« Une piscine basse consommation, oui c’est possible ! »

Budget fonctionnement | 3 commentaires

Sa-piscine, c'est

Votre site d’informations gratuites sur les piscines privées

De l’explication aux conseils, tous les sujets sont abordés dans des articles clairs, complets et accessibles à tous.

Trouvez tout ce que vous cherchez en cliquant sur la petite loupe en haut à droite de votre écran.

Vous aimez sa-piscine ?

Cliquez ici pour m’offrir un café !

Le label BBC, utilisé pour désigner une maison basse consommation, vous le connaissez sans doute tous. Dans le monde de la piscine on parle de PBC pour piscine basse consommation. C’est une notion qui tend à s’universaliser, voire à probablement devenir une norme dans les années à venir.

Dans le précédent article, ainsi que la vidéo Youtube associée, j’avais introduit le sujet en vous expliquant comment il était possible de limiter et maîtriser la consommation d’eau de votre piscine.

Piscine basse consommation

Pour continuer dans cette démarche éco-responsable, je vous livre ici mes conseils pour baisser la consommation, cette fois énergétique, liée aux appareils électriques. Effectivement, de nombreuses personnes sont persuadées que le fonctionnement d’une piscine est gros consommateur d’électricité (filtration, chauffage, éclairage, …). Autrefois, ce fut le cas.

Mais aujourd’hui, il existe des solutions pour réduire très significativement cette consommation et vous permettre de réaliser des économies avec votre piscine basse consommation.

Pour ceux et celles qui sont en phase de réflexion pour l’installation d’une piscine basse consommation, c’est dès sa conception qu’il est possible d’opter pour des solutions éco-responsables. Mais ces questions feront l’objet d’un autre article. Dans celui-ci, concentrons-nous sur les possibilités à mettre en oeuvre sur des piscines existantes afin de les rendre basse consommation.

1/ Votre filtration, un indispensable point de consommation

Votre pompe de filtration est l’élément le plus consommateur en électricité de votre piscine. Elle représente 90% de la consommation, hors un éventuel chauffage. Ceci explique pourquoi c’est par elle que je commence. Elle est donc le 1er élément pour lequel on va chercher à maîtriser la consommation.

1-1/ Le type de pompe

Cette démarche d’optimisation de la consommation de la pompe de filtration ne date pas d’aujourd’hui. Au fil des décennies, les professionnels de la piscine ont largement revu à la baisse leurs recommandations en matière de puissance de pompe de filtration. Ainsi, la FPP (Fédération des Professionnels de la Piscine) préconise de « filtrer plus longtemps avec une pompe de puissance moindre ». Ce type de filtration permet d’assurer une qualité d’eau meilleure qu’une filtration plus courte avec un matériel plus puissant.

A titre d’exemple, en 1980, une pompe de filtration de 2600 Watts permettait de filtrer 25m3/h d’eau pour une consommation annuelle de 5600 kWh. Aujourd’hui, pour effectuer le même travail, on installera plutôt une pompe à vitesse variable de 200 Watts. Le temps de filtration allongé, mais une puissance bien plus faible va permettre de limiter la consommation énergétique annuelle à seulement 860 kWh/an.

Je vous conseille donc de choisir une pompe en fonction de son débit et non de sa puissance et bien adaptée au volume d’eau de votre piscine.

Ainsi, lors d’un remplacement de pompe, nécessaire ou même voulu dans la cadre d’une meilleure maîtrise de votre consommation énergétique, je vous conseille d’installer un dispositif moins puissant, donc moins énergivore. Pour le fonctionnement, vous privilégierez désormais l’allongement du temps de filtration sur la puissance. C’est tout l’intérêts des pompes de filtration à vitesses variables.

Bien que l’investissement soit plus important à l’achat, les pompes à vitesses variables présentent d’indéniables avantages sur le long terme :

  • Une consommation électrique réduite jusqu’à 90%, permettant un amortissement de l’investissement en 3 an en moyenne.
  • Un fonctionnement plus lent donc beaucoup plus silencieux
  • Une meilleure filtration par une durée plus longue
  • Un équipement moins sollicité et par conséquent une durée de vie bien supérieure.

