Comment éviter que les pollens n'encombrent la filtration de votre piscine ?

« Electrolyse, réponses à vos questions les plus fréquentes (fin)»

Dans ce deuxième article concernant les questions / réponses sur l’électrolyse au sel vous trouverez les réponses aux questions les fréquemment posées concernant :

    • Le sel
    • Les produits à rajouter
  • L’entretien de votre électrolyseur
l'électrolyse, la FAQ

La FAQ de l’électrolyse

Je vous rappelle que les réponses à celles concernant :

  • Le passage à l’électrolyse au sel 
  • Les questions liées à l’utilisation de votre électrolyseur au sel.

ont été développées dans le 1er article auquel vous pourrez accéder en suivant ce lien.

Commençons tout de suite par ..

1/ Le sel

De nombreuses questions tournent souvent autour du sel.

Comment mettre le sel dans votre piscine ?

Il suffit de le répartir sur le pourtour de votre bassin et d’attendre que celui-ci soit dissout. Une fois que c’est le cas, vous pouvez mettre votre électrolyseur en route.

Puis-je utiliser du sel de mer ?

Non, n’utilisez pas de sel de mer. Ni d’ailleurs de l’eau de mer ou d’océan. Si vous le faites, votre électrolyseur va produire de l’acide bromhydrique, extrêmement toxique.

Et du sel de cuisine ?

N’utilisez pas non plus de sel de cuisine.

Afin de pouvoir l’utiliser correctement en cuisine, il contient un anti-agglomérant. Celui-ci va altérer votre revêtement de piscine et principalement les liners. Ils vont se couvrir de tâches plus ou moins indélébiles.

Quel type de sel dois-je utiliser ?

N’utilisez que du sel spécial piscine et sans adjuvants. Evitez les sels « complets » qui incluent des séquestrants, stabilisants et autres floculents.

Si vous devez rajouter ponctuellement ce type de produits, faites le individuellement. Pour pourrez ainsi en maîtriser précisément le dosage.

Je vous invite à consulter cet article traitant de ce sujet.

Trop de sel, quels risques ?

Les conséquences d’un excès de sel dépendra de votre électrolyseur.

En fonction de sa qualité et des modèles, il supportera plus ou moins bien une quantité de sel plus importante que celle préconisée. Cependant, en règle générale, afin de ne pas détériorer l’électrolyseur, il est fortement conseillé de ne pas dépasser le taux de sel maximal recommandé.

Le risque avec un taux sel trop important, hormis sur l’électrolyseur proprement dit est la sur-chloration. Celle-ci aura des répercussions sur le confort des baigneurs et des équipements, votre eau étant alors trop agressive.

Trop de sel, comment y remédier ?

Si la concentration en sel est trop élevé pour l’appareil, il vous faudra la faire baisser. Pour ce faire, une seule solution. Vidanger partiellement votre piscine afin de remettre de l’eau. Le taux de sel va ainsi baisser.

Je n’ai pas mis assez de sel …

Votre traitement sera simplement moins efficace. Le risque est d’avoir une désinfection insuffisante de votre eau, le rendement de votre électrolyseur étant fortement diminué.

Mais ce n’est pas tout ! 

Avec un taux de sel inférieur à la préconisation constructeur, votre électrolyseur va produire une quantité plus importante d’oxygène libre. Comme je l’expliquais dans cet article, la conséquence sera d’accélérer le vieillissement de vos électrodes en augmentant leur passivité.

Combien de sel consomme mon électrolyseur au sel ?

L’électrolyseur proprement dit : aucun. 

Le fonctionnement repose sur un cycle perpétuel dans lequel le sel se transforme en chlore puis sous l’action des UV, ce chlore se re-transforme en sel. 

Le taux de sel ne peut donc baisser que si vous faites un apport d’eau, suite à une vidange partielle ou les contre-lavages par exemple.

Petite précision pour les puristes. La consommation n’est pas vraiment nulle, mais elle est négligeable.

Le sel a-t-il une incidence sur mon installation ?

La présence de sel dans l’eau favorisera l’oxydation des pièces métalliques immergées. Veillez donc à ce qu’elles ne soient pas sujettes à l’oxydation. 

Mais, il n’y a pas que le sel. Un taux de chlore excessif, supérieur à 2,5 ppm ou un pH trop faible favoriseront également l’apparition de phénomènes d’oxydation.

Certains électrolyseurs nécessitent plus de sel, pourquoi ?

