH, petite présentation

Je l’ai déjà fait dans un précédent article que vous trouverez en suivant ce lien. Je pense cependant qu’un petit rappel ne peut être que bénéfique.

1-1/ Les généralités

Le potentiel Hydrogène, pH de son petit nom, est un indicateur essentiel de la qualité de votre eau de piscine. Sa valeur permet de vous spécifier si votre eau est acide, neutre ou basique.

Cette valeur est exprimée sur une échelle allant de 0 à 14.

1-2/ L’échelle de mesure

Point important, cette échelle n’est pas linéaire, mais logarithmique !

Ainsi une eau avec un pH de 6 par exemple est 10 fois plus acide qu’avec un pH de 7. Et avec un pH de 5, elle est 100 fois plus acide !

Ceci justifie l’importance de contrôler régulièrement votre pH afin de réagir dès le début d’une dérive. Car si la dérive s’accentue, la quantité de produit correcteur nécessaire pour rétablir la situation peut rapidement devenir très importante.

1-3/ Les valeurs

Si l’on reprend l’échelle des valeurs, votre eau pourra être de 3 types :

  • Avec un pH inférieur à 7, elle sera considérée comme une eau acide et donc corrosive.
  • Avec un pH de 7, votre eau sera neutre.
  • Avec un pH supérieur à 7, votre eau sera cette fois considérée comme basique (alcaline) et donc entartrante.

Pour la baignade, le taux considéré comme idéal est de 7,4, soit légèrement basique.

Pourquoi ?

J’ai donné la réponse dans cet article ;-).

Concernant l’eau de votre piscine, il est donc conseillé de maintenir votre pH selon votre traitement, dans une fourchette allant de 7,2 à 7,6.

Pourquoi ?

Normalement vous le savez déjà, puisque vous avez lu mon article où je vous explique pourquoi 7,4 est le pH idéal. Sinon, vous le trouverez ici.

Après cette brève présentation, revenons à l’objet même de cet article, les variations du pH.

2/ Il monte, monte, …

C’est le cas le plus fréquent. Votre pH a tendance à monter constamment … et c’est normal.

Effectivement, en utilisant votre piscine vous faites exactement ce qu’il faut, bien involontairement je vous rassure, pour faire monter votre pH.

2-1/ Alors pourquoi il monte ?

  • En utilisant votre piscine, vous faites des remous dans l’eau. Jouer, plonger, sauter, nager, … . Toutes ces actions provoquent la libération du gaz carbonique contenu dans l’eau, ce qui a pour conséquence une augmentation de son pH.

Et vos équipements vont faire de même. Si vous avez une piscine à débordement ou êtes équipé d’une cascade, d’une nage à contre-courant, le résultat sera identique : dégagement du gaz carbonique contenu dans l’eau.

  • Le même phénomène se produit lorsque la pression atmosphérique baisse et que le temps devient orageux (dégazage du gaz carbonique et augmentation du pH).
  • La construction de votre bassin peut aussi être un facteur influençant. Les matériaux alcalins (béton, enduits par exemple), auront tendance à provoquer une hausse de votre pH.
  • Même votre traitement peut faire monter votre pH. C’est le cas si votre piscine est équipée d’un électrolyseur au sel (hypochlorite de sodium).
  • Dernier cas, l’usage de produits alcalins … sans que vous le sachiez forcément. Ainsi, l’utilisation de produits comme la javel ou l’hypochlorite de calcium (chlore sans stabilisant) provoqueront également une augmentation de votre pH.

2-2/ Comment je le fais redescendre ?

La solution : utiliser un correcteur de pH à la baisse spécial piscine (pH-).

Vous le trouverez sous 2 formes.

  • En poudre, pour un usage facile et rapide.
  • En liquide, pour un traitement en continu à l’aide d’un régulateur de pH.

2-3/ Je n’y arrive pas …

Vous avez du mal à faire baisser votre pH ?

Votre TAC est sûrement trop élevé.