Au final

Les pompes à vitesses variables, permettent de réguler la vitesse de la pompe en fonction des besoins de filtration. Elles représentent pour les piscine la plus grande innovation en termes de sobriété énergétique de ces dernières années.

  • Vous l’aurez compris, une pompe de piscine trop puissante, non seulement va consommer beaucoup plus, mais aussi entraîner une circulation excessive de l’eau. Ceci n’est absolument pas nécessaire pour la garder saine et propre.
  • Si elle est sous-dimensionnée, votre filtration ne sera pas correctement réalisée avec le risque de voir votre eau devenir impropre à la baignade. Les quelques économies réalisées par la consommation plus réduite d’une telle filtration seront largement compensée par les nécessaires traitements permettant de retrouver une eau saine. Sans compter les déséquilibres introduits par ces excès de produits et les temps de non utilisations possible de votre piscine lorsque l’eau n’est pas encore assainie. 
Meilleure Vente n° 1
XPOtool Pompe de piscine à vitesse variable 750W 21000l/h Pompe...
XPOtool Pompe de piscine à vitesse variable 750W 21000l/h Pompe…
Variable Drehzahl in 3 Stufen zwischen 600 und 3000 Umdrehungen pro Minute; Mit 750 Watt Leistung und einem Überhitzungsschutz
346,99 EUR
Meilleure Vente n° 2
Pompe de filtration piscine hayward super pump à vitesse...
Pompe de filtration piscine hayward super pump à vitesse…
Silencieuse, économique, compatible avec les piscines au sel, auto-amorçante; Grand panier de préfiltre – Garantie 2 ans
990,00 EUR
Meilleure Vente n° 3
Gre VSG75 – Pompe de Filtration à Vitesse Variable 750 W pour...
Gre VSG75 – Pompe de Filtration à Vitesse Variable 750 W pour…
Fonctionnement silencieux et faible niveau sonore pour un plus grand confort; Puissance de 750 W et débit maximal de 19,54 m3/h
729,71 EUR
Meilleure Vente n° 4
Super Pump VSTD - Vitesse variable de marque Hayward - Catégorie...
Super Pump VSTD – Vitesse variable de marque Hayward – Catégorie…
Type de produit et/ou d’utilisation : Pompe piscine; Poids : 14 Kg
1 199,00 EUR

1-2/ Le temps de filtration

Choisir la bonne pompe de filtration est un bon début, mais il va ensuite falloir optimiser son fonctionnement selon la situation du moment.

Ainsi, adaptez bien le temps de filtration à la température de l’eau et à l’utilisation faite de votre piscine. Il convient ainsi de la faire fonctionner de manière optimale selon 2 critères.

Promo
Inkbird Thermomètre Piscine Flottant…
  • 🏊【Connexion sans Fil】La distance…
  • 🏊【Lecture Précise】Sonde de Type…
  • 🏊【Qualité Premium】Le thermometre…
  • 🏊【Utilisations Multiples】Le…
  • Les heures de fonctionnement. Vouloir faire fonctionner votre pompe la nuit pour profiter des heures creuses donc au moment ou l’électricité est la moins cher si vous avez un contrat heures pleines / heures creuses est une fausse bonne idée. Effectivement, c’est en journée, dans une eau tempérée et à la lumière du soleil (le phénomène de photosynthèse favorise l’apparition des micro-algues dans l’eau) et lorsque votre piscine est utilisée que la filtration est le plus nécessaire. 
  • N’oubliez pas non plus de l’adapter au nombre de baigneurs. Plus il y a de monde, et plus il faudra filtrer longtemps afin de maintenir une bonne qualité de votre eau.

Programmez votre filtration pour qu’elle fonctionne aux heures optimales, En effet, une juste programmation des durées de filtration vous permettra aussi de limiter la consommation d’électricité. 

Et pourquoi pas un pilotage automatique ? 

2/ Votre filtre

Concernant le filtre, le point est vite fait. Il doit être propre ! Si votre filtre est encrassé, cela nuira à la qualité de l’eau de votre bassin. 

