Offre special automne 1500x223
bannière Oklyn 2 bis

« Une eau colorée mais claire, voyons comment réagir »

Concernant l’entretien de l’eau de votre piscine, vous avez 4 points essentiels à surveiller afin de vous garantir une eau toujours saine et cristalline.

Ces 4 paramètres nécessitent une surveillance, au minimum hebdomadaire. Celle-ci vous permettra de garantir le maintien du bon équilibre de votre eau de baignade.

On touche là à la base de l’entretien de votre piscine !

Oui, je comprends tout à fait. Passer du temps à suivre l’état de l’eau de votre piscine n’est pas la chose la plus intéressante à faire. C’est aussi la raison pour laquelle il existe divers automatismes qui peuvent s’en occuper à votre place. 

eau colorée dans votre piscine

eau colorée dans votre piscine

Ceci n’étant pas le sujet de cet article, je ne m’étendrai pas sur ce point. Vous pourrez cependant lire des articles sur ce sujet en suivant ce lien ou encore celui-ci.

1/ Pourquoi, je vous parle de ça ?

Parce-que si vous ne réalisez pas au moins la base de l’entretien, vous risquez fortement d’avoir la désagréable surprise de découvrir dans votre piscine une eau colorée.

Selon les cas, vous pouvez alors rencontrer 2 cas de figures.

  • Une eau colorée et trouble. Ce point fera l’objet du prochain article à paraître sous peu.
  • Une eau colorée mais claire, translucide. C’est le sujet qui est développé dans cet article.

Ce n’est pas le problème le plus fréquent auquel vous risquez d’être confronté, mais ça peut arriver. Aussi je vous propose de voir quels sont les causes d’une eau de piscine colorée et comment vous allez pouvoir y remédier.

2/ Une eau colorée, ça vient de quoi ?

Vous la préférez transparente. Pourtant, l’eau de votre piscine, tout en étant translucide, peut prendre des teintes surprenantes comme le rouge, le marron (plus rarement noires), le jaune ou vert fluorescent. 

2-1/ Les symptômes

Ce souci apparaît en règle générale après un remplissage ou un apport d’eau. D’autant plus si vous effectuez votre remplissage ou appoint avec de l’eau d’un puits ou forage. Effectivement, il y a de très fortes chances que votre eau comporte une présence trop importante de particules minérales et/ou métalliques. C’est souvent le cas des nappes phréatiques, chargée de particules métalliques.

Même si l’éventail de couleurs peut être assez vaste, ce sont toujours plus ou moins les mêmes que l’on retrouve.

La couleur étant le point d’entrée de cet article, voyons les différents cas en fonction de leur couleur.

3/ Votre eau a une couleur anormale

3-1/ Votre eau est plutôt marron ou noire ?

On parle de marron, mais la couleur peut également tirer soit vers le jaune, soit vers le rougeâtre (ocre), soit vers le noir.

Vous êtes là en présence d’un excès d’ions de fer (couleur rouille) ou de manganèse (couloir tirant vers le noir) dans votre eau.

Pour ne pas faciliter les choses, la coloration n’intervient souvent pas au moment même du remplissage. Ce n’est qu’avec le traitement de votre eau que ces particules vont s’oxyder au contact des produits chimiques. C’est alors qu’elle prend ces teintes peu engageantes. On ne fait donc pas toujours le rapprochement avec l’eau du forage ou du puits. 

Notez cependant que l’eau de votre piscine peut être chargée de plusieurs métaux différents. Ceci explique les nuances de couleurs possibles bien qu’en général elles aient tendance à être plutôt foncée.

Bien évidemment, en utilisant l’eau du robinet pour votre remplissage, ce que je vous conseille fortement, vous limiterez tout de même beaucoup les risques. En fonction des régions, vous ne serez cependant pas tout à fait à l’abri de ces désagréments.

3-2/ Votre eau est plutôt bleue/verte

Cette fois, c’est la teneur en cuivre qui est trop élevée dans votre eau. Dans ce cas, la coloration est souvent due à un pH trop bas, donc une eau trop acide.