Non seulement celui-ci maintien une valeur haute du pH, mais en plus il tamponne l’eau. En d’autre termes, un TAC élevé limite les variations du pH.

Dans ce cas, il vous faudra de la patience. Continuer à utiliser du pH- et y aller petit à petit. Le TAC baissera en même temps que votre pH.

Sachez qu’avec un TAC élevé, il vous faudra beaucoup de pH- pour faire baisser votre pH. Mais plus le TAC baissera, moins il faudra de correcteur pour un résultat équivalent. D’où l’intérêt d’y aller progressivement en mesurant régulièrement les taux de pH et de TAC.

En parallèle, vous pouvez aussi faire baisser votre TAC. Pour ce faire, il suffit de faire des remous dans l’eau de votre piscine afin de libérer le gaz carbonique. Cascade, nage à contre-courant ou même les refoulements orientés vers le haut permettront cette baisse.

3/ Il baisse, baisse …

Cette situation est beaucoup moins fréquente. Elle peut toutefois se présenter, en fonction de votre eau et de certains paramètres que je vous présente ci-après.

3-1/ Pourquoi il baisse ?

  • Si vous utilisez des produits acides, comme le chlore stabilisé, vous baisserez naturellement votre pH.
  • La pluie et notamment les pluies acides. Le pH de l’eau de pluie est de 5,6, mais dans le cas des pluies acides, il peut baisser jusqu’à 4 !
  • Une présence en sels minéraux trop faible dans votre eau et donc un TAC trop bas. Je vous invite à consulter mon article sur le TAC pour compléter votre information sur ce point.
  • Je finis par le cas le plus insidieux, car on n’y pense jamais, ou presque. Le mauvais étalonnage la sonde de pilotage de votre régulateur de pH, si vous en êtes équipé bien sûr. 

3-2/ Comment je le fais remonter ?

Dans l’ordre, je vous conseille de procéder ainsi.

  • Vérifiez et étalonnez votre sonde si vous ne l’avez pas fait depuis un moment. L’étalonnage est à faire au minimum au début de chaque saison. Toutefois, il n’est pas superflu de l’étalonner une fois ou deux en cours de saison, surtout si la sonde commence à être vieillissante.
  • Augmentez votre TAC si celui-ci est trop faible. Dans l’idéal, il devrait être compris entre 80°f et 150°f.
  • Utilisez un produit correcteur de pH à la hausse (pH +). Comme pour le pH -, vous en trouverez soit en poudre pour une utilisation plus aisée, soit sous forme liquide pour une utilisation avec un régulateur de pH. Un point de vigilance si vous utilisez un régulateur de pH. Celui-ci nécessitera un paramétrage différent s’il doit travailler avec du pH + ou du pH -. Cet article vous apportera toutes les explications nécessaires sur l’utilisation d’un régulateur de pH.

4/ Mon Ph est instable

Comme je l’indiquais ci-dessus, le TAC permet de limiter les variations du pH. Ainsi si un TAC élevé rend difficile les variations du pH, un TAC trop faible les favorise.

Votre pH ne cesse de varier à la moindre occasion (baignade, pluie, …) ?

Pas de doute, votre TAC est trop faible.

C’est souvent le résultat d’un apport trop important de pH- dans le but de faire baisser « rapidement » un pH trop élevé. Effectivement, en baissant rapidement le pH, vous baissez également le TAC et du coup vous détruisez l’équilibre de l’eau.

Je me répète donc, allez-y doucement et progressivement en mesurant régulièrement l’évolution des taux (pH et TAC).

Pour faire remonter votre TAC, utilisez du TAC +. Mais je vous en dis plus dans cet article.

5/ A garder pour maîtriser les variations du pH

Maintenant vous êtes en mesure de maîtriser la caractéristique la plus importante de l’eau de votre piscine, le pH. Alors, si j’ai un conseil à vous donner, mettez maintenant cet article dans vos favoris.

Ainsi en cas de doute, ou lorsque vous avez des variations du pH, vous pourrez venir le consulter rapidement.