Effectivement, dans ce cas :

  • Votre système de filtration fonctionnera plus longtemps pour essayer de retrouver une eau saine. Votre consommation électrique sera donc bien plus importante.
  • Avec un filtre encrassé, votre pompe devra redoubler d’effort pour fonctionner d’où aussi une consommation accrue d’électricité.

Il est pourtant simple d’éviter ces points de sur-consommation. Nettoyez votre filtre très régulièrement.

3/ Votre système de chauffage de l’eau

Est-ce vraiment nécessaire de chauffer l’eau de votre piscine ? A ce jour, moins d’une piscine privée sur trois et équipée d’un système de chauffage de l’eau.

Si vous souhaiter prolonger votre saison en optant pour un chauffage de l’eau, il peut-être intéressant de considérer des systèmes qui ne consomment que peu ou pas d’électricité.

3-1/ La couverture isotherme

La couverture flottante isotherme ou solaire est conçue à partir de polyéthylène alvéolé. Positionnée directement à la surface de l’eau, elle vous permettra 

  • Non seulement de réduire les pertes d’eau liées à l’évaporation, 
  • Mais également un gain de chaleur appréciable sur les premiers centimètres d’eau en captant l’énergie solaire puis en la restituant à l’eau. 

Vous êtes équipé d’un autre moyen de chauffer l’eau de votre piscine ? Dans ce cas, la couverture isotherme participera à grandement limiter la perte de chaleur aux heures les plus fraiches. Pour une plus grande efficacité et durabilité, choisissez une couverture d’au moins 300 microns.

Vous souhaitez combiner chauffage et sécurité

Installer un volet isotherme. Equipé de lames solaires, ils combinent protection et chauffage de votre bassin. A la clé, une eau chauffée sans la moindre consommation d’énergie.

3-2/ Les dispositifs de chauffage solaire

Une autre alternative sans consommation électrique consiste à vous équiper d’un chauffage solaire. Il en existe de multiples modèles sous diverses configurations. Cependant, le principe reste toujours le même :

permettre de gagner quelques degrés sans consommer un seul kilowattheure d’électricité.

Le principe de fonctionnement est simple : des capteurs solaires absorbent la chaleur des rayons du soleil pour ensuite la restituer dans l’eau de votre bassin.

PromoMeilleure Vente n° 1 Intex Chauffage Tapis Solaire
PromoMeilleure Vente n° 2 Bestway Chauffe-piscine solaire Flowclear pour systèmes de...
PromoMeilleure Vente n° 3 Monzana Panneau de Chauffage Solaire 110x69x14cm 10.000L/h...
PromoMeilleure Vente n° 4 Steinbach Speed Solar Sun 49120 Chauffe-piscine solaire en...

3-3/ La PAC ou pompe à chaleur

C’est le système de chauffage le plus courant et pour cause. Même s’il consomme un peu d’électricité, il est celui qui restitue le meilleur ratio consommation/chauffage. Avec un rendement de 4 voire de 6, il restitue donc 6 fois plus d’énergie qu’il n’en consomme. L’indice permettant de mesurer cette efficacité est le coefficient de performance ou COP. Assurez-vous toutefois que les mesures soient bien garanties par une norme (NF PAC). 

Ainsi avec une PAC, c’est l’intégralité de l’eau de votre piscine que vous pourrez chauffer efficacement.

3-4/ Les autres dispositifs

Pour chauffer l’eau de votre piscine, vous pouvez également vous équiper de réchauffeurs électriques ou d’échangeurs de chaleur. Ces dispositifs étant plutôt énergivores, ils n’entrent pas dans le cadre de cet article sur la piscine basse consommation.

4/ L’éclairage de votre piscine

La dernière possibilité d’économies et non des moindres consiste à adapter l’éclairage de votre bassin. Autrefois les projecteurs équipés d’ampoules à incandescence de 300W étaient présent dans presque tous les bassins. Maintenant, ils sont remplacés par des ampoules LED de 30W voire même 15W. 

Résultat, plus de 90% de consommation d’énergie en moins et une durée de vie 10 fois supérieure.

Avantage supplémentaire, les éclairages LED permettent d’apporter de la couleur dans l’illumination de votre piscine. Les possibilités de variations chromatiques sont nombreuses pour vous permettre de créer des ambiances exceptionnelles.  