Les causes peuvent être multiples :

  • Un problème de qualité de fabrication

En règle général c’est un signe de moindre qualité. Effectivement, lorsque la distance entre les plaques de titane est élevée, non homogène ou non régulière, la résistance apparente de la cellule dans l’eau est plus importante.

Son fonctionnement nécessite alors une tension plus élevée, ce qui a pour conséquence de provoquer la dissolution du titane dans l’eau. Pour compenser ce défaut technologique, on augmente la conductivité de l’eau afin de pouvoir baisser la tension (le voltage) aux bornes de la cellule. Pour ce faire, on met plus de sel dans l’eau.

  • Un problème de qualité de fonctionnement

Comme je l’indiquais ci-dessus, en augmentant le taux de sel dans l’eau, on augmente aussi sa conductivité. Cette opération permet donc d’augmenter artificiellement le rendement de la cellule. C’est mieux pour la vente … .

  • Des économies sur le coût de fabrication 

Là aussi on utilise la propriété de conductivité améliorée grâce au sel. Ainsi pour arriver à un même résultat, certains fabricants préconisent un taux de sel plus élevé pour un rendement donné, ce qui leur permet de diminuer le nombre de plaques ou la surface de celles-ci.

Moins de surface de plaque, c’est moins de matière première et donc des coûts de fabrication moins élevés. En contre partie, c’est aussi une durée vie de la cellule nettement diminuée. 

Au final, vous achèterez un électrolyseur moins cher. 

Mais non seulement il fonctionnera moins bien, mais en plus sa cellule aura une durée de vie fortement réduite. Souvent, c’est 2 saisons, des fois 3, mais rarement plus. Ensuite il faudra procéder au remplacement de la cellule. 

Sur la durée, le coût final sera souvent plus élevé qu’avec un électrolyseur de meilleure qualité mais un peu plus cher à l’achat.

Et je ne parle pas de l’image de manque de fiabilité et de durabilité que vous aurez de l’électrolyse. Image qui au final n’est due qu’à l’utilisation d’un produit de moindre qualité.

2/ Des produits à rajouter ?

Faut-il rajouter des produits chimiques avec l’électrolyse au sel ?

Concernant le traitement proprement dit, l’électrolyse au sel se suffit à elle même pour désinfecter votre piscine.

Cependant afin que son action soit la plus efficace possible, il faudra comme pour n’importe quel autre traitement, rajouter le produit nécessaire à un bon maintien du pH.

Avec un électrolyseur, aurais-je encore besoin de chlore chimique ?

Si votre installation est correctement dimensionnée et paramétrée, vous n’aurez pas besoin de chlore chimique pour votre traitement. Les électrolyseurs, pour la plupart, sont même en mesure d’effectuer des traitements chocs. 

Je peux rajouter du chlore chimique avec un traitement par électrolyse au sel ?

Oui, il n’y a aucune incompatibilité, même si ce n’est pas nécessaire.

Faut-il que je rajoute du stabilisant ?

Un électrolyseur bien dimensionné et de qualité ne nécessitera pas l’adjonction de stabilisant, surtout pour des piscines jusqu’à 60m3. Au-delà vous pouvez éventuellement en mettre, et encore. 

Sachez que l’efficacité du chlore produit est optimum en l’absence de stabilisant. Si vous en mettez, vous allez augmenter la durée d’action mais baisser l’efficacité. Plus il y a de stabilisant, moins c’est bon.

Equipez-vous d’un appareil adapté et réglez correctement votre durée de filtration. Le stabilisant sera alors souvent inutile. 

NB : Si sur un électrolyseur il est indiqué qu’il faut mettre du stabilisant, vérifiez sa fiche technique. En règle générale, cet adjonction est là pour compenser une production trop faible de chlore (production idéale entre 1,5 et 2,5mg/l).

C’est une fois encore une histoire de coût. Un appareil qui produit moins de chlore est un appareil moins cher !

3/ L’entretien de votre l’électrolyseur au sel

Concernant l’entretien, comment faut-il que je nettoie mon électrolyseur ?