Celui-ci peut provoquer d’une part une corrosion des éléments en cuivre de la tuyauterie et d’autre part une précipitation des sels métalliques présents dans l’eau. Hormis cette origine chimique, la corrosion peut également être provoquée par un problème mécanique, à savoir une pression excessive de l’eau en circulation.

Les piscines récentes ne devraient normalement pas être concernées par ce type de déboires, celles-ci ne comportant quasiment plus d’éléments en cuivre.

Par contre, notez que le brome verdit l’eau si le pH est inférieur à 7,2.

3-3/ Votre eau a une coloration uniquement verte

Vous êtes face à un début de formation d’algues ou alors votre alcalinité (TAC) trop basse.

4/ Le remède

Le 1er remède est déjà d’éviter que cela ne se produise.

Pour ce faire, faites analyser préalablement l’eau de votre puits ou forage pour déterminer si vous pouvez l’utiliser.

Vous pouvez également faire un test vous-même en procédant ainsi :

  • Remplissez un seau, non métallique bien entendu, avec de l’eau de votre puits.
  • Versez-y une petite dose de chlore à dissolution rapide.
  • Patientez 1 à 2 heures.

Si votre eau a changée de couleur, elle ne pourra pas être utilisée car elle contient une quantité trop importante d’ions métalliques.

Votre une eau est colorée ? Agissez vite.

En effet, une eau colorée doit être traitée sans attendre. Plus le temps passe, plus les ions métalliques en suspension dans l’eau vont venir se fixer sur votre revêtement. Résultat, des tâches qu’il vous sera difficile d’enlever ensuite sans procéder à un vidage du bassin. Et même dans ce cas, vous n’arriverez pas toujours à toutes les supprimer. 

Il est donc de loin préférable d’agir avant qu’elles n’apparaissent.

5/ Votre eau est colorée, que faire maintenant

5-1/ Commencez par contrôler l’état de votre filtre.

La pression est-elle trop élevée ? Le filtre est-il encrassé ?

Si vous êtes équipé d’un filtre à sable ou à diatomées, faites un contre-lavage avant de commencer les opérations de récupération de votre eau. Si votre filtration se compose d’une ou plusieurs cartouches, procédez à leur nettoyage voire leur remplacement.

5-2/ Ajuster votre pH.

Sa valeur doit se situer entre 7,2 et 7,4 ou entre 7,4 et 7,6 pour les traitements au brome. Parfois cette simple action est déjà suffisante pour retrouver une eau sans coloration.

Si le pH est correct, mais que l’eau est verte + traitée au Brome, il faut contrôler ou faire contrôler le débit de filtration. Consulter la documentation technique et/ou faites intervenir un pisciniste en cas de besoin.

5-3/ Effectuez un traitement choc.

Celui-ci n’est pas forcément obligatoire si vous intervenez dès le début de l’apparition de la coloration. Il deviendra indispensable si l’eau commence à être trouble ou si vous détectez l’apparition d’algues. Mais ce point fera l’objet d’un autre article.

5-4/ Dans le cas des filtres à sable.

Que vous effectuiez un traitement choc ou non, procédez à une floculation. Vous déposez une cartouche de floculant dans votre skimmer. Laissez ensuite tourner votre filtration en continue pendant 48h ou plus si besoin, jusqu’à retrouver une eau transparente.

La floculation va permettre d’agréger les ions métalliques. Votre filtre à sable les retiendra alors plus facilement. Une partie va cependant tomber au fond de la piscine. Vous n’aurez plus qu’à les aspirez pour les éliminer.

5-5/ Dans le cas des filtres à diatomées ou des cartouches.

Ceux-ci ne sont pas compatibles avec les floculants, (risque de colmatation. Vous pouvez donc utiliser un produit clarifiant. Celui-ci aura le même effet qu’un floculent mais devra être utilisé filtration à l’arrêt.

Une fois la filtration arrêté, vous répartissez le clarifiant sur toute la surface de votre bassin. Au bout de 12 à 24 h, les ions métalliques auront été agrégé et se seront déposés sur le fond de votre bassin. Il ne vous restera alors plus qu’à les aspirer.