Kingwei lampe piscine led ,RGBW 38W lumiere piscine sous l'eau...

5/ Pour finir sur la piscine basse consommation

On constate que sur les 30 à 40 dernières années, la consommation électrique des piscines a été très largement réduite.

Ainsi en moyenne, elle a été divisée :

  • Par 3,7 pour les systèmes de filtration ;
  • Par 9,5 pour les dispositifs de chauffage ;
  • Par 20 pour l’éclairage.

Les économies d’énergies sont maintenant présentes partout dans notre quotidien. Dans le cadre d’une piscine basse consommation, ces chiffres vont dans le bon sens. Ils démontrent qu’il est possible de profiter des plaisirs d’une piscine privée, tout en maîtrisant sa consommation d’énergie.

Si vous souhaitez approfondir le sujet des pompes à vitesses variables ou encore des différents modes de chauffage de l’eau de votre piscine, je vous invite à consulter les articles de mon blog traitant plus spécifiquement de ces sujets.

Pour ce faire, il suffit de suivre les liens ci-dessous.

 


Mon souhait est de vous apporter de l’information utile et accessible à tous.

Alors si cet article vous a plus, merci de le partager autour de vous !

Cliquez sur les boutons des réseaux sociaux en bas de la page 😉

Et n'oubliez pas, vous pouvez également retrouver sa-piscine sur Youtube, en cliquant sur ce lien.

D'avance merci 😉


 

Crédit photos : © llum.fr


3 Commentaires

  1. MONIQUE CANDEL MAILLY

    merci pour vos bons conseils, pour l instant TVB merci grace à l’aide que vs ns apporter – bonne journée

    Réponse
  2. Marc LEVEQUES

    Bonjour,
    Je possède une piscine enterrée de 9 x 4.5 m profondeur 1.5 m soit un volume d’eau d’environ 70 m3.
    Traitement par électrolyseur sur eau à 4 g/l de sel.
    Pompe de filtration de 18 m3/h à débit fixe.
    Protection et sécurité de la piscine par volet roulant immergé.
    En été je filtre sur 10 à 12 heures en moyenne et l’électrolyse de l’eau se réalise aussi pendant ces 10 à 12 heures en journée volet de protection ouvert (l’électrolyse ne doit pas marcher avec le volet fermé).
    Si j’équipe le moteur de la pompe de filtration avec un variateur je pourrai réduire la vitesse de rotation de la pompe d’un tiers (voire de moitié ?) et réduire sa puissance en conséquence de 80% environ.
    Je peux laisser la filtration sur journée et nuit pour réaliser une filtration du même volume d’eau qu’aujourd’hui tout en économisant la moitié de la consommation électrique.
    Mais qu’en est-il du traitement de l’eau par électrolyse qui se fera à débit réduit de 60% sur toujours sur le même temps ?
    Je n’aurai alors traité que 60 % du volume actuel.
    Le traitement sera-t-il suffisant ?
    Bien cordialement.

    Réponse
    • Emmanuel

      Bonsoir,

      Si j’ai bien compris, vous filtrerez avec un débit moindre mais plus longtemps. Vous traiterez donc également tout le volume. Concernant le traitement, il faudra peut-être un peu ajuster la puissance de l’électrolyseur, mais le traitement devrait normalement suffisant.
      Cordialement
      Emmanuel

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre filtration s'encrasse rapidement ?

Evitez cette galère et retenez les pollutions, dès votre panier de skimmer.

Entretien facilité, meilleure filtration, économies d’eau, … avec Skimm-Protect, efficacité garantie ! 👍

4️⃣ modèles pour s’adapter à Votre situation.

Essayez et constatez. 😍

chaussettes de skimmer

Aquabike

La presse en parle ...

Retrouvez le publi reportage sur les pré-filtres dans le numéro trimestriel de

diffusea

A découvrir viiiiiiiiite en page 122

Comme des poissons dans l’eau.

Vos devis gratuit et sans engagement

Devis Piscine

Devis Equipements

Devis Abri

Devis Sécurité

Devis Spa de Nage