P.S: Il serait même judicieux de faire de même avec le précédent article concernant la balance de Taylor. Rappelez-vous, elle vous permet de déterminer le pH idéal en fonction de votre TAC et votre TH.

Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter de bonnes baignades.

Cet article vous a été utile ou vous a plu ?

 Mon souhait est de vous apporter de l’information utile et accessible à tous.

N’hésitez pas à me faire part de vos questions ou remarques dans les commentaires ci-dessous.

Elles m’aideront à vous proposez des articles toujours plus en adéquation avec vos attentes.

Vous avez aimé l'article ?      

Merci de le partager avec vos amis sur Twitter ou Facebook, en cliquant sur les boutons des réseaux sociaux.

D'avance merci 😉

Et pourquoi ne pas consulter :

Une remarque, un avis, une question ?


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


DANIEL SCHLEGEL

3 mois ago

BONJOUR ,j ‘ai une piscine en béton de 9 m x 5 m avec un liner armé double 1.5 mm qui a été change l ‘année dernière
Durant mon absence au mois de juillet ou il a fait très chaud j ‘ ai consommé exactement 10 m3 soit 350 litres par jour
soit 7 mm jour l eau est actuellement a 30 °
Au printemps j ‘avais constaté des petites fissures au niveau des skimmers ,celles ci ont été colmatées et après cette réparation le niveau n’ avais presque pas bougé avec ou sans filtration
Sachant que je suis équipé avec un abri fermé mais avec une ouverture de 10 cm au milieu afin d ‘éviter l ‘évaporation
trouvez vous cette consommation normale ……? EN LOIRE ATLANTIQUE IL A FAIT CHAUD MAIS PLUS FROID LE NUIT
JE FILTRE 9 HEURES LE JOUR MERCI DE M ECLAIRE DANIEL SCHLEGEL et encore bravo pour votre site !!!!!
daniel .schlegel57@gmail.com 06 03 63 67 56

Emmanuel

3 mois ago

Bonjour,

Il est difficile de calculer exactement l’évaporation de l’eau tellement elle peut être variable en fonction des situations.
Cependant, qu’elle soit importante dans votre cas (eau chaude, abris, …) ne m’étonne pas. Par contre 7mm par jour ça fait tout de même beaucoup, mais pas impossible. Je pense même que c’est le cas.
Vérifiez si vos réparations ont bien tenues et surveillez votre eau pour voir si elle baisse toujours autant. Ce n’est qu’en surveillant régulièrement que vous arriverez à voir si ce n’est que de l’évaporation.

Cordialement

ledentu mathieu

3 mois ago

bonjour chlore est bon, mon ph est de 7.6 voir 7.8, mais mon tac est de: je ne sais pas, sur ma boite d’analyse, la mème que celle qui est présenter il y a 5 niveaux de couleurs, de vert claire a vert foncé, mais sur ma bandelette cela ressort violet, donc, suis je extrêmement au dessus, je suppose que oui, ou en dessous, merci pour vos futurs réponses, au revoir a bientôt.

Emmanuel

3 mois ago

Bonjour,

J’aurais tendance à dire que votre niveau est trop élevé à moins qu’il y ai un défaut avec vos bandelettes (périmées?).
Procurez-vous une autre boite d’analyse et refaites le test.
Par contre, votre pH est bien trop élevé.

Cordialement
Emmanuel

Vos devis, gratuit et sans engagements

Un nouvel article ?
Soyez les 1ers informés

En soumettant ce formulaire, j'accepte que mes informations soient utilisées dans le cadre de ma demande et de la relation personnalisée qui peut en découler.

Vos cadeaux de bienvenue

Top articles : les plus lus

«Eau de piscine trouble, blanchâtre. Mais que se p...
Vues : 382.502
« Comment maîtriser le TAC de votre piscine ? »
Vues : 163.237
« Comment rattraper l’eau d’une piscine verte »...
Vues : 126.876
« Du bicarbonate pour ma piscine ? Et pourquoi pas...
Vues : 123.187

Comme des poissons dans l’eau.

Chercher un article par catégories