  • Dans un 1er temps, il faut arrêter votre filtration ainsi que l’électrolyseur. 
  • Après avoir fermé les vannes du by-pass permettant d’isoler l’électrolyseur, ôtez les connections électriques de la cellule et ouvrez les raccords union. 
  • Enlevez la cellule et vérifiez la présence de calcaire sur les électrodes. Si c’est le cas, il va falloir procéder à leur détartrage. 
  • Préparez une solution d’acide chlorhydrique diluée à l’eau. Mettez 1 volume d’acide pour 4 volumes d’eau. Pensez à bien vous protéger avant de manipuler l’acide (gants, tablier, lunettes, …). Afin d’éviter les projections d’acide, versez toujours l’acide dans l’eau et non l’inverse.
  • Une fois la solution prête, laissez tremper les électrodes dans la solution jusqu’à disparition complète du calcaire. Nul besoin de frotter et ne trempez pas les connexions.
  • Une fois le calcaire disparu, rincez vos électrodes à l’eau clair, remettez votre cellule en place et refaites les connexions électriques.
  • Vous pouvez maintenant ouvrir à nouveau les vannes du by-pass et remettre en marche votre filtration et votre électrolyseur.

Comment je sais si ma cellule est autonettoyante ?

Tout simplement en consultant la fiche technique jointe à votre électrolyseur lors de l’achat.

Inversion de polarité, tout les combien de temps ?

Pour une efficacité optimum, il est communément admis que l’inversion de polarité doit se produire toutes les 3 heures. Malheureusement, elle provoque une usure des électrodes. Ainsi, pour limiter cette usure, certains fabricants ne précisent pas clairement la durée entre 2 inversions de polarité, celle-ci étant alors souvent plus importante. 

C’est une façon de gonfler artificiellement la durée de vie des électrodes. Mais en procédant ainsi, ils diminuent également la qualité de fonctionnement des électrodes le détartrage n’étant pas fait de manière optimale.

Une inversion de polarité à la demande, c’est quoi ?

Le début des embêtements ! 

Ça consiste à procéder manuellement à l’inversion de polarité ! Il faudra le faire toutes les 4h, ou au pire 1 fois par jour.

Je vous laisse imaginer la contrainte (présence permanente). Malgré ça vous devrez tout de même procéder à un détartrage tous les 8 ou 15 jours, en fonction de votre assiduité à réaliser régulièrement l’inversion. En plus, votre eau devra être particulièrement douce. Sa dureté sera inférieure à 15°f et non les 25°f souvent annoncés dans les publicités.

Pourquoi les cellules de rechange sont-elles si chères ?

Ce coût est essentiellement dû à la composition même de vos électrodes. Celles-ci sont recouvertes de titane, matériau relativement onéreux. Le coût dépendra donc surtout de la qualité et de l’épaisseur du revêtement en titane. 

Des électrodes de qualité, ayant donc une épaisseur plus importante d’un titane de qualité, sera forcément plus cher. Par contre elle aura aussi une durée de vie bien plus importante et de bien meilleures performances.

4/ Plus de zones d’ombre sur l’électrolyse au sel ?

Sûrement encore …

Il est impossible d’anticiper toutes les questions que vous êtes susceptibles de poser. J’espère toutefois que mes différents articles sur l’électrolyse au sel ainsi que ces 2 articles dédiés aux questions / réponses vous auront apporté les réponses à vos interrogations les plus courantes.

Vous trouverez ici le 1er article de la série.

A bientôt pour un prochaine article sur sa-piscine.com.

Cet article vous a été utile ou vous a plu ?

 Mon souhait est de vous apporter de l’information utile et accessible à tous.

N’hésitez pas à me faire part de vos questions ou remarques dans les commentaires ci-dessous.

Elles m’aideront à vous proposez des articles toujours plus en adéquation avec vos attentes.

Vous avez aimé l'article ?      

Merci de le partager avec vos amis sur Twitter ou Facebook, en cliquant sur les boutons des réseaux sociaux.

D'avance merci 😉

Crédit photos : © freedigitalphotos.net


Et pourquoi ne pas consulter :

Une remarque, un avis, une question ?



Inscrivez-vous gratuitement et soyez les 1ers informés

Vos cadeaux de bienvenue

Top articles : les plus lus

«Eau de piscine trouble, blanchâtre. Mais que se p...
Vues : 182.122
« Comment maîtriser le TAC de votre piscine ? »
Vues : 98.448
« Du bicarbonate pour ma piscine ? Et pourquoi pas...
Vues : 64.335
« Comment rattraper l’eau d’une piscine verte »...
Vues : 59.938

Comme des poissons dans l’eau.

Chercher un article par catégories

fermer la fenetre

Inscrivez-vous gratuitement et soyez les 1ers informés

Vos cadeaux de bienvenue