5-6/ Vous pouvez également utiliser un séquestrant métaux.

Il a la propriété de capter les ions métalliques ce qui va les empêcher de réagir avec les produits de traitement et donc d’avoir une eau colorée.

Vous pouvez en faire usage pour rattraper une eau colorée, mais également préventivement, à plus faible dose pour éviter que cela n’arrive. Le traitement consiste à diluer la dose de séquestrant avec de l’eau dans un arrosoir.

Vous répartissez ensuite l’ensemble sur toute la surface de votre bassin en gardant la filtration en fonction.

5-7/ Pour finir

N’oubliez pas d’effectuer un lavage de votre filtre après ces opérations et de nettoyer soigneusement votre bassin (fond, parois, pièces à sceller, ligne d’eau).

6/ Malgré les traitements, ma piscine redevient toujours de nouveau verte, pourquoi ?

Voilà un bien épineux problème qui pourtant a une origine bien identifiée. Vous faites des traitements chocs successifs mais votre eau redevient sans cesse verte ? Cette dernière est saturée en phosphates.

Le phosphate est un composant essentiel des organismes vivants. Les cellules ont besoin de phosphates pour se reproduire. Celui-ci provient des organismes vivants, sous toutes ses formes, de la pluie, de l’urine, des déchets végétaux, de la poussière, … .

Il nourrit les algues et leur permet de proliférer. En mourant, les algues libèrent à nouveau le phosphate qu’elles avaient intégré qui pourra ainsi servir à une nouvelle prolifération d’algues.

C’est un véritable cercle vicieux.

Concrètement, dans une piscine de 100m3, la quantité de phosphate ne devra pas dépasser 30 grammes.

Vous avez trop de phosphate dans votre piscine ?

Il faudra alors soit :

  • Retirer les algues avec votre épuisette (travail long et pénible pouvant durer des semaines).
  • Vidanger votre piscine.
  • Intégrer un produit anti-phosphate dans votre eau.

7/ Au final

Le bon maintien de l’équilibre de votre eau est essentiel pour avoir une eau toujours saine. Contrôler et ajustez régulièrement les paramètres de votre eau. C’est plus simple et économique  que  de passer ensuite énormément de temps à nettoyer et à traiter de manière plus ou moins intense afin de retrouver une eau de qualité.

Ainsi, une intervention au début de l’apparition d’une coloration de votre eau, permet de solutionner plus facilement le problème sans mettre en oeuvre un traitement trop intense.

Vérifiez donc régulièrement le pH de votre eau.

Car comme vous avez pu le constater, c’est un facteur essentiel pour le bon équilibre de votre eau. Ainsi, un mauvais pH est souvent à l’origine du problème ou constitue un facteur aggravant.

Cet article vous a été utile ou vous a plu ?

 Mon souhait est de vous apporter de l’information utile et accessible à tous.

N’hésitez pas à me faire part de vos questions ou remarques dans les commentaires ci-dessous.

Elles m’aideront à vous proposez des articles toujours plus en adéquation avec vos attentes.

Vous avez aimé l'article ?      

Merci de le partager avec vos amis sur Twitter ou Facebook, en cliquant sur les boutons des réseaux sociaux.

D'avance merci 😉

Crédit photos : © lecassenoix.com


Et pourquoi ne pas consulter :

Une remarque, un avis, une question ?


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Vos devis, gratuit et sans engagements

Un nouvel article ?
Soyez les 1ers informés

En soumettant ce formulaire, j'accepte que mes informations soient utilisées dans le cadre de ma demande et de la relation personnalisée qui peut en découler.

Vos cadeaux de bienvenue

Top articles : les plus lus

«Eau de piscine trouble, blanchâtre. Mais que se p...
Vues : 382.502
« Comment maîtriser le TAC de votre piscine ? »
Vues : 163.238
« Comment rattraper l’eau d’une piscine verte »...
Vues : 126.876
« Du bicarbonate pour ma piscine ? Et pourquoi pas...
Vues : 123.187

Comme des poissons dans l’eau.

Chercher un article par